Petit jeu mensuel de Cricket

MxpugkokvnievzaJ9IXQ1dyNuyU@256x382

CRICKET

N°1 :

Homonymes à utiliser (au moins 3) :

PAR / (la)PART / PARS ou PART (partir / PARE (parer ou se parer)

Mon texte :

La feuille se pare de jolies teintes, et virevolte par-ci, par-là. Part au vol au souffle du vent. Un enfant la cueille pour son herbier ; sa part est la meilleure.

N°2 :

Le mot proposé :

Poussière :

Mes associations à ce mot (minimum 4)

Poussière (poudre, balai, tourbillon, éternuement)

Mon texte :

Je prends la poudre d’escampette. J’abandonne le balai pour le râteau. Dans le tourbillon des feuilles qui volent dans le vent, me voilà prise d’un éternuement. Sacrée poussière, tu me suis donc partout !

N°3 :

Acrostiche avec le mot poussière :

Prendre un grain de poussière,

Oublier le temps qui passe.

Une marche dans le vent,

Sur un sentier non pavé ;

Sur les feuilles accumulées.

Il pénètrera ton œil,

Errant à l’aventure ;

Rentrera à toute vitesse.

Effronté de petit grain !

~

Bonne fin de semaine,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°166

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Ressenti sur cette image

HKk38U6iyUuLUwRySIsr-f735zc

Que c’est épatant

.

Arbres majestueux,

trônent en ce beau lieu.

De retour du chalet,

au grand air et au frais.

.

Un arrêt sur ce banc,

oh ! Que c’est épatant.

Repos bien mérité,

d’une balade appréciée.

.

Feuilles sur le chemin,

grande joie des gamins.

L’orange c’est pour moi,

les jaunes sont à toi.

.

« Châtaignes dans les bois,

se fondent sous nos pas ».

Arbres de ce beau lieu,

Brillez de tous vos feux.

~

Bon vendredi,

Colette

Louis

Mil et une

ICI

Sujet 26/2021 – du – 11 au 18/09

Cette semaine est proposé l’incipit :

« Au bord de l’eau »

image_0555900_20210910_ob_9de6bb_sujet-26-2021lilla-cabot-perry-boy-f

Lilla Cabot Perry  – clic 

~

Louis

.

Au bord de l’eau,

Louis est heureux.

Accoudé au garde-fou,

Il tend la ligne.

.

Au chant des oiseaux,

Du beau ciel des cieux,

Sous ses pieds les cailloux ;

Ce jour de septembre.

.

Le décor est beau,

Il est tout joyeux.

Il plie le genou,

Garde l’équilibre.

~

Bon samedi,

Colette

Fidèles à elles-mêmes

Mil et une

ICI

Le mot à insérer facultativement :

CORSAIRE

image_0555900_20210625_ob_d8e470_sujet-20-2021-sebastien-salom-gomis22

Image Sébastien Salom-Gomis – clic 

~

Fidèles à elles-mêmes

.

Pantalons CORSAIRES,

méduses légères,

couleurs estivales ;

d’l’été ouvrent le bal.

.

Très utilitaires,

ne peuvent que nous plaire.

Palette de couleurs,

qui fait notre bonheur.

.

Elles gardent la forme,

et l’on se conforme.

Fidèles à elles-mêmes,

ainsi on les aime.

~

Bon mardi,

Colette

Un repos souhaité

Mil et une

ICI

Le mot à insérer :

PÉTRICHOR

image_0555900_20210618_ob_c4a063_sujet-19-2021p1000728
image Mil et une

~

Un repos souhaité

.

Comme à chaque année,

en ces beaux jours d’été,

Lya est l’invitée

de sa tante Renée.

Un repos souhaité !

Y trouve son compte,

pour d’bonnes rencontres.

Revoir les hortensias,

ne voudrait manquer ça.

L’odeur du PÉTRICHOR,

bien des choses encore.

Tout est plein de douceur,

et réchauffe son cœur.

Bonheur sans mesure,

d’une joie qui perdure.

De ces beaux jours d’été,

comme à chaque année.

