À vos plumes chez Arlette 2018, N°10

a-vos-plumes-1-fevrier-20181

CHEZ ARLETTE

Avec les mots :

Chant, eau, vagissement, instant, amour,

grave, profond, précieux, rare,

réagir, dévoiler, frissonner, rider.

~

L’eau salée de la mer et le vagissement de ses vagues, chant demeuré si précieux dans ma mémoire, de ces quelques instants plus que rares car, uniques dans mon cas. C’était un beau jour d’été d’il y a de cela, bien des années, sans graves conséquences ; vous le devinez bien en me lisant mais, que des moments d’amour et d’amitié entre amis d’un même secteur de travail. Le seul fait d’y penser, cela me fait toujours réagir positivement et, j’en frissonne encore de joie et de bonheur. C’est la première fois que je vous dévoile ce petit évènement de ma vie mais, c’est tout simplement parce que je n’en avais pas encore eu l’occasion. J’aimerais bien vous partager des photos de cela mais, je n’ai que celle-ci, veille de cette journée. Alors, me voici, c’est bien moi, mais depuis, le temps a ridé mon visage. C’est du plus profond de mon cœur :

 

À vos plumes chez Arlette_2018, N°10

Colette

Publicités

Chez Lenaïg, thème : Les îles

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Chez Lenaïg, thème_Les îles

Eh bien oui une île

De chaque côté de moi

Modestes c’est sûr

Étude ou lecture

De bien beaux après-midi

Bancs improvisés

Vacances nature

Nostalgie du souvenir

Les belles années

N.B. : Peu de photos de l’époque. Malheureusement, je ne puis vous les présenter mais, elles étaient bien là ; soyez-en assuré(e)s. Elles y sont toujours bien entendu mais, nous n’avons plus le chalet. Nous nous y rendions en chaloupe ou en pédalo mais, le  plus souvent en chaloupe. Rien qu’à y penser, j’en ressens encore les bienfaits.

Bon vendredi mes ami(e)s !

Colette

Chez Assoula avril 2018

Chez Assoula_avril 2018_118500986_q

C’EST ICI

Inventer une histoire de Pâques pour enfants avec un lapin, une poule et un enfant ( fille ou garçon au choix ).

~

Il était une fois, au coeur d’un petit village sans histoire, dans une humble maison de campagne ; une fillette de six ans, vraiment inconsolable. On avait beau essayer par tous les moyens possibles, en cette fin de mars, ce samedi soir 27, de l’apaiser un peu mais, rien n’y réussissait. Confinée à sa chambre, enrhumée et fiévreuse, Sophie (puisqu’il faut lui donner un prénom), avait le coeur bien gros, car, demain le 28, c’était la grande fête de Pâques. Cela signifiait donc, que pour cette année, elle ne pourrait participer à la découverte des gâteries semées au jardin, ici et là, et même chez les voisins. Quelle tristesse ! Elle n’osait pas même en faire mention, tant elle avait de la peine. Elle aimait mieux étouffer ses larmes dans son oreiller. C’est ainsi qu’elle parvint à s’endormir. Ses parents profitèrent de ces moments tant espérés pour y déposer partout à l’intérieur de ses murs de beaux bouquets de jonquilles et de tulipes. Ils dispersèrent aussi sans faire le moindre bruit, des oeufs au chocolat dans ses tiroirs, à sa fenêtre, dans sa garde-robe ainsi qu’au pied de son lit ; prenant bien soin de baisser la toile afin qu’elle n’ouvre pas les yeux trop tôt le lendemain matin. Bien avant six heures, ce dimanche là, poussée avec précaution pénétra dans la pièce une grande corbeille d’osier remplie de paille où siégeaient son gros lapins gris «Père-Vert», ainsi que sa petite poule noire «Cocotte». C’est justement à ce «Cot ! Cot ! Cot !» qu’elle se réveilla toute surprise de ce spectacle inattendu. C’est tout sourire qu’elle se jeta dans les bras de ses parents heureux de retrouver leur petite fille si enthousiaste. Commença alors dans la joie cette chasse aux oeufs qui demeura la meilleure de toutes, au fil des ans. Vive ce jour de Pâques 1948 !

~

N.B. : Ce dimanche, après le repas de midi, je descends vers le bas du fleuve, dans ma famille non pour une chasse aux oeufs, mais pour une petite visite. Je reviendrai lundi en fin d’après-midi ou en début de soirée. Je serai donc absente encore un petit moment.

~

Bon dimanche et beau début de semaine !

Colette

À vos plumes chez Arlette 2018, N°4

a-vos-plumes-1-fevrier-20181

CHEZ ARLETTE

Avec les mots :

Liens, pilier, retrouvailles, souvenir,

communication,

partir, dissoudre, intéresser, effilocher,

régulier, proche.

