Petit jeu de Cricket (12)

MxpugkokvnievzaJ9IXQ1dyNuyU@256x382

CRICKET

N°1 et N°2

1- Homonymes à utiliser :

PÈRE / PAIRE / PERD(S) / PAIR

2- Mes associations de mots

au mot PARENT(S) (au moins 4) :

Parent(s) (ascendant, descendant, petits-enfants, famille)

Mon teste :

Ascendant d’une très grande famille, l’arrière grand-PÈRE Octave est fier de ses descendants. Même un couple de jumeaux en font la PAIRE. Petits-enfants, arrières petits-enfants, et à presque cent ans, il n’en PERD aucun prénom. Il s’est bien conservé pour son âge mais, cela va de PAIR, me direz-vous ! Vous avez tout à fait raison ; ce n’est pas moi qui vais vous contredire là-dessus.

N°3

Acrostiche avec le mot parent(s) :

Parents qui avez choyés vos enfants,

Amour et reconnaissance avez en retour.

Réjouissez-vous de cette belle vie passée.

Ensemble, récoltez ce que vous avez semé.

Ne craignez pas ; serez à jamais dans leur mémoire.

Toujours et à jamais, serez dans leur cœur.

Souriez, dans cette vie, comme dans l’autre bien gravés.

~

Bon mercredi,

Colette

Liste 40

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

An’Maï et compagnie

Liste proposée par Anne-Marie

~

Justifier, symbole, record, confort, irrésistible,

décoratrice, tradition, engagement, sélectionner, extraordinaire.

~

L’extraordinaire ordinaire

.

De ces liens tissés au fil des ans, dans le confort de mon bureau, de l’extraordinaire ordinaire, liens chargés de plaisir et de souvenirs partagés et ce, à partir de nos diverses communications décoratrices de notre quotidien ; dissoudre un tel engagement, ce serait une grande peine pour moi.

Pour moi, justement, c’est le flambeau qu’inspire la tradition écrite à l’encre indélébile, dans ce qu’elle a de merveilleux et qui se traduit en un symbole de vie.

Seule la force des choses m’y autoriserait. C’est si fort que j’aurais l’impression d’effilocher une très belle pièce de soie rare et de qualité, tant cela me tient à cœur. D’ailleurs, le record de mes commentaires de chaque jour en justifie le pourquoi et, en est le garant.

Commentaires que je découvre après avoir bu mon irrésistible café du début de journée. Cependant, dans les minutes et les heures qui suivent, je vaque à mon travail, bien entendu. Mais dès que j’ai un petit moment, je sélectionne quelques blogs et vite, me voilà en communication, ce que j’échelonne tout au long de la journée et aussi de la soirée, bien entendu.

~

Bonne semaine

à

toutes et tous,

Colette

Chez Lenaïg, thème : été brûlant

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Air chaud humide

Épuisement physique

Chaleur accablante

~

Au soleil ardent

En recherche de l’ombre

La pluie désirée

~

Plantes assoiffées

Pelouse couleur des blés

Brûlures dégâts

~

Repas plus léger

Une bonne hydratation

C’est primordial

~

Bon vendredi,

Colette

Pois vert la grenouille

Mil et une

ICI

Sujet 8 – du 30 juillet au 13 août

Le mot à insérer facultativement :

CONCLUSION

Conclusion

Pois vert la grenouille

.

Gonflée de la tête jusqu’au bout des pattes,

plus grosse que toutes les créatures sur terre ;

voilà que la tête lui chauffe.

Si petite est la terre !

Comment puis-je y entrer, maintenant ?

Je suis réelle où, je rêve se demanda

Pois vert la grenouille.

Un énorme coup de vent

la remit dans toute sa réalité de grenouille.

Elle repensa à sa vie, la sienne :

Elle est belle, ma vie de grenouille ;

c’est ma vie, la mienne !

Qu’est-ce que cela m’apporterait de plus,

que de conquérir le vaste monde !

Qu’est-ce que j’y rencontrerais surtout :

Misère peut-être, guerre certainement,

sécheresse, pauvreté … tout cela est bien trop

pour moi, simple petite grenouille.

À bien y penser, aussi, ce que j’ai,

c’est une valeur sûre et à ma portée !

Voici ma CONCLUSION, je regagne ma mare.

C’est ce que fit Pois vert la grenouille.

Puis, elle se sentit si heureuse

et, surtout à sa place de grenouille car,

à force de tout désirer, on finit par tout perdre.

