Les ateliers écriture de Ghislaine, N°107

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Elle nous propose 8 mots :

Moment, chose, corps, sort,

chauffer, imaginer, raconter, abriter

Ou

Thème : Un texte avec le plus possible de mots

finissant par le son « ette ».

Ou

Notre ressenti sur cette photo de Josée Cousineau

Les ateliers écriture de Ghislaine_N°107-wrL68OFbAS9btb88URnzEUPH_qo@500x749

Te souviens-tu Odette d’cette poudre d’escampette ? Toi puis Claudette toutes deux à bicyclette et moi là, la Colette, la grimpette vers la trottinette. Moments de galipettes tant d’choses à raconter. N’avions qu’à nous crier d’un étage à l’autre, « on sort » car aux portes point d’sonnettes. D’nos p’tits corps sveltes, ça n’prenait pas bout d’tinette.

Couchée sur sa carpette, minette la belle Choupette, d’la jolie maisonnette quettait les alouettes ; des barreaux d’la galerie, notre retour aussi.

Et puis, le soir venu, devant fleurs et fleurettes, copains, copinettes, tous sur le banc cordés, fumions la cigarette. Mon Dieu que c’était chouette, ce temps des amourettes !

D’la fenêtre d’la porte, sous votre suspension fétiche, assise au coin d’la table, c’était l’ombre de ta mère. Peux-tu t’imaginer, si dans la poubelle fer blanc, avions lancé nos mégots fumants ! Que le dessous d’la galerie pour nous abriter car là, salopettes auraient chauffé !

~

Bonne semaine,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy : Au temps jadis

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

Défi N°230

~

Les mots :

Assise, jadis, étonnée, forêt, vignobles, oubliés,

invitent, poussière, suprême, vagabondé.

Les défis de la Plume d'Evy_Au temps jadis

Comme il se doit, je remonte au temps jadis, c’est-à-dire, au jour de la naissance de mon petit frère. Il ne faut pas oublier, qu’à cette époque, à la campagne, les accouchements se faisaient à la maison. Contrairement à la majorité des parents, les miens ne voulurent pas m’imposer d’aller vivre cet évènement important ailleurs.

Assise sur les genoux de mon père, je suis bel et bien présente à sa naissance. J’avais alors 3 ans 1/2. Comme c’était aussi courant dans le temps, ma mère ne voulut pas que j’embrasse le bébé avant son baptême, lequel aurait lieu en après-midi ; étonnée et froissée, cela me rendit insupportable. Si bien qu’au retour de l’église, alors qu’elle m’invitait à le faire, ce fut un refus de ma part. Plus grande, susceptible comme je le suis, j’aurais certainement été vagabonder dans la petite forêt au nord de la maison.

Toujours est-il que j’en avais eu plein les yeux et beaucoup aussi à assimiler d’un seul coup pour ma petite tête d’enfant. Ce qui fait qu’en début de soirée, de ce dernier jour de juin, me revient en mémoire ce beau geste de ma grand-mère maternelle. Je m’y revois comme si c’était hier. Derrière le vignoble, si l’on veut bien ; nous n’avions que deux vignes de bon raisons bleus ; dans le champ, en arrière de ces vignes, à gauche de la montée toute poussière du voisin, elle cueillit pour moi des fleurs des champs qu’elle déposa une à une dans mes petites mains.

Que j’aime ces souvenirs de mon enfance ! Suprêmes ; ils sont car, bien vivants encore en moi ; si fort, que je ne puis les oublier.

~

Bon dimanche,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les rivières

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Photo : Colettedc

~

Vrai contentement

Chemin  de  la  rivière

Rêves souvenirs

~

Précieux terroir

La sente de la rivière

Odeur agréable

Photo : Colettedc

~

Près de la rivière

Des  moments  de  détente

Douceur des beaux jours

~

Temps favorable

Bienfaisante  baignade

Beaux après-midi

Photo Colettedc

~

En fin de l’été

Au bord de la rivière

Bon pique-nique

~

Bon et beau vendredi,

Colette

Pour ce lundi 10 juin : Sur le pas de sa porte

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°222

À la barre :

ASFREE

 Elle nous demande ceci : Quelqu’un est sur le pas de sa porte, à votre avis que fait-il ?

