Chez Lenaïg, thème : Les lectures qui nous ont marqué(e)s

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Adolescente

Mes    vacances    un    été

Le journal d’Anne Frank

CVT_Journal-dAnne-Frank_3787

Coïncidence

Le   début   de   ses   écrits

L’année d’ma naissance

9782080606419_medium

Toujours plus vite

En    quête   de    liberté

Et toujours plus haut

1405633-gf

Candeur de l’enfant

Sacrés mystères de la vie

Nul autre que Jade

~

Bon vendredi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Là-haut

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°277

Cette semaine du 02/08/20 au 09/08/20

Le thème : Là-haut

Les mots :

Là-haut, autre, normal, espérer, inouïe,

inconnu, paysage, irréel, argenté, monde.

~

100_8822 (2)

Un monde nouveau

.

Là-haut dans le ciel,

la Vie sera belle.

S’enfuient les soucis ;

espère l’inouïe.

Marche sur les nues,

cours vers l’inconnu.

Un monde nouveau,

immense et beau.

Une autre vision,

guette l’apparition.

De ce doux paysage,

des êtres bien sages.

Immense bonté,

nuages argentés.

Sortie bien normale,

Sans peur et sans mal.

Non dans l’irréel

mais, dans le réel.

~

Amicalement,

Colette

 

 

Les jeux d’été chez Lenaïg : Retour dans le passé

ob_df4fdf_ob-d0b1d6-peche-femelle-avec-la-main-p

PAR ICI

N°6

Proposition de Victoria

~

Revenir à mes jeunes années,

En savourer encore le bonheur ;

Toute l’insouciance ; c’est si bon !

Oublier un instant le présent,

Une bonne cure de jeunesse ;

Rien ne m’en empêche, en effet !

.

Dans mon petit village de campagne,

Avec mes parents et mon frère.

Nos poules, notre chat, nos lapins ;

Sans oublier les vaches du voisin.

Les jeux d'été chez Lenaïg_Retour dans le passé

Leur chien qui m’aimait si tendrement

Et, cassait sa chaîne pour me rejoindre.

Les jeux d'été chez Lenaïg_retour dans le passé_2

Pas que ça ; aussi notre jardin !

Ah ! Fruits et légumes à volonté,

Sans oublier ses fleurs en santé ;

Ses beaux papillons à voltiger !

Étés savourés sans retenue.

~

Bon mercredi,

Colette

Ici, tu cueilles tes fleurs

Sujet 27/2020 – du 01 au 08 /08

Le mot à insérer facultativement est : RISTOURNE

ob_1a5745_sujet-27-2020-2

Image Mil et une

Clic

Ici, tu cueilles tes fleurs

.

Vers là, par ici ou ailleurs,

poussent de jolies fleurs ;

l’été, quelle bonne odeur.

.

Sur ces routes fleuries,

Tout, à peu près te sourit ;

que ce soit vers là, ou ici.

.

Heureux(se), et sans histoire,

tu gardes bonne mémoire ;

sans qu’ailleurs, tu penses aller voir.

.

Pas de RISTOURNE ah ! Ça non ;

si c’est là, que tu mets tes pas ;

du regret, il n’y en aura pas.

.

Sans de bien grands émois,

cette route pleine de joie ;

c’est alors là, ta bonne voie.

.

Ainsi, tu fais face à ton destin,

à la croisée de ces chemins ;

tu ne choisis rien, pour rien.

.

L’été, quelle bonne chaleur,

de là, vers ici, plus qu’ailleurs ;

c’est ici, que tu cueilles tes fleurs.

.

Bon mardi,

Colette

Les défis d’écriture de Ghislaine, N°129

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Avec les mots :

Voir, grave, bien, parfois, mieux,

tandis, art, soir, moment,

Ou un texte avec 5 mots finissant par « ique »

~

Ce sera mieux ainsi

.

Ce soir, de retour d’une visite rendue à la cousine de sa mère malade, Angélique entre à la maison. Elle dorlote gentiment au passage, son chat Moustique . Tandis qu’elle se rend au salon, le goût leur prend de papoter un peu avec Dominique, un voisin qui a bien connu cette parente, histoire de s’informer au sujet des anecdotes concernant différents évènements du temps de leur jeunesse. Elle lui dit comme cela :

– J’ai ses notes, qu’elle a confiées à ma mère depuis bien longtemps déjà. J’aurais l’intention de lui proposer, la prochaine fois que j’irai la voir, à savoir si elle accepterait que j’en fasse la publication. Si elle proteste, pas grave, je laisserai tomber.

– Ah ! Ma chère, ce serait chique mais, le comique de la situation, c’est que je crains devant ton projet, que cela se complique et n’ait pas la cote car, elle aimait bien, parfois, inventer et créer des faits de toutes pièces, n’ayant ni queue ni tête et, n’étant pas nécessairement le vécu des gens des environs. Certes, elle écrivait cela avec art mais, bonnement pour rire et faire rire, sans plus. Mijote bien cela dans ta tête, ma fille, avant même de lui en demander l’autorisation.

