Pour ce lundi 26

Défi N°170

Vous connaissez le poème de Prévert «pour faire le portrait d’un oiseau» nous dit Martine. Écrivez une recette à la Prévert en prose ou en vers. Exemple : pour maigrir, pour être heureux, pour trouver le grand amour (et le garder) … Faites nous rire, dit-elle ! Vos recettes peuvent être délirantes, tout est permis.

pour-ce-lundi-26-septembre_menagere-surf-planche-repasee

akifkite.fr

 ≈

Pour avoir le ventre plat

Ronger son frein

le nez sur le nombril

Agir tout’d’suite.

La planche à repasser

s’emparer de la planche

bien ouverte c’est certain

la mettre bien d’aplomb

au p’tit matin.

Maintenant allez montez

tout doucement

attention

le fer bien ferme tenez

levez la jambe droite

tenez bien cinq minutes

en silence.

Inspirez

et expirez sans tomber.

Si sur le ventre vous tombez

ne pas démissionner.

Repos …

Remontez il le faut sans hésiter

le fer bien ferme tenez

levez la jambe gauche

tenez bien dix minutes

Chut !

Inspirez

et expirez sans tomber.

Bang ! Sur le ventre encore.

Pas grave

ne bougez plus

tournez-vous sur le dos

fermez les yeux

Laissez-vous aller.

Inspirez profondément

expirez très lentement

soufflez jusqu’au bout

rentrez bien le ventre.

Plus d’un jour ça prendra

et plusieurs fois par jour

c’est la bonne affaire.

En fin de jour saissisez le fer

repassez les faux plis

ce qu’il vous reste à faire.

C’est Martine qui est à la barre :

http://quaidesrimes.over-blog.com/2016/09/defi-170-prevert-a-la-mode-des-croqueurs-de-mots.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Bonne semaine

à

toutes et tous !

Colette

Détesté / Aimé

deteste-aime_maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 24 septembre) Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi lui parler de ce que nous en avons particulièrement aimé.

~  

Au cours de ce mois de septembre