Il écoute le chant des oiseaux, le vent qui souffle dans les branches et tout le branle-bas de ce doux matin de ce jour de juin. Maintenant qu’il a pris de l’âge, il a tout son temps. Pendant si longtemps, il a trimé dur, pour faire vivre honorablement sa petite famille. Actuellement, rien ne presse pour lui ; il est libre comme l’air du temps. Là, sur le pas de sa porte, il revit  son passé, du temps où sa maison regorgeait de vie. Sa chère Madelon qui s’activait au fourneau, ses enfants qui partaient et revenaient de l’école pleins d’entrain ! Ah ! C’était le bon temps, qu’il se dit.

Sa rêverie terminée, il accueille le bonjour des passants. Avec certains, il pique une bonne jasette. Pas besoin d’aller plus loin, il connaît toutes les nouvelles des environs. Il tend l’oreille : un petit secret par-ci, par-là, quelques rumeurs ; ça vaut bien un bon journal tout cela ! Ainsi va sa vie de jours en jours ! Il n’en demande pas plus ; il en est heureux. Il connaît ses amis et ses amis tout autant.

Il se contente de légers repas et, le soir venu, il entre pour de bon dans sa maison, feuillette son album photos, caresse son chien qui lui, en bon gardien fidèle dort sur le pas de la porte, protégeant à sa manière son maître adoré.

Bonne semaine,

Colette

N.B. : Ce lundi, je serai absente du net toute la journée car nous n’aurons pas d’électricité à la maison.

Merci !

Trésor

ICI

.

Très précieux à mes yeux ;

Roi de ma collection,

Éblouissant, entré chez-moi

Sous bonne garde.

Oscar, non, mais presque.

Rien ne saurait le remplacer

         car il vient de mon amie

         décédée le mois dernier.

.

Le voici à la cour pour le plaisir et la joie des élèves et, de la maîtresse que je n’oublie pas :

Douces pensées à toi Madame JB.

.

Trésor est un prénom rare. Il vient du latin « thesaurus ».

.

Bon mercredi,

Colette

Les défis écriture de Ghislaine, N°90

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Avec les mots :

Récit, courses, sanction, égal, faire,

trouver, placer, pensant.

~

Petit bonheur d’école

Je vais vous relater un court récit de mes courses lors de mon adolescence. Il ne s’agit pas du tout de compétitions équestres ni même sportives, vous savez mais, tout simplement d’un simple défoulement dans la grande salle du couvent. J’aimais bien traîner après les heures de classe pour placer les bureaux faisant une ligne égale de chaque rangée, laver le tableau noir etc. … Toujours est-il, que cette fin d’après-midi dont il est question ici, je me suis retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Ce que j’ignorais mais que je sais parfaitement maintenant parce que je succombe encore plus souvent qu’à mon tour, les religieuses, ça court aussi. Alors là, celle de la classe des petits, toute jeunette encore, se trouva dans ma direction et ce, à la même vitesse que moi, je vous le jure ! Paf !!! Pensant recevoir une bonne sanction, les deux bras me sont tombés en l’entendant me dire : On laisse tomber ! Moi aussi, je devais marcher et non courir. Avec son beau sourire elle ajouta : Que personne ne le sache ! Nous aimions bien nous rappeler ce moment par la suite. Elle est décédée en septembre dernier. Nous n’avions pas tant de différence d’âge, tout de même !

~

Bonne semaine,

Colette

Les défis écriture de Ghislaine, N°88

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Avec les mots :

Appuyé, tronc, effiloché, tenue,

pourtant, risque, suite, visite.

