Pour ce lundi 28 novembre 2022 : Tolérance

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°272

À la barre :

MARTINE MARTIN-COSQUER

Son thème : Contes et fables

Choisir au moins deux ou plus, contes connus (Anderson, Grimm, Perrault …) qui ont enchanté notre enfance et, avec leurs personnages principaux, écrire une fable qui devra comporter une morale finale.

Tolérance

.

Du marquis de Carabas ; la gloire !

Moi, Chat botté, si vous voulez savoir.

Vous, Chaperon rouge, ainsi vêtue,

passion, danger, vous donnez l’aperçu.

Couleur de mon habit, ne pas s’y fier !

Mais, avec le loup, aimez bien frayer !

Et vous, votre passage chez l’ogre,

ne trouvez-vous pas cela un peu aigre !

De nous relancer, non, rapprochons-nous.

Cherchons, oui, un lien commun entre nous.

En forêt, entrée richement vêtue.

Ruse, de vous, richesse, marquis eut.

Morale :

En ce monde, rien n’est parfait alors, sois tolérant envers les autres, là, sera ton bonheur.

Bonne semaine,

Colette

Publicité

L’Atelier de Ghislaine, N°202

6xbxeJD5mRvXJ5WxOAh8qC-5j_8

GHISLAINE

Sujet 1

Couleur, lumière, temps, durée, magie, air, clair, obscurité.

~

thumbnail_IMG_0094

Vivre ensemble l’attente du Sauveur

.

En ce dimanche, nous entrons dans le temps de l’Avent pour une durée de quatre semaines et ce, en marchant vers la lumière. Efforçons-nous de vivre ce beau moment sans que la pandémie, les guerres et la crise économique aient raison de notre espérance.

Dans nos rues et nos maisons, les décorations aux jolies couleurs ajoutent un bel air de fête et soutiennent, d’une certaine manière, vivante, notre attente ; c’est la magie de Noël.

Aussi, en ces moments d’intériorité, source de la fête, chassons l’obscurité de nos cœurs, afin d’y voir plus clair ; planifions des sentiers de l’essentiel vers Celui qui vient.

~

Bon dimanche,

Colette

Pour ce jeudi 24 novembre 2022 : Fable à revisiter

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°272

À la barre :

MARTINE MARTIN-COSQUER

Son thème : Contes et fables

Elle nous propose une fable de JEAN DE LA FONTAINE revisitée.

Je pars donc de celle-ci : Le Vieillard et l’Âne (Rediffusion)

Un Barbon un Bourricot

.

Un Barbon sur son Bourricot vit là passant

Un champ garni au gazon alors florissant.

Il y lâcha l’animal, alors grison s’y rua

Au ras du gazon fin,

S’y vautrant, grattant, puis frottant,

Gambadant, chantant puis broutant,

Puis faisant moult fi pour tous.

L’opposant arriva là alors :

Fuyons, dit alors Barbon.

– Pourquoi ? riposta mauvais paillard.

Mais faudra pour moi pair bât, pair poids ?

– Non pas, dit Barbon, qui prit d’abord champ.

– À quoi bon donc dit Bourricot, qui soit mon boss ?

– Part, pour moi alors la Paix :

– Son opposant, d’abord son boss :

– Moi vous dit ça dans bon François.

Voir la Fable d’origine :

PAR ICI

Bon jeudi,

Colette

Léno

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

Léno est un vrai p’tit héros,

comme celui de ses vidéos.

J’dirais plutôt un angelot,

lorsqu’avec Fido à vélo,

qui en bon chien, sur lui veille,

même s’il lui donne de bons conseils ;

ils se comprennent à merveille.

Ensemble, n’ont pas leur pareil !

Toi, Léno, gentil camelot,

t’es un vrai éclat de soleil.

Puis toi Fido, t’es rigolo,

avec tes grandes oreilles.

.

Le prénom Léno est d’origine grecque.

Il est un dérivé de

« hélê »

qui signifie

« éclat de soleil ».

Trouvé sur Internet

.

Bon mercredi,

Colette

Liste 45

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

An’Maï et compagnie

Liste composée par Anne-Marie

Présentation, basculer, finasseries, gamme, Russie,

différence, conviction, révolutionnaire, promener, élimination.

~

En ces temps difficiles.

.

