L’Atelier de Ghislaine N°50

L'Atelier de Ghislaine_M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@319x103

C’EST ICI

Elle nous propose 8 mots :

Encore, aussi, fuir, parer,

vision, vol, voyage, prisonnier.

~

Migration

Au Québec, pour ne pas rester prisonniers de notre climat, à l’automne, plusieurs de nos oiseaux fuient vers le sud, afin de mieux vivre, de s’alimenter adéquoitement et aussi de parer au danger du gel de l’eau durant l’hiver. Je vous parlerai un tout petit peu des oies. Selon la distance du voyage, elles préparent leur corps en conséquence. Elles ne font que de petites distances à la fois, faisant des réserves de graisse qu’elles utiliseront au cours de leur vol. Elles avancent en formation de V, allant ainsi plus vite que volant seules ; se relayant à tour de rôle. Si l’une d’entre elles est malade ou faible et doit quitter la formation, une oie au moins se joint à elle pour l’aider et la protéger. Quelle admirable vision du travail d’équipe, n’est-ce-pas ! Encore une belle source d’inspiration de nos amis les bêtes qui ne sont pas bêtes du tout ; loin de là !

~

Bon dimanche

à

chacune et chacun !

Colette

Publicités

Pour ce jeudi 12 octobre : lenteur

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Défi N°192

ICI

À la barre :

Jeanne Fadosi

 

Automne

.

A Jules Dupré.

.

La rivière s’écoule avec lenteur. Ses eaux
Murmurent, près du bord, aux souches des vieux aulnes
Qui se teignent de sang ; de hauts peupliers jaunes
Sèment leurs feuilles d’or parmi les blonds roseaux.

.

Le vent léger, qui croise en mobiles réseaux
Ses rides d’argent clair, laisse de sombres zones
Où les arbres, plongeant leurs dômes et leurs cônes,
Tremblent, comme agités par des milliers d’oiseaux.

.

Par instants se répète un cri grêle de grive,
Et, lancé brusquement des herbes de la rive,
Etincelle un joyau dans l’air limpide et bleu ;

.

Un chant aigu prolonge une note stridente ;
C’est le martin-pêcheur qui fuit d’une aile ardente
Dans un furtif rayon d’émeraude et de feu.

.

Courrières, 1875

Bon jeudi

à

toutes et tous !

Colette

Chez Assoula : octobre « l’automne »

Chez Assoula_ octobre_automne_117618331

ICI

Chez Assoula_octobre_automne_117618330

Arbres majestueux

Trônent en ce beau lieu

.

Derrière le p’tit chalet

Au grand air et au frais

.

Feuilles sur le chemin

Grande joie des gamins

.

L’orange c’est pour moi

Les jaunes sont à toi

.

« Châtaines dans les bois

Se fendent sous nos pas »

.

L’épouvantail fléchit

Au vent et à la pluie

.

Arbres de ce beau lieu

Brillez de tous vos feux

.

Bonne fin de ce dimanche mes ami(e)s !

Colette

 

Imagecitation 32, N°4

Imagecitation

PAR ICI

Partir d’un citation proposée,

trouver une image (photo)

accompagnée ou non d’un texte.

Alors, voici ma participation

sur cette photo, avec la citation :

« L’arbre. Son ombre lui fait une queue de paon qui ouvre et ferme ses yeux de soleil, selon que le vent agite leurs paupières, les feuilles. »

                                                                                                                                                                           Jules Renard

Imagecitation_32_N°4

Ombre bienfaisante

Ces journées chaudes d’automne

Arbres de nos parcs

~

Bonne fin de ce jour

et

agréable dimanche !

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°48

L'Atelier de Ghislaine_M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@319x103

C’EST ICI

Elle nous propose :

4 verbes, 4 mots, 4 saisons.

Être, vouloir, voir, déraisonner,

bras, feuille, ombre, oiseau,

printemps, automne, été, hiver.

C’est toujours un peu à regret, que nous quittons l’été ; ce printemps de l’hiver. Nous ressentons cette nostalgie des chants d’oiseaux et pourtant, sans vouloir déraisonner devant ce dépouillement de notre nature, n’oublions pas que bientôt, nous verrons et, c’est déjà commencé, une explosion aux teintes chaudes et flamboyantes qui remplira nos yeux d’émerveillement. De cette belle tapisserie de nos sols, ne résistons pas d’y retrouver notre cœur d’enfant. Comme la feuille d’automne emportée par le vent, dansons, tourbillonnons, car l’ombre s’étendra sur la terre au fil des semaines vers cet hiver qui complètera ainsi cette symphonie des saisons. Levons les bras bien haut de reconnaissance devant l’harmonie complète de ce cycle.

~

Vive les plaisirs et les joies de nos quatre saisons !

Bonne fin de semaine !