~

Bonne fin de ce mardi

et

bon mercredi,

Colette

Café Thé N°147 : Une bonne nouvelle

image_1331329_20210103_ob_dae984_logo-ct

Logo créé par Renée du blog « Envie de »

CAFÉ THÉ

Il faut que jeunesse se passe (2)

Photo : Colettedc

Il faut que jeunesse se passe

.

Ah ! Ces souvenirs pleins de magie, du temps de ma jeunesse ! Seulement qu’à me les remémorer, cela me comble de joie. Je vous en raconte un, sans plus tarder.

Au cours de la soirée de ce jour dit, tout est calme au chalet. Toutes les personnes présentes, sauf nous, bien entendu, sont occupées par l’écoute de la nouvelle ballade que l’on interprète à la radio. Voilà que je fais briller aux yeux de ma copine, la plus près de moi, elle, aussi jeune et aussi fofolle que je le suis, ce vilain tour surprise.

Je lui susurre discrètement à l’oreille :

Tôt, demain matin, sans faire de bruit, on enfile nos maillots de bain, on entre dans le lac, quelle qu’en soit la température de l’eau et, on interpelle du plus fort que l’on peut toutes les autres qui dormiront certainement encore puis, on leur fait croire que l’eau est vraiment chaude ; que c’est même étonnant.

Je nous revois encore toutes les deux, dans la brume du matin, grelottantes de froid, bien calmes, supplier notre monde de nous rejoindre ; leur criant plus que parlant, qu’on n’avait jamais eu l’eau si confortable à cette heure du jour.

C’était de les voir arriver l’une derrière l’autre !

Attendez-vous, de leur dire, pour vous saucer en même temps !

Les orteils à l’eau ; le recul assez vite, merci !

Vous ne sauriez imaginer quel mauvais quart d’heure l’on a passé par la suite !

Surprise réussie ; j’en suis encore bien fière malgré le nombre des années écoulées.

~

Bonne semaine,

Colette

Mon mois émoi juillet 2022 : dimanche le 31 juillet

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

Au point de vue température, nous avons eu un très beau mois de juillet. Si orages il y a eu, ce fut surtout en soirée.

À la première décade, brumes matinales, qui cèdent vite leur place à de belles matinées douces et agréables. Également de superbes milieux de journées.

En ce qui concerne la deuxième décade, ce fut à peu près identique à la première. Nous avons eu de belles journées ensoleillées avec une chaleur confortable du matin au soir.

À la troisième décade, les pluies cèdent plus de place au magnifique soleil. Au final, ce qui caractérise le climat de ce mois de juillet, au Québec, je dirais que c’est une succession de belles journées ensoleillées et chaudes.

~

Le 3 juillet : Québec souffle ses 414 bougies. Il y a 414 ans, le 3 juillet 1608, Samuel de Champlain fondait la Ville de Québec. Les célébrations ont débuté par une messe en musique à la basilique-cathédrale Notre-Dame-de Québec.

La maire Bruno Marchand et d’autres dignitaires ont effectué le « Salut » au monument Samuel de Champlain, sur la terrasse Dufferin.

La cérémonie du « droit de cité » a eu lieu dans les jardins de l’hôtel de ville, lors de laquelle les militaires du 2e Bataillon du Royal 22e Régiment ont obtenu le droit symbolique de parader dans la municipalité.

Dans de nombreux parcs, à travers tous les arrondissements, plusieurs animations familiales extérieures sont proposées toute la journée :

JOYEUX ANNIVERSAIRE QUÉBEC !

~

Il y a quelques jours, jolie carte postale reçue de Renée (du blog Envie 2) qui était en voyage.

CCI20220730

Quel beau félin !!! Grand merci à toi,

c’est vraiment gentil !!!

Gros becs 💗 de mon Québec !

~

Et voici un autre évènement important et non le moindre :

Du 24 au 30 juillet : Le pape François visite le Canada particulièrement Edmonton, Maskwacis, Québec et Iqaluit. Déplacement international incluant une rencontre avec les pensionnats et les autochtones participant au pèlerinage du 26 juillet au lac Sainte-Anne.

Le 3e jour du voyage, le 27 juillet, la pape François s’est rendu à Québec : à la résidence de la gouverneure générale, la Citadelle de Québec puis, c’est le bain de foule sur les Plaines d’Abraham.