Je ne saurais vous donner une présentation sur la Russie et, encore moins de me livrer à quelques finasseries qui soient, surtout en ces temps difficiles car ailleurs, tout bascule.

Je n’apprécie pas les gouvernements révolutionnaires, j’en souhaite plutôt l’élimination que l’encouragement. À bas les mauvaises plaisanteries haut de gamme qui n’aboutissent à rien. Autrement, recherchons la paix, ce qui en ferait toute la différence.

Agissons selon nos convictions. Voilà le chemin où j’aime me promener allègrement.

~

Bonne semaine,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°201

6xbxeJD5mRvXJ5WxOAh8qC-5j_8

GHISLAINE

Avec les mots :

Quelquefois, parfois, beaucoup, souvent,

jamais, très, trop, plus.

~

À la galerie d’art

.

Gaëlle flânait depuis un bon moment dans cette galerie d’art. Il faut bien le dire, cela lui arrive quelquefois, parfois, mais beaucoup plus souvent de ces temps-ci, de s’arrêter devant l’autoportrait d’un certain personnage d’un autre siècle, brandissant un poignard.

Après je ne sais trop combien de minutes, plutôt d’heures de profonde contemplation, elle s’entendit chuchoter à l’oreille : Madame ! Madame !

 Se retournant alors, elle aperçut avec effroi cet homme lui-même, en personne très près d’elle, qui s’apprêtait à l’embrasser. Elle ne fit ni un ni deux, prit ses jambes à son cou et vola plus qu’elle ne descendit l’escalier en hélice ; de manière, qu’elle se retrouva directement sur le trottoir, ce soir de pleine lune.

Toute frissonnante de ce petit vent glacial, elle se réveilla en sursaut dans son lit. Ouf ! Se dit-elle, je ne raconterai jamais cela à qui que ce soit car, comment démentir alors, mon penchant à me complaire dans de telles pensées chimériques, de peur que l’on m’enferme dans une collection de rêveurs.

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Pour ce jeudi 17 novembre : La montre

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°271

À la barre :

JEANNE FADOSI

Son thème : Le temps des horloges

Alain HANNECART

.

La montre

.

puisque le temps c’est de l’argent
Si l’on veut suivre la cadence
Avoir une montre c’est l’évidence
il faut savoir être exigent
.
la montre est froide elle donne l’heure
elle ne palpite pas comme un cœur
elle bat toujours au même rythme
et donne l’heure sans émotion
.
souvent offerte par un proche
avoir une montre cela rapproche
Ceux qui la laissent dans leur poche
souvent s’attirent des reproches
.
C’est qu’elle est faite pour qu’on la montre
quand on la porte à son poignet
ornée d’un riche bracelet
elle permet de se mettre en vue
ce n’est pas un vulgaire hochet
avec lequel on fait joujou
.
que l’on soit pour que l’on soit contre
il est utile d’avoir une montre
la montre est un petit bijou
qui facilite les rencontres

Bon jeudi,

Colette

Liste 44

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

ICI

Liste composée par Anne-Marie

Gagnante, thriller, oignons, univers impossible,

extension, entretenir, dressage, décombres, chroniques.

~

Bravo Mado !

.

Mado est à l’honneur, en ce jour ; toutes et tous, nous nous en réjouissons. Impossible c’est le mot qui lui est sorti de la bouche lorsque nous nous sommes entretenu(e)s avec elle ce matin.

Mais voyons donc, au contraire, c’est mérité s’écrièrent toutes les personnes présentes. Il faut te faire à l’idée, tu es formidable. Vous me gênez, ajoute-t-elle.

Bien plus, tu vas voir, nous allons te traiter aux petits oignons. Et voilà les deux grands fous Pierre et Paul qui arrivent avec la grande table sortie des décombres du vieux hangar.

Une fois nettoyée à qui mieux, mieux, c’est le dressage des soucoupes et des tasses. Oui, cela mérite un bon café ; célébrons notre grande gagnante du meilleur thriller de l’année et de plus, quelle extension à ton univers pour tes chroniques, ma chère !!! Bravo Mado !

~

Bon mercredi,

Colette

Pour ce lundi 14 novembre 2022 : Cette liberté retrouvée

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°271

À la barre :

JEANNE FADOSI

Son thème : Le temps des horloges

Elle nous demande d’évoquer une histoire réelle ou imaginaire avec une horloge ou une pendule ou un réveil, une montre, un chronomètre, une horloge pointeuse, un cadran solaire ou pourquoi pas le sablier pour les œufs à la coque ou un jeu comme le scrabble etc., ou encore un métronome (un seul ou plusieurs instruments) en prose, en vers en dessin, en mélange, peu importe, juste ne faire « pas trop long » pour favoriser la lecture des uns et des autres.

