À vos plumes chez Arlette 2018, N°11

a-vos-plumes-1-fevrier-20181

CHEZ ARLETTE

Avec les mots :

Sortie, zéphyr, jet, lecture, année,

éclabousser, ramener, affluer, avancer,

difficile.

~

Sophie ramène son vieux châle sur ses épaules ; le zéphyr pourtant si doux, lui donne des frissons. Ce soir, décidée, elle prépare sérieusement la sortie de son  roman, réalisation de ses rêves. Dès les premiers jets d’écriture, elle a été convaincue que rien ne pourrait éclabousser son succès. C’est ce qui lui a permis d’avancer tout au long de l’année. Difficile en tout cas pour elle, d’envisager le contraire. C’est tout son cœur qu’elle y a mis, pour que ce livre soit à la portée de tous. Elle ferme les yeux un moment, pour mieux imaginer les amateurs de lecture affluer devant son kiosque. Bonne chance ma chère ! Je suis assurée que tu ne seras pas déçue. Si tout ne coïncide pas selon tes attentes, tu auras au moins la satisfaction d’avoir fait ton possible. Ce sera une bonne et louable expérience !

~

Amitiés,

Colette

Publicités

Jeu des acrostiches chez Lenaïg : Présence

ob_ef2837_20180129-233429-2

C’EST ICI

En ce mercredi le mot sera : PRÉSENCE

~

Pomponnée jusqu’au bout des ongles :

Rien qu’à voir, t’as le coeur en sangle.

Élégante, pas peu dire !

Ses hauts talons pour la grandir,

Elle déambule fièrement ;

Non pas spectaculairement !

Cependant très imposante

Et, par le fait même, inquiétante !

~

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : La rue

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

La rue, thème proposé par : Covix

~

Couplet de la rue de Bagnolet

.

Robert DESNOS (1900-1945)

.

Recueil : « État de veille »

.

Le soleil de la rue de Bagnolet
N’est pas un soleil comme les autres.
Il se baigne dans le ruisseau,
Il se coiffe avec un seau,
Tout comme les autres,
Mais, quand il caresse mes épaules,
C’est bien lui et pas un autre,
Le soleil de la rue Bagnolet
Qui conduit son cabriolet
Ailleurs qu’aux portes des palais,
Soleil, soleil ni beau ni laid,
Soleil tout drôle et tout content,
Soleil de la rue de Bagnolet,
Soleil d’hiver et de printemps,
Soleil de la rue de Bagnolet,
Pas comme les autres.

.

1942

~

Bon mardi !

Colette

Les défis écriture de Ghislaine N°66

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Faire un texte avec les 8 mots suivants :

Dans, avec, mon, sur,

jubiler, juger, vouloir, jurer.

Et ou :

Au moins 5 mots commençant par J

Les défis écriture de Ghislaine N°66

Jeunes et moins jeunes, entrons de jeu DANS cette joie de l’été ; temps que je souhaite pour vous toutes et tous fort agréable, AVEC plein de soleil tout au fond de votre cœur. C’est là, MON souhait, pour votre plus grand bonheur ! Contemplons et JUGEONS par nous-mêmes en guise d’exemple, tout le jaune, couleur de lumière,  que dégagent les astres, autant de nuit que de jour et SUR lesquels nous pouvons compter. Voyons aussi notre belle nature, dans toute sa panoplie de jolies fleurs. Je vous le JURE, sans le VOULOIR précisément, vous n’en finirez pas d’en découvrir. Alors, point de jérémiades inutiles, JUBILONS, et sachons y extraire tout le meilleur pour nous. Vive l’été !

~

Bonne semaine !

Colette

Thème de juin chez ABC

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

Écrire un texte de notre choix,

comportant les mots suivants :

Clown, corps, mime, objet,

masque, musique, voix, en extérieur.

~

Retrouvailles improvisées.

.