Le 28 juillet à 10 heures au sanctuaire nationale de Sainte-Anne-de-Beaupré, il célèbre la messe (lieu de culte dont les origines remontent au 17e siècle et qui attire jusqu’à un million de fidèles par an).

À 17 heures, c’est la récitation des Vêpres dans la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec. La pape François demande pardon aux autochtones et aux victimes d’abus sexuels. Plusieurs ont été touchés et très, très émus.

« Espoir et guérison en cours ».

Après la réception des représentants des peuples autochtones à Rome, en mars dernier, le pape François souhaitait les rencontrer sur leurs terres.

Le pape s’est recueilli devant le tombeau de Saint François de Laval à l’intérieur de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

Le premier ministre François Legault, dans sa rencontre privée a demandé au pape d’accepter que l’Église ouvre ses archives aux peuples autochtones ; élément majeure pour bien des familles dont les enfants ont été placés dans des pensionnats pour autochtones. « Il faut savoir où sont nos enfants, qu’est-ce qui est arrivé. On ne peut pas vivre dans l’inconnu lorsqu’on a eu des enfants, qu’on les a confiés à des institutions et qu’ils ne sont jamais revenus ».

Le pape a conclu son dernier discours public à Québec par un nouvel appel à la réconciliation. « Je suis venu comme pèlerin pour poursuivre dans la promotion des parcours de guérison et de réconciliation, pour aller de l’avant en semant l’espérance pour les futures générations d’autochtones et de nombreux autochtones, qui souhaitent vivre ensemble fraternellement, en harmonie ». Il assure également qu’il n’oubliera jamais son passage au Canada.

« Je rentre chez moi plus enrichi … ce sont vos réalités, les réalités autochtones de cette terre, qui ont visité mon âme : elles sont entrées en moi et m’accompagneront toujours. J’ose dire que maintenant, d’une certaine manière, je me sens aussi comme un membre de votre famille, et j’en suis honoré » (Confié aux représentants des nations autochtones).

Le 29 juillet, le pape François entame son dernier jour de pèlerinage au Canada. Il a eu une rencontre privée avec les membres de la compagnie de Jésus à l’Archevêché de Québec. (Lui-même fait partie de la Compagnie de Jésus).

Ensuite, il a eu des entretiens avec une délégation d’autochtones de l’Est du Canada, ce qui sera sa dernière activité à Québec.

Puis, de l’Aéroport international Jean-Lesage il se posera à l’Aéroport d’Iqaluit, ce qui mettra fin à son séjour au Canada. Il montera ensuite à bord de l’avion qui le ramènera au Vatican.

À bord de l’avion qui le ramenait à Rome, le pape a fait cette déclaration :

101_1037

Capture d’écran

« J’ai présenté mes excuses, demandé pardon pour ce processus qui est un génocide » évoquant les abus subis par les peuples autochtones alors qu’ils étaient forcés de fréquenter les pensionnats.

101_1039
Capture d’écran

~

Pour clore mon billet, voici quelques fleurs

de notre jardin :

Beau dimanche

à

chacune et chacun

et

bon mois d’août !

Colette

Joie et liberté

Mil et une

ICI

Sujet 7 – du 16 au 30 juillet

Le mot à insérer facultativement est : ESPION

heure

Joie et liberté

.

Vitre fracassée

La fatigue au poste

Go la clé des champs

.

Prêts pour l’aventure

Petits ESPIONS en herbe

À nous le grand monde

.

Repos désiré

La retraite méritée

Labeur des années

.

Joie et liberté

Vive l’indépendance

Bonheur à souhait

.

Bonne semaine,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Au doux soleil N°351

image_0580098_20210130_ob_a62caa_0

EVY

Du 19/07/22 au 31/08/22

Le thème :

Au doux soleil

Les mots :

Douceur, fraîcheur, exploser, cruel, brûler,

hymne, bleue, chaleur, attarder, offrande.

~

Se souvenir

.

Quelle joie pour petit Pierre, que de se rendre chez grand-maman et grand-papa durant les grandes vacances de l’été. Il en explose presque de bonheur.

Dans la fraîcheur du matin, se lever avec le soleil, chausser ses petites bottes, afin de ne pas se mouiller les pieds de rosée, aller voire traire les vaches mais, attention au gros bœuf, il peut être cruel, à ses heures puis, aider à soigner les poules et les lapins.