Ou

Un texte de notre choix sur le thème

« campagne »

~

Les deux mains appuyées sur le tronc d’un gros arbre, je respire l’air de la campagne ; de la campagne de mon enfance. Je grimpe sur une grosse branche puis sur une autre et ainsi de suite. Aucun risque d’abîmer mes vêtements dans cette tenue déjà effilochée. C’est une très courte visite, un tout petit moment d’après-midi et pourtant, j’en reviens toute légère et remplie de bonheur au goût de mes jeunes années.

~

Bonne semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les collections

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Collections de mots

Cueillette au fil des lectures

Bonne nourriture

~

Collections de tout

Tout juste pour le plaisir

Échanges et partages

~

Collection de ci

Bien pour moi ce sont les chats

Collection de ça

Clin d’œil du passé

Douce communication

Souvenirs d’enfance

~

Une grande passion

De petits et grands bonheurs

Pourquoi m’en priver

~

Bon vendredi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Noël

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°192

Gif du net

~

Ah ! Ces souvenirs du temps jadis ! C’était vraiment le bon temps. En début d’après-midi, avec papa, nous allions couper l’arbre, ni trop gros, ni trop petit. On le traînait dans la neige. Nous devions bien entendu, une fois devant la maison le secouer de toutes nos forces ; maman y veillait. Ensuite, le rentrer à l’intérieur et l’installer dans une chaudière qu’on remplissait d’eau. Puis là, nous y ajoutions les décorations : Guirlandes de papiers crépon, jeux de lumières et des boules de différentes formes et couleurs. Pour finir, de la neige ouatée. Quelle ambiance douce et agréable ! Puis, vers dix-sept heures, c’était la magie des illuminations de l’arbre et de la couronne de lumière tout autour du balcon. Le repas du soir était léger car, en soirée, oncles et tantes se joignaient à nous avant la messe de minuit ; nous étions à cinq minutes de marche de l’église. C’était un petit festin improvisé à la mode du temps. Nous partions à pied pour la messe. Souvent, il y tombait de la neige. Comme c’était féérique ! Les sleights  à grelots nous dépassaient ; tintement que je n’ai jamais oublié car j’adorais cela. À notre entrée, dans l’église illuminée, quelle bonne atmosphère. La crèche nous accueillait. Aux douze coups de minuit, on entonnait le minuit chrétien et le prêtre entrait par l’allée du milieu, portant l’Enfant Jésus dans ses bras pour le déposer dans son berceau entre Marie et Joseph. Au retour à la maison, le dodo. C’était seulement le jour de Noël au matin que nous prenions nos étrennes sous le sapin. Le plus tôt possible mieux c’était pour nous, au désespoir de nos parents : Une grosse poule qui faisait Cot, Cot, Cot lorsque nous la promenions pour l’un et une autre poule à bascule pour l’autre. Une petite vache qui donnait du lait en lui activant la queue, une petite cuisinière avec ces accessoires, un tableau noir avec craies, des tablettes magiques, des cahiers à colorier avec crayons de couleur, le catéchisme en images, un beau gilet rose avec des boutons satinés, des par-dessus bordés en fourrure, chacun une boîte de bonbons remplie de berlingots aux fruits et au caramel, de boules à la gomme arabique, de sucres d’orge, de réglisses etc. …  La journée passait tellement vite. Nous étions heureux et au comble du bonheur. C’était à chaque année un Joyeux Noël.

~

Bonne semaine

à

toutes et tous,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Nos lieux d’enfance

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Plaisirs d’autrefois

Le chemin de la rivière

Pas du souvenir

~

Papa moi p’tit frère

Au temps des vacances d’été

La pêche au ruisseau

~

Au nord d’la maison

En compagnie d’mon p’tit frère

Cueillette des bleuets

Temps d’l’adolescence

Sur le chemin de l’école

De bons souvenirs

Sous-bois accueillant

Beauté des myosotis

Bocage du couvent

~

Bon vendredi

à

toutes et tous !

Colette

 

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 636 autres abonnés