Bonne poursuite de ce samedi et bon dimanche !

https://fb.watch/1tvATacCZ7/

Halloween-30-19-20_3

Halloween-30-10-20_2

Colette

Mon mois émoi octobre 2020 : samedi 31 octobre

PAR ICI

ob_05a4bb_diary-3119831-480

– Octobre a débuté sous la pluie dès le premier jour.

– Le 2, port du masque obligatoire dans nos déplacements, cela même à l’intérieur de notre maison.

– Malgré le re-confinement, les 12 et 13, nous avons pu souligner sobrement, divers anniversaires (tenant compte des mesures d’urgences obligatoires) : les anniversaires de naissance de ce mois en cours et le 15, jour de la fondation de notre congrégation au Puy-en-Velay en 1650, les 60e et 70e anniversaires de profession religieuse de nos compagnes. Ce jeudi fut spéciale et bien agréable.

– Le 23 à 10 h 20, ce fut mon vaccin contre la grippe.

– Le 26, nous avons bel et bien eu notre première neige :

Le 28 également, un peu de neige encore. Fondue, à date, bien entendu.

– J’ai terminé ma lecture du roman de Martine:

 Je dis ça mais je ne dis rien.

Je suis enchantée. Dès le prologue, si bien conçu, elle nous dirige automatiquement vers ce sinistre corbeau et, devant cette hâte de le découvrir.

En terminant la première partie, j’avais bel et bien ma petite idée de qui il était mais, je n’y étais pas du tout. Cette insistance vers un personnage, de ma part me fait bien rire dans le moment.

Au cours de la deuxième partie, tellement proche de ces gens concernés, j’ai été surprise et j’ai eu de la peine, oui vraiment de la peine de la mort d’un d’entre eux.

Là, en toute fin, je suis sous le charme. Cette partie m’a tellement captivée et, quel étonnement, finalement d’y découvrir l’identité du corbeau.

Grand merci ! Martine ! Que de bons moments passés à te lire.

– Le 30 au moment du repas du soir, nous avons souligné la fête de l’Halloween. Ce fut bien simple. Nous devions tout simplement décorer notre masque ou plus selon notre désir. Des histoires drôles furent racontées et sommes parties avec chacune un petit sac de chocolat. Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour s’amuser et avoir du plaisir !

– Ainsi se termine octobre ! Bonne route à toutes et tous vers novembre !

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Halloween et Toussaint

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

Chez Lenaïg_thème_Halloween et Toussaint

C’EST ICI

Ce jour d’Halloween

Du coloris des feuilles

Pointe un chapeau

~

Noir et orange

Aux couleurs de l’Halloween

La mort la moisson

~

Décor de rêve

Les larmes de novembre

Un triste refrain

~

Temps de la Toussaint

La   terre   en   silence

La fête des saints

~

Bon vendredi,

Colette

Nicéphorecène

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

Nicéphorecène n’est pas africaine.

Elle n’est pas non plus algérienne,

ni brésilienne, ni californienne.

Elle n’est pas non plus égyptienne,

ni irakienne, ni israélienne.

Mais, elle est bel et bien canadienne.

Son prénom lui vient du père de sa marraine.

Nicéphore le grec, que sa victoire amène.

De ce prénom, il n’y en a pas des centaines.

C’est pourquoi dans la vie, quoi qu’elle devienne,

chirurgienne, électricienne, mathématicienne,

mécanicienne, pharmacienne ou musicienne ;

victorieuse, elle sera, quoi qu’il advienne.

N’a pas les deux mains dans la même mitaine.

Elle est tout un phénomène mais, pas hautaine.

Elle n’est pas du tout dure de la couenne.

En tout, elle se donne vraiment le la peine.

Deviendra sûrement une bonne citoyenne.

En ce jour dans la cour elle s’amène.

Toute la journée sera dans votre domaine.

Avec sa chienne Croque-Mitaine,

et, son gilet de laine.

.

Bon mercredi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : La moto

LA PLUME D’EVY

ob_a34eb5_baniere-evy-3

N°289

Cette semaine, le thème :

La moto

Les mots :

Garage, clé, blouson, instant, furie,

liberté, acier, chevelure, bruit, stresse.

~

Liberté bien payée

.

Clés en poche, sans casque ni blouson, son éternel cigare à la bouche, comme si rien ne pouvait l’émouvoir ; sort du garage avec son engin d’acier.

Chevelure au vent, il ne stresse pas ! Au bruit qu’il fait, en toute furie, aussi étonnant que cela puisse en avoir l’air, ce fanfaron aura goûté un bien éphémère plaisir car, en un instant, se fait suspendre sa moto.

Pourquoi ?