~

Plus que proche, mon retour ; me revoilà à nouveau parmi vous. De vous retrouver, chers piliers de ces liens tissés au fil des ans, liens chargés de plaisir et de souvenirs partagés et ce, à partir de nos diverses communications, ne peuvent être que d’agréables retrouvailles. Ce serait une grande peine pour moi, que celle de dissoudre un tel engagement. Seule la force des choses m’y autoriserait. C’est si fort que j’aurais l’impression d’effilocher une très belle pièce de soie rare et de qualité, tant cela m’intéresse. D’ailleurs, mes contacts réguliers en sont le garant.

~

Heureuse de vous retrouver,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Lapin

BILLET PROGRAMMÉ

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Douceur de la vie

Une caresse d’amour

Main sous les oreilles

lapin-image-animee-0323

Les sauts du lapin

Gentiment à ma suite

Autour d’la maison

lapin-image-animee-0323

Le lapin «Père-Vert»

Prénom risée des passants

Confusion de mots

lapin-image-animee-0323

Joie de la campagne

Compagnie des animaux

Souvenirs d’enfance

lapin-image-animee-0323

Gifs : Gifs Animés . com

lapin-image-animee-0323

Bon vendredi

à

chacune et chacun !

À bientôt !

Colette

Jeu des acrostiches chez Lenaïg : Ribambelle

ob_ef2837_20180129-233429-2

C’EST ICI

En ce mercredi, le mot sera :

RIBAMBELLE

Jeu des acrostiches chez Lenaïg_ribambelle

Ronde d’enfants ;

Imaginée sur papier.

Bienvenue au théâtre !

Amenez vos ami(e)s ;

Main dans la main.

Beaux personnages de contes ;

Entourées d’étoiles, de coeurs.

Le rideau est levé !

La classe est complète ;

En témoignent les noms «papier».

~

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Chez Assoula, décembre, « l’hiver-Noël »

Chez Assoula_décembre_l'hiver-Noël_118235025

C’EST ICI

Avec les mots :

Père nono, poudreuse, pas, sapin, mouton, tempête,

réveillonfamille, glisse, cheminée.

– Un souvenir d’enfance de Noël.

– Composer un poème libre.

*****

C’était le bon vieux temps,

Des voisins les moutons,

Venaient nous saluer.

Clôtures délabrées,

À nous des occuper.

Vite d’aller papa,

Avertir le voisin.

Toc ! Toc ! À la porte !

Père Noël nono, non !

 Nous enfants, pas non plus !

Engraissait chaque année,

Maman agrandissait

Quoi ? Son pantalon, là !

La coupe du sapin,

Veille du réveillon.

Légère poudreuse,

Jour de tempête était.

Dans le « snow » d’mon oncle,

Famille s’engouffrait.

Glisse sur la neige.

Le feu des cheminées,

Fumait au gré du vent.

Chaleur d’la maisonnée :

Joyeux Noël à tous !

*****

N.B. : « snow » nom profane d’une autoneige (véhicules à chenilles), fierté québécoise, du temps de mon enfance.

*****

Bon dimanche

à

chacune et chacun !

Colette

Chez Lenaïg, thème : Le 11 novembre

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Commémoration

Au son de la fanfare

De l’évènement

~

Couronnes de fleurs

De la croix du souvenir

Là au monument

~

Et la convention

D’la fin des hostilités

Là la signature

~

À la boutonnière

Au pays du Commenwelth

Le coquelicot

 

De toutes guerres

Les victimes en mémoire

Fin à ce fléau

~

S.V.P. l’entente

Plus vers des chemins de paix

Dans l’train d’la vie

Merci Nathie pour ces coquelicots

~

Bon vendredi mes ami(e)s !

Colette

À vos plumes chez Arlette (Pégagie) N°26

mon-logo-fait-par-ghis

PAR ICI

Avec les mots :

Jumeau, clou, tête, côte, barbe, jarret, queue, souvenir,

blanc,

assaisonner, remonter, débarrasser.

~

Si je remonte la côte dans mes souvenirs d’enfance, je me revois devant le grand miroir de la coiffeuse de maman, rêvant d’avoir une sœur jumelle. La queue de la chatte aux jarrets, je me débarrassais de mes rubans blancs, bleus, roses ou jaunes qui ornaient mes cheveux en toque ou autrement. Du petit couloir, ça sentait bon le savon à barbe de papa, dont c’est le 47e anniversaire de sa mort en ce 23 octobre. De la cuisine, j’entendais maman qui assaisonnait ses mets pour le dîner de muscade, de clou de girofle etc. … et, qui chantait à tue-tête ses airs d’autrefois.

~

Bonne fin de ce jour mes ami(e)s

et

agréable mardi !

Colette

Chez Lenaïg, thème libre : la rivière

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Chez Lenaïg_thème libre_la rivière

Près de la rivière

De bons moments de détente

Doux plaisirs d’enfance

~

Sauts à la rivière

Des moments privilégiés

Temps d’l’adolescence

~

Au jours d’mes vacances

Direction de la rivière

De bons souvenirs

~

Bon vendredi

à

toutes et tous !

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 588 autres abonnés