Colette

Chez Lenaïg, thème : c’est l’automne

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

PAR ICI

Chez Lenaïg_thème_C'est l'automne

L’automne est bien là

Ravisseur de la lumière

Printemps de l’hiver

~

Promenade au frais

Spectacle de la nature

Délicieux automne

~

Aux gouttes de pluie

Une douce féérie

Un café fumant

~

Don momentané

Son doux parfum à la terre

Rose de l’automne

~

Tout a une fin

À l’automne de la vie

Heureux souvenirs

~

Splendide saison

Effeuilleuse de nos vies

Et passe le temps

~

Bon vendredi

et

bel automne

à

toutes et tous !

Colette

 

 

Imagecitation 32, N°3

Imagecitation

PAR ICI

Partir d’un citation proposée,

trouver une image (photo)

accompagnée ou non d’un texte.

Alors, voici ma participation

sur cette photo, avec la citation :

« L’ombre passe mais la lumière demeure »

Proverbe latin

Imagecitation_32_N°3

Clarté et douceur

Dans ce cercle lumineux

Bienfait de saison

~

Bonne fin de ce jour

et

agréable demain !

Colette

Thème de septembre chez ABC

ICI

Écrire un texte de notre choix qui comprendra impérativement,

un objet : un chapeau,

un verbe : écrire,

un lieu : un manège de chevaux de bois,

un personnage féminin : une standartiste,

et un personnage masculin : un cuisinier du dimanche.

.

Agnès, cette standardiste, le nez baissé sur ses papiers, les cheveux relevés en pouf sur le dessus de la tête, faisant forme d’un chapeau plat, écrivait son message, sans se soucier des regards espiègles et indiscrets des passants. Toujours est-il, qu’après un après-midi passé à cette fête foraine, à ce manège de chevaux de bois, si apprécié des enfants, ce mouvement circulaire ancra encore davantage Marco dans ses choix, lui, ce cuisinier du dimanche, toujours prêt à faire le comique. Aussi, sachant que sa conjointe entrerait assez tard de son travail, il acheta, au retour, du tout fait d’avance. Alors, lorsque vint le moment du dessert, il arriva avec ses petits gâteaux Jos-Louis chocolatés, dont la coupe provient à l’origine d’une découpe d’un couvercle de boîte de poudre à pâte : tout à fait la réplique du chignon de la standardiste. Ce fut de la part des enfants, un éclat de rire sans fin, qui valut auprès de Karine leur mère, une bonne explication comme il se doit, bien entendu. Ils garderont longtemps en mémoire le souvenir inoubliable de cette magnifique journée ensoleillée, de ce dimanche d’été, en compagnie de leur papa adoré.

.

N.B. : Ce gâteau (Jos-Louis) devenu célèbre, est né en 1932. Il porte le nom de Joseph et Louis Vachon, les fils des fondateurs de la pâtisserie Vachon.

À la demande de Mireille Du Sablon, voici ce gâteau :

Jos_Louis

Jos Louis-Wakipedia

.

Bonne fin de semaine

à

toutes et tous !

Colette

Imagecitation 32

Imagecitation

ICI

Partir d’une photo proposée,

trouver une citation

accompagnée ou non d’un texte.

Alors, voici ma participation

avec cette photo :

Imagecitation_32p8290850_thumb1

«Ne regarde pas derrière toi en te demandant pourquoi.

Regarde en avant et dis-toi : pourquoi pas.»

Auteur inconnu

~

L’école de la vie n’a point de vacances.

Proverbe

~

Celui qui ouvre une porte d’école, ferme une prison.

Victor Hugo

~

Bon dimanche

à

chacune et chacun,

Colette

À vos plumes chez Arlette (Pélagie) N°22

mon-logo-fait-par-ghis

ICI

Avec les mots :

 S’amuser, soupeser, astiquer, embrasser,

soleil, platanes, Marcel, passe-temps,

passion, tournoi, rendez-vous, copains.

~

Marcel traverse l’allée des platanes et file à droite, vers le terrain de jeu ; vacant, depuis la rentrée scolaire. À la grande table de pique-nique, ses trois copains sont au rendez-vous, pour entamer avec entrain ce tournoi de cartes 500. Rencontres hebdomadaires qu’ils embrassent de tenir de septembre jusqu’à la Toussaint. Ce passe-temps au soleil d’automne, où, ils s’amusent comme de «p’tits fous», ce jeu avec atout est vraiment leur passion. Assis l’un face à l’autre, ils enlèvent les jokers, ainsi que les deux et les trois. Donc, quatre joueurs en équipe de deux et quarante-six cartes à jouer. Ainsi débute le jeu. Ils ont aussi pris bien soin d’astiquer le trophée. Ils soupèsent déjà la chance de l’une et de l’autre équipe car, une partie gagnée, donne deux points et une partie perdue n’en donne aucun. Cependant, c’est une compétition bien amicale entre eux.

Bonne chance les gars !

Belle saison!

~

Bonne fin de semaine mes ami(e)s !

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 509 autres abonnés