Chaque citoyen à survoler le journal ce matin, selon les dernières informations, sera au courant qu’il a eu hier en fin de soirée cette sacrée audace de chahuter bien volontairement les installations fraîchement installées pour la fête du quartier.

Une soit disant liberté bien payée, hélas !

~

Bon mardi,

Colette

Le dilemme

Chez Mil et une

Sujet 39/2020 – du 24 au 31/10

Le mot à insérer facultativement est :

SCORPION

clic

image_0555900_20201023_ob_fe2ac8_sujet-39-2020-frank-horvat-55-5

image Frank Horvat clic et clic

~

Le dilemme

.

Son vieux béret sur la tête,

Tourterelles en compagnie,

Avec elles, c’est la fête ;

Très discrètement nous sourit.

.

Rêvant à son bonheur d’antan,

Que lorsqu’il était un enfant,

Son père faisait tourbillonner

Cette foule se laissant griser.

.

Là, doit se faire une raison,

Presque du SCORPION l’aiguillon.

Qui s’arrête pour l’écouter ;

À part ces bestioles ailées !

.

Le décor n’est plus le même ;

Ce présent a tout chamboulé.

Face à ce grand dilemme,

Le plaisir l’emporte sur l’apogée.

~

Bon dimanche,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Le couvre-feu

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

~

Au crépuscule

À l’effet du couvre-feu

Rues interdites

~

En fin de soirée

Pour compagne la lune

Place au couvre-feu

~

Comble de nos faims

Dans notre enfermement

La pizza maison

~

Bon vendredi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Refuge

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°288

Du 18/10/20 au 25/10/20

Le thème :

Refuge

Les mots :

Exquise, ombre, astre, monde, soie,

feuillage, respire, voile, montagne, danse.

~

Refuge d’un jour

.

Exquise journée,

doux refuge raffiné, 

où y brille le soleil ;

astre sans pareil !

.

Voile de poussière

que transporte le vent ;

de mon foulard de soie,

j’me protège, ma foi !

.

Une belle vue sur le monde,

du beau fleuve les ondes ;

là, devant la montagne,

une grande joie m’accompagne.

.

L’ombre du feuillage

où y dansent les fleurs,

des oiseaux le ramage

ça respire de bonheur.

~

Bon jeudi,

Colette

Ezéquiel

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

Ezéquiel fut par excellence le prophète des Juifs exilés en Babylonie. Il faisait vraiment semblablement partie du convoi des déportés lors de la prise de Jérusalem par les Caldéens. Il dirigea les destinées d’Israël dans une période les plus critiques de son histoire. La carrière d’Ezéquiel offre un développement continu et son caractère ne parait pas avoir subi de notables fluctuations. On dit de lui qu’il était plus grand par la conscience que par le cœur. Son surnom de «faiseur de paraboles» qu’il signale lui-même, et la grande variété de similitudes que fournit son livre, semblent appuyer le caractère fictif de ses visions et de ses actes. Nul n’a eu plus que lui le souci de l’honneur de Dieu et ne l’a revendiqué avec une inlassable énergie contre ceux qui profanaient le saint nom de l’Éternel aux yeux des peuples païens. La sainteté de l’Éternel, mise en regard de la souillure et de l’ingratitude de son peuple, est un de ses thèmes préférés. Aussi n’est-ce pas à cause de l’Israël infidèle que Dieu lui enverra le salut, mais pour l’honneur de son propre nom et pour que les nations sachent qu’il est l’Éternel.

Source : Internet

.

Le prénom Ezéquiel est d’origine hébraïque

qui signifie

«que Dieu rend fort»

Ezéquiel est un prophète d’Israël. Il est le 3e des grands prophètes mentionnés dans la bible.

Source : Internet

.

Bon mercredi,

Colette

Les défis d’écriture de Ghislaine N°136

GHISLAINE

Avec les mots :

Escalade, esprit, déposer, charmer,

craindre, sot, joli, fier.

Ou le thème :

Pensées au plus large du thème

~

Image Internet

Qu’un simple prétexte

.

Tu peux bien faire l’escalade de cette montagne en cette chaude matinée pour me rejoindre et me décrire tes pensées toutes enveloppées de tes plus jolis mots d’esprit ; tu n’as vraiment rien pour me charmer et n’entendrai seulement ce qui me plaît et que je voudrai bien entendre. Je ferai la sourde oreille car, tes paroles ne correspondent pas à mon désir le plus profond. Ces fleurs que tu as déposées à ma porte la semaine dernière ne sont qu’un prétexte qui n’aboutira à rien. Ne fais pas le sot ; celui que j’aime n’a rien d’un mou et n’a rien aussi à craindre de toi : Il a vaincu le monde et j’en suis fière 😀 !

~

Bonne semaine,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 753 autres abonnés