~

Bonjour ou bonsoir

à

toutes et tous,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°155

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Thème :

Vacances

~

Bonheur sans mesure

101_0067

Des champs : jolies fleurs,

Douceur pour le cœur.

De la nature en pousse,

Nous puisons à la source.

100_9764 (3)

Du printemps les séquences,

Des couleurs les nuances,

Le fruit de nos semences.

Des oiseaux sur les branches,

Du cui cui la romance.

100_8681

Bonheur sans mesure,

Faisons bonne figure.

Silence et bienfait,

Rythme de juillet.

Paix des soirs d’été,

Repos à satiété.

Chez Lenaïg, thème_Nos frères animaux_4

De l’été la clémence,

Que vienne l’échéance,

Du moment des vacances.

~

Bon vendredi,

Colette

Chez Lenaïg, thème : le parfum du foin

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

De ce temps des foins

La   survie  de  la  ferme

Cadeau de l’odeur

~

Mi-juin à fin d’août

Au soleil rentrée du foin

Parfum au fenil

~

Après dur labeur

Le fourrage pour l’hiver

Le foin bien au sec

abitibi-agriculture-foins

Photo : Radio-Canada/Emile Parent-Bouchard

~

Bien sûr de nos jours

Même     si     mécanisé

Toujours bon odeur

~

… et d’ABC …

Travaux des champs

dégageant tant de parfums

le foin embaume

~

Bon vendredi,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les vaches

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Chez Lanaïg, thème_Nos frères animaux_5

La prairie verdit

À portée de vue merci

Festin désiré

~

Verts pâturages

Pour dames guillerettes

Vive le grand air

~

Intelligentes

Toujours en observation

Paisibles dans l’pré

~

… et d’ABC …

Crème de fromage

en direct de l’étable

la vache rit

~

Bon vendredi,

Colette

Liste 1

uPwEN_QqFvu50AIbfWPxRcw9RT8@250x250

Marie-Lise et ses amies

~

Les mots :

Parmesan, courgette, rage, printemps, aberration,

génome, pluie, potentiel, ivresse, bonheur.

~

Soirée du cœur

.

Adèle est de réception ce soir. De son génome se dégage un potentiel d’accueil et de disponibilité. C’est une aberration, me direz-vous ! Mais pas du tout ; c’est vraiment dans ses habitudes.

En cette fin d’après-midi, de printemps, où s’accentue une forte pluie, elle rage de déguster un délicieux spaghetti au parmesan et à la courgette. Ce qu’elle s’empresse de réaliser avec goût et entrain ; ivresse de son amour débordant envers les sans-abris de son quartier qu’elle comblera de bonheur.

~

Bon vendredi,

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°147

 

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Avec les mots :

Monter, agripper, lever, tomber,

branche, sentier, par, autour.

Ou

Avec au moins 5 mots finissants par « oneonne »

Ou

Le thème :

« printemps »

Ou

« Ressenti sur cette photo »

nQ3lwxLxEpCnsl6LWTcsi8wkeUw@500x334

Photo proposée par Ghislaine elle-même

La nuit tombe sur la ville

.

C’est le début du printemps. La nuit tombe sur la ville. Victor déboutonne son long manteau noir, chantonne et quitte celle-ci où tout bourdonne des bruits incessants des véhicules moteurs.

Il monte la pente, s’agrippe au mur de pierre, le contourne et entre au parc ; la barrière n’étant pas encore ouverte, en ce début de saison.

Il sillonne les sentiers en toute sécurité. Il ramasse un papier qu’il chiffonne et lance dans la poubelle.

Au moment où il lève la tête, il aperçoit une personne venant dans sa direction. Puis dans ce court moment, il se questionne à son sujet. Le voilà maintenant qu’il frisonne.

Il reboutonne son manteau et descend l’escalier tout au fond du parc, et ce, par précaution. Il écarte quelques branches, tout autour de lui ; s’assurant qu’il ne l’a pas poursuivi ; il appelle un taxi car pressentiment et prudence font la paire, se dit-il !

~

Bon dimanche,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 816 autres abonnés