Elle ne sait trop quoi faire, quand ce drôle de personnage au corps souple émerge brusquement de derrière un petit abri de fortune. Le voilà face à elle sur son chemin. À l’instant, elle souhaiterait se retrouver aux abysses de l’océan. En extérieur, elle ne sait quoi penser et en qui se référer Vite, elle décide de se montrer à la hauteur. En avant la musique, qu’elle s’entend dire. Chut ! Il s’approche de plus en plus, lorsque, surprise, elle saisit soudain qu’il fredonne le concerto en E mineur, Op. 64 de Mendelssohn, morceau tant pratiqué par eux deux, au temps de leur plus tendre jeunesse. D’entendre sa douce voix, automatiquement, tombe toute sa peur. Oui, ce clown au masque si ardent, c’est bel et bien celui à qui elle pense, son ami de collège. Ce sont les embrassades et la joie des retrouvailles improvisées. Alors, il lui dit : Tu m’accompagnes au parc, nous y ferons des mimes comme au temps de nos jeunes années. Tiens accroche ce foulard à ton cou et cette fleur à ta boutonnière car, dans mon sac j’y ai aussi des tas de friandises et de menus objets pour les enfants du village. J’y suis attendu dans une heure. Nous serons deux pour les divertir. Moment banal, me direz-vous ! Mais, pas du tout, puisqu’ils vivent maintenant heureux entourés de leurs trois enfants et de leurs cinq petits-enfants adorés. Ah ! Comme quoi, le hasard fait bien ce qu’il fait.


Bonne fin de semaine

à

chacune et chacun !

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les sons

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Toc-toc Bababam

Oui me voici me voilà

Bonjour les ami(e)s

~

Ho Hey Hep Ohee

Rassemblement commandé

Journée des haïkus

~

En ce vendredi

De bons moments avec vous

Hipipihourra

~

Glou glou glou Gloup-gloup

Agréable doux doux doux

À notre santé

~

En modération

À la semaine prochaine

Hic hip hic hip hic

~

Excusez-là,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy : Fête des Pères

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

fêt_pères

À celui qui …

.

Était mon complice

Comblait mes caprices

Ça sans préjudices

.

M’a toujours gâtée

Une bonne crème glacée

Même avant l’souper

.

Pouvait m’encadrer

Moyens protégés

Aussi me guider

.

Savait préserver

C’était ma pensée

Maison bien gardée

.

La photo : papa et moi devant la porte de la maison familiale.

Pour tous les papas qui liront ce billet, en ce dimanche 17 juin :

BONNE FÊTE DES PÈRES

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : La porte des rêves

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°165

Les défis de la Plume d'Evy, thème_La porte des rêves

~

Toute jeune, j’y pensais,

De cette porte, j’en rêvais.

Je garde bonne mémoire ;

Heureuse de cette histoire.

.

Une route effacée,

Qui m’était bien réservée.

Après mûres réflexions,

Et, un peu d’hésitaion :

.

Hop ! du haut de mes vingt ans,

Je pris, oui, la clé des champs.

Mes souvenirs amassés,

Oh ! Ils pleuvent par milliers.

.

De petits et grands bonheurs,

Dominent sur les malheurs.

Pour cette porte franchie,

Je ne puis que dire MERCI !

.

De cette porte, j’en rêvais,

Heureuse de cette histoire ;

Car chaque jour est comblé :

Présence de mon Bien-Aimé !

~

N.B. : Texte en partie déjà paru mais, remanié pour répondre à ce défi.

~

En toute amitié,

Colette

Jeu des acrostiches chez Lenaïg : Eternelles

ob_ef2837_20180129-233429-2

C’EST ICI

En ce mercredi le mot sera : ETERNELLES

~

Eternel recommencement de la vie,

Tous les jours du matin au soir ;

En perpétuel apprentissage.

Rien d’éphémère ne dure.

Ne construis pas sur le sable !

En amitié, sois fidèle.

Les jours de famine, patiente.

Les jours de vaches grasses, chante.

Engrange du bon grain ;

Sagesse de Vie Eternelle !

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : l’été

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

L’été, thème proposé par : Mamykool

~

Soir d’été de Maurice Carême (1899-1978)

.

Si vous tendez un peu l’oreille

Quand le soleil

A fait flamboyer le jardin

et que son dernier rayon dore encore

Au seuil du soir,

votre arrosoir.

Écoutez bien :

Vous entendrez tout doux, tout doux.

Dans tous les coins, 

ivres d’odeurs,

Vous entendrez, à petits coups

Dans tous les coins, boire les fleurs.

.

Maurice Carême  

Mardi poésie chez Lady Marianne_l'été

Bon mardi !

Colette

 

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 588 autres abonnés