Café Thé N°141 : Une bonne nouvelle

image_1331329_20210103_ob_dae984_logo-ct

Logo créé par Renée du blog « Envie de »

CAFÉ THÉ

Ohé ! Bonne nouvelle !

.

Avant le printemps,

Moins d’cheveux, moins dents,

Toujours bon enfant ;

Quatre fois vingt ans !

.

En deux mille vingt-deux,

J’cueillerai mes vœux,

Des plus chaleureux ;

Ils seront joyeux !

.

Mais c’est effrayant,

J’n’ai vu passer l’temps,

J’vois que j’passe dedans ;

J’n’aurais dit autant !

.

J’fêt’rai cœur content,

Mais c’est émouvant,

Non, c’est épatant ;

Ces quatre-vingt ans !

.

Merci à la vie,

Car j’en suis ravie,

Voyez, j’en souris ;

Si belle est la vie !

Ohé ! Bonne nouvelle !

Sincèrement et de tout 💗,

Colette

Le gui ✨

Mil et une

ICI

Sujet 01/2022 – du 01 au 08/01

Le mot à insérer facultativement :

PARASITE

image_0555900_20220101_ob_00ce44_sujet-1-2022cc9223bf0e3dd28c6063765dce
image Internet

Le gui

.

PARASITE gui

En boules au peuplier

Tilleul cerisier

.

Ainsi accrochées

Présentes aux légendes

Bisous sous le gui

.

Chance et bonheur

Pour une bonne année

En ce Jour de l’An

BONNE ANNÉE 2022,

Colette

Petit jeu mensuel de Cricket (4) 🦃

MxpugkokvnievzaJ9IXQ1dyNuyU@256x382

CRICKET

N°1

Homonymes à utiliser :

ARE / ARRHE / ART

Mon texte :

En are, l’on ne mesure, donc d’arrhes, point dans le contrat ; avec art, nous, nous en sortirons royalement pour le Jour de l’An !

N°2

Le mot proposé :

CANARD

Mes associations à ce mot (minimum 4) :

Canard (temps, chien, dehors, froid)

Mon texte :

Où vas-tu, comme cela, si peu vêtu(e) ? Il fait un froid de canard ; un temps à ne pas mettre un chien dehors !

N°3

Acrostiche avec le mot canard :

Cale ta tuque,

Arrive en ville !

Nous sommes au Canada.

Avec nos sous zéro,

Réfrigéré(e) te retrouveras ;

Dinde du Jour de l’An,

                     tu deviendras !

🦃

Bonne poursuite de ce samedi

et

bon dimanche,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°170

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Un ressenti sur le thème :

Temps

~

Le temps

.

Le temps, il est là,

là, juste devant toi.

Cueille-le au passage ;

il ne reviendra pas !

Hier est fini ;

Demain n’est pas là !

Des peurs à combattre,

un mal-être, peut-être !

Écoute ton cœur,

mets-y tout ton temps !

Savoure chaque instant ;

tes joies et tes peines.

Ce temps est précieux ;

L’éternel présent !

Espoir emballant,

pour qui fonce dedans.

Fais ce que tu peux,

Sème de l’amour,

pour qu’aux cheveux blancs,

comme ça brusquement,

ce vol de jeunesse,

ne soit que liesse.

~

Bon vendredi,

Colette

Liste 12

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

An’Maï et compagnie

Liste de Louise (17 ans)

Verdict, Mercedes, prétendre, scénario, écorchure,

rumeur, rétrécir, communauté, héritage, rouage.

~

C’était le bon temps

.

Amédée écoute le chant des oiseaux, le vent qui souffle dans les branches et tout le branle-bas de ce doux matin de ce jour d’août. Maintenant qu’il a pris de l’âge, il a tout son temps. Le verdict est bel et bien sonné, se dit-il. Ma vie se rétrécit de plus en plus. Là, assis sur sa galerie, il revit le scénario du passé, du temps ou sa maison, héritage de son père, regorgeait de vie. Sa chère Mercedes qui s’activait au fourneau, ses enfants qui partaient et revenaient de l’école pleins d’entrain. Ah ! Je n’irai pas jusqu’à prétendre que tout était parfait, car dans le rouage de toutes ces années, il y a eu bien des écorchures, mais c’était le bon temps, qu’il se dit.

Sa rêverie terminée, il accueille le bonjour des passants. Avec certains, il pique une bonne jasette. Pas besoin d’aller plus loin, il connaît toutes les nouvelles de la petite communauté de son village. Il tend l’oreille : un petit secret par-ci, par-là, quelques rumeurs ; ça vaut bien un bon journal, que tout cela. Ainsi va sa vie de tous les jours. Il n’en demande pas plus ; il en est heureux. Il connaît bien ses amis et ses amis tout autant.

Il se contente de légers repas, et le soir venu, il entre pour de bon dans sa maison, feuillette son album photos, caresse son chien, qui lui, en bon gardien fidèle, dort sur le pas de sa porte, protégeant son bon maître.

~

Bon mardi,

Colette

Atelier d’écriture d’Evy, N°319

image_0580098_20210130_ob_a62caa_0

EVY

~

Thème :

Le temps s’est arrêté

.