Mais, ce qui est sa plus grande douceur du jour, c’est de se rendre aux champs, coiffé de sa petite casquette bleue pour éviter de se brûler la tête et le visage aux ardents rayons de soleil ; car, la chaleur est très dense le midi. Il est fier de porter le repas à l’oncle Henri, aux grandes cousines et aux grands cousins et ainsi, par le fait même, pourvoir manger en leur compagnie. Chemin faisant, il s’attarde aux petites fleurs tout au long de son parcours.

Une fois le repas terminé, faire une bonne sieste et revenir en fin d’après-midi assis sur le voyage de foin ; là, il se sent vraiment un homme !

Maintenant, petit Pierre est grand mais, il se souvient et, c’est toujours avec beaucoup d’émotion qu’il raconte ces merveilleux moments en offrande, telle un hymne de son enfance à ses petits-enfants. Ce qui fait, qu’eux, n’auront de cesse d’admirer leur grand-papa et, à leur tour, eux aussi se souviendront.

~

Bon vendredi,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°193

6xbxeJD5mRvXJ5WxOAh8qC-5j_8

GHISLAINE

Avec les mots :

Aller, diriger, serrer, monter,

Prendre, installer, complimenter, savoir.

Et

Un texte avec au moins 5 mots commençants par E

~

Quel choc

.

Dans tous ses états, rouge comme une écrevisse, Édouard serre les dents et monte dans sa Hyundai Elantra. Installé à ses côtés, son épagneul en est tout éberlué.

C’est qu’il vient tout juste d’apercevoir son copain Étienne, récemment arrivé des États-Unis, filer sur la route, en compagnie de sa belle Éléonore. Sous l’effet de ce choc subit, il est tout ébranlé. Le voilà qu’il prend en vitesse la décision de se diriger vers l’Épiphanie. De toute façon, se dit-il, la région de Lanaudière, allez, ce n’est pas inaccessible (ce qu’il ignore, le pauvre) à savoir, que cela est tout simplement un piège, qu’ils lui ont tendu, de manière à l’attirer là-bas à son insu.

Sans porter attention aux magnifiques églantines, posant le pied sur la première marche de l’escalier, menant à la porte d’entrée du logis de sa chérie, venant de l’appareil de la salle à manger, Enrico Macias chante : La femme de mon amie.

Et, c’est un : Joyeux Anniversaire Édouard !

Le plan n’a vraiment pas échoué. Pour complémenter, le tout, la maison est débordante d’ami(e)s et, la fête commence. C’est toute une surprise pour lui ; il n’arrête pas de les complimenter pour toute cette attention à son égard.

~

Bonne fin de ce jour

et

bon jeudi à toutes et tous !

Colette

Liste 39

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

An’Maï et compagnie

Important, admettre, convaincre, racine, blocus,

maternelle, historique, ouverture, ingrédient, misérable.

Liste composée par Anne-Marie elle même

~

attends ...

Laisse-moi parler

.

Oh ! Tu es là ! J’ai bien fait de laisser sonner, alors …

Je sais … Tu dois te demander pourquoi j’appelle …

Tu n’en as rien à faire, peut-être … pour moi, c’est important.

Mais, il n’y a personne … personne d’autre, tu dois l’admettre

De grâce, ne t’offusques pas, de tout ce temps écoulé depuis …

J’avais tellement de peine que vous soyez partis faire ce voyage sans moi …

J’aurais tant aimé être du nombre …

Non, non, j’ai aucune faveur à te demander, crois-moi …

C’est que la dernière fois qu’on s’est vues, j’ai senti que le blocus n’était pas à la communication …

Attends, laisse-moi parler … écoute-moi jusqu’au bout …

À ce moment-là, je n’étais pas prête à en parler calmement, misérable de moi !

Si tu savais, comme je me suis sentie mise à part … abandonnée …

J’en suis remontée jusqu’à l’historique de mes racines maternelles

Je comprends, que je venais d’arriver dans l’coin …

Mais, de m’laisser comme ça, tout d’même …

En tout cas, je ne l’ai pas pris, sur le coup. Je m’attendais à plus d’ouverture de votre part, cependant  …

Ce que je veux te dire aujourd’hui, c’est que maintenant, j’ai tous les ingrédients efficaces pour le surmonter et, à recommencer à neuf …

J’te sens hésiter … je suis sincère, tu sais …

J’aimerais bien t’en convaincre

Bon, j’te donne quelques jours pour y réfléchir …

Ok, on s’rappelle …

Bye !

~

Bonne semaine,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 864 autres abonnés