Tout en y réfléchissant, elle grignote un biscuit léger et sirote un bon café. Pour se changer un peu les idées, elle pianote un air ancien appris lors de ces moments de rassemblements familiaux, lorsqu’elle était toute jeune. Oui, c’est certainement la bonne solution et, ce sera probablement mieux ainsi.

~

Bonne semaine,

Colette

Mon mois émoi juillet 2020 : Vendredi 31 juillet

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

Juillet, c’est le temps des vacances ; chez moi ou ailleurs, pourvu que cela me plaise et soit agréable. En ce mois, je n’ai rien fait de bien extraordinaire. Je poursuis toujours mon travail que j’aime beaucoup mais, je m’octroie de petits plaisirs bien simples. Un rien me contente, comme par exemple, à l’heure du goûter de l’après-midi, sortir sur notre grande galerie du SB face à notre jardin fleuri, déguster une bonne glace, en compagnie souvent et même seule et ce, selon la température. Aussi, lire un petit peu plus mais pas assez encore à mon goût ; c’est à améliorer, j’en conviens.

Mon mois émoi-juillet-20

Le 1er, 4, 7, 10, 12, 18, 25 juillet, j’ai pris à chacun de ces jours, congé en après-midi pour quoi, devinez ! Pour passer de bons moments à mon oasis de paix, avec comme principale activité la natation dans notre piscine et jouir du beau paysage ! C’est peu, vous allez me dire mais, c’est loin et, aller-retour ça compte. Cela en vaut cependant le coût. Quel bienfait !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas mal souvent aussi, après les repas du midi et du soir, je file au jardin y découvrir de nouvelles éclosions de fleurs ; je ne veux pas en manquer mais malheureusement, je crois bien que cela se produit, hélas ! La nature est si productive et généreuse !!!

Je vous en offre quelques-unes :

En toute simplicité, ainsi se termine mon mois de juillet.

~

Bon mois d’août

à

chacune et à chacun,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les chansons

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

D’amour d’amitié

Accompagnement d’nos jours

Nos jolies chansons

~

Des notes et des mots

Élans heureux malheureux

Chanson d’notre vie

~

Battements du cœur

Des chefs-d’œuvre d’la chanson

Expression de l’âme

Chanson de la pluie

Rengaine vers le beau temps

Voici l’arc-en-ciel

~

Chanson des enfants

Do  Ré  Mi  Fa  Sol  La  Si

Do  puce dans l’dos

~

Bon vendredi,

Colette

Les jeux d’été chez Lenaïg : Juillet s’en va

ob_df4fdf_ob-d0b1d6-peche-femelle-avec-la-main-p

PAR ICI

Proposition d’Éliane

N°5

~

Journée après journée,

Une heure après l’autre,

Il y a tant de bonheur !

L’été à son meilleur :

Les fleurs, ce beau cadeau !

Et filent les minutes ;

Toutes les secondes.

S’offrir un tour jardin,

En compagnie ou seule ;

N’y manquons certes pas !

.

Vient si vite le mois d’août

Avec toutes ses couleurs !

~

Bon mercredi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Miroir

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°276

Cette semaine du 26/07/20 au 02/08/20

Le thème :

Miroir

Les mots :

Tenter, inaccessible, face, esprit, chercher,

fond, forêt, vraiment, virtuel, traverser.

~

Quoi chercher de plus

.

Face à cette eau colorée de ce magnifique MIROIR virtuel, où telle une forêt d’arbres, d’arbustes et de feuilles s’y réfléchissent, j’ai vraiment l’esprit à la joie et à la reconnaissance tout au fond de mon cœur. Je ne me dore pas la pilule et ne tente pas l’inaccessible ; je me contente de ces petites choses simples ; cadeau de notre si belle nature. Car, quoi chercher de plus, surtout en  cette période toute spéciale que nous traversons avec ce satané virus ! Aucun dilemme casse-tête, je m’impose. Tout cela me flatte et me plaît suffisamment. C’est ma vie et, je l’aime ainsi.

~

Bon mardi,

Colette

Les défis d’écriture de Ghislaine, N°128

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Avec les mots :

Reine, farouche, moment, tenir,

yeux, comme, tout, quand.

Ou le thème :

Humour

~

Moment d’émoi

.

Quand, juchée sur ses hauts talons où elle peine à s’y tenir debout, cette reine improvisée d’un soir, monte sur scène ; c’est tout de suite la dégringolade.

Un fou rire général, lorsque sa perruque vient choir directement sur les pieds du curé qui tout étonné découvre dans cette donzelle, nul autre que son bedeau qui, de son allure farouche, les yeux baissés, dans un moment d’émoi ; comme si de rien n’était, entonne l’hymne nationale.

~

Bon dimanche,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 725 autres abonnés