Quelques minutes près de 14 h 20,

le temps s’est arrêté pour Alicia ;

qui ne sait trop,

ni pourquoi, ni comment,

mais plus rien, comme avant.

 .

Pourtant hier,

quand l’horloge sonna 14 heures,

heureuse et insouciante dans le parc,

elle était,

elle, et ses ami(e)s.

 .

Et sans trop savoir,

ni pourquoi, ni comment,

l’a rejointe un petit chien,

tout mignon, tout gentil.

.

Doucement,

un monsieur elle sentit

lui prendre la main ;

sans savoir

ni pourquoi, ni comment,

dans sa voiture se retrouva.

.

Tout en haut, au plus haut,

du grand édifice, l’enferma,

et dans la noirceur se retrouva.

.

Tout à coup,

une petite étincelle,

dans son cœur s’alluma.

.

Et sans savoir

ni pourquoi, ni comment,

dans son petit lit blanc s’éveilla

et dans les bras tendus

 de sa maman se jeta

.

Et sans savoir

ni pourquoi, ni comment,

deux fois plus fort qu’avant,

la serra sa maman.

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Un temps pourri

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Contamination

Comme  tomate  pourrie

Trop de mauvais temps

~

Moral en baisse

Temps pluvieux mauvaise humeur

Grande fatigue

~

La morosité

Puis  voilà  la  déprime

Prompt à la colère

~

Manque de lumière

Temps morose pas si rose

Le repli sur soir

~

… et d’ABC …

La nature s’abreuve
il pleur il pleut bergère –
arrosoir en grève

~

R44829a3b322c347605e2f3d3e92499ff

~

Bon vendredi,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°153

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Thème :

Joie ou peine

~

Tes joies et tes peines

.

Hier est fini ;

Demain n’est pas là !

Des peurs à combattre,

un mal-être, peut-être !

Écoute ton cœur,

mets-y tout ton temps !

Savoure chaque instant ;

tes joies et tes peines.

Le temps, il est là,

là, juste devant toi.

Cueille-le au passage ;

il ne reviendra pas !

Ce temps est précieux ;

L’éternel présent !

Espoir emballant,

pour qui fonce dedans.

Fais ce que tu peux,

Sème de l’amour,

pour qu’aux cheveux blancs,

comme ça brusquement,

ce vol de jeunesse,

ne soit que liesse.

~

Bon mardi,

Colette

Atelier d’écriture d’Evy, N°313

image_0580098_20210130_ob_a62caa_0

EVY

Du 18/04/ 21 au 25/04/21

Le thème :

Le pacte

Les mots :

Éterniser, mémoire, ruisseau, impossible, temps,

savoir, combattre, chemins, modifier, terrible.

~

De ce pacte

.

De ce bon lien construit

D’une famille unie

Heureuse et sans histoire

Je garde bonne mémoire

.

De ce pacte que du bien

À combattre le malin

J’ai su sur mon chemin

Marcher avec entrain

.

Des terribles fléaux

L’impossible est de trop

De l’eau coule au ruisseau

Je laisse là mes maux

.

De tout ce temps passé

Ne veux rien modifier

Mes souvenirs amassés

Moments à éterniser

~

Bonne fin de semaine,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°149

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Avec les mots :

Dernier, page, silence, honteux,

honorer, recevoir, atmosphère, toucher.

Thème :

Rumeur

Ressenti sur cette image

~

E6nDfKTQiU7nD7dk9ZW5IYz9hps

Image proposée par Ghislaine elle-même

Au gré de sa vie

.

Madeleine écoute le chant des oiseaux, le vent qui souffle dans les arbres enfin, le branle-bas de ce doux matin de ce jour d’avril.

Maintenant qu’elle a pris de l’âge, à la dernière page de sa vie comme elle le dit souvent, elle a tout son temps pour elle. Pendant si longtemps, elle a trimé dur, pour faire vivre les siens, se donner, recevoir, plus souvent qu’à son tour, afin d’honorer ses devancières.

Actuellement, rien ne presse pour elle ; elle est libre comme l’air du temps, qu’elle se dit. Elle aime cette atmosphère campagnarde. Imprégnée de silence, la plupart du temps, elle revit son passé du temps où sa maison regorgeait de vie. Son cher Napoléon qui cultivait sa terre, ses enfants qui partaient et revenaient de l’école pleins d’entrain. C’était le bon temps, qu’elle aime se répéter.

Assise sur sa galerie, elle accueille le bonjour des passants. Avec certains, elle pique une bonne jasette*. Pas besoin d’aller plus loin, elle connaît toutes les nouvelles des environs. Elle tend l’oreille : un petit secret par-ci, par-là, quelques rumeurs ; ça vaut bien un bon journal, que cela ! Parfois, cela la touche. Parfois également, mais c’est honteux, cela, qu’elle pense. Elle connaît ses ami(e)s, et ses ami(e)s tout autant.

Elle se prépare de légers repas, et le soir venu, elle entre pour de bon dans sa maison, feuillette son album photos, caresse son chat, qui lui, dort au pied de son lit, fier de sa maîtresse adorée. Elle n’en demande pas plus ; elle en est heureuse.

*En québécois, piquer une jasette signifie : faire un brin de causette.

~

Bonne semaine,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 861 autres abonnés