Cette liberté retrouvée

.

À quelques minutes de son retour de l’école, maman demande à Alicia d’aller à l’épicerie toute proche de la maison pour acheter du beurre et du lait. Il est près de 16 h 15. Elle s’arrête un instant devant l’édifice du Gros Horloge pour le vérifier. Après seulement quelques pas de sa sortie de la maison, le temps s’est arrêté pour Alicia qui ne sait trop ni pourquoi ni comment mais, plus rien n’est comme avant.

Elle se souvient qu’un petit chien tout mignon, tout gentil était tout près d’elle, lorsque tout doucement, elle sentit un monsieur lui prendre la main, sans savoir ni pourquoi ni comment elle se retrouva ainsi main dans la main, avec cet inconnu et puis, rien d’autre ; le vide pour elle …

En cette fin de journée, elle se retrouve seule, enfermée tout en haut, au plus haut, dans les combles de cet édifice mentionné ci-haut, dos à l’horloge, cette fois dans une pièce toute sombre, presque vide. Elle ne sait pas trop l’heure qu’il est, même pas du tout Elle imagine ses parents inquiets, ne la voyant pas revenir à la maison. Dans cette noirceur, elle pleure à chaudes larmes et, heureusement, finit par s’endormir.

Elle ne sait pas combien de temps, de jours, elle a dormi là mais, de ce profond sommeil, une petite étincelle s’allume dans son cœur d’enfant.

Sans trop savoir ni pourquoi ni comment, elle se retrouve aux pieds de l’édifice, les bras tendus vers son papa et sa maman qui, eux pleurent de joie de retrouver leur petite fille saine et sauve. Elle, trop jeune encore pour réaliser pleinement la chance qu’elle a, en comparaison avec tant d’autres enfants qui subissent le pire, hélas,

Puis, sans trop savoir ni pourquoi ni comment, ils la serrent si fort dans leurs bras.

À la maison, tous les trois retournent unis, festoyer dans la paix de leur foyer, plus heureux que jamais, ne sachant à quel saint se vouer pour ce si grand bienfait du triomphe de cette liberté retrouvée.

N.B. : Bien entendu, cette histoire est de mon imaginaire.

Bonne semaine,

Colette

Thème de novembre 2022 chez ABC : Objets inanimés …

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

« Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? »

Alphonse de Lamartine

~

De la nostalgie, non, beaucoup plus

.

Oh ! Que de souvenirs, je fais revenir en mémoire, et, avec quel bienfait ! Tant d’objets futiles ou utiles, sans peine ni regret mais, qui sont pour moi, un baume au cœur après tant et tant d’années écoulées.

Que d’images, se déroulent sous mes yeux : Notre banc de galerie, notre jardin entretenu par mon père. Fruits et légumes, le boyau d’arrosage et son eau rafraîchissante, le râteau, la pelle.

La machine à coudre de ma mère, ces ciseaux, épingles et autres.

Notre grande cuisine, sa table, ses chaises chromées. La théière, le poêle à bois Notre coutellerie argentée aux manches vert tendre.

Notre modeste petit salon ; image de ces meubles du temps : divan, fauteuils, chaises, petite table en noyer, sans oublier les cadres.

La chambre de mes parents, le grand lit, la coiffeuse, la commode, le meuble contenant les patrons de robes, de manteaux utilisés par ma mère.

Nos chambres à l’étage du haut : lits et meubles que nous avions selon le changement du mobilier de nos parents. Cela faisait notre bonheur et notre joie.

Tous ces objets sont à jamais gravés en moi. Oui, objets inanimés, vous avez vraiment une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer.

Souvenirs de mes disparus ; beaucoup plus que de la nostalgie. Présence invisible ; souffle de vie.

101_1239

Plus encore, je conserve de mon père son Imitation de Jésus-Christ, petit livre qu’il gardait toujours dans ses poches lorsqu’il travaillait au loin. De ma mère, des images de son petit missel blanc lorsqu’elle était enfant.

Objets inanimés, vous avez une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer.

~

Bon vendredi,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 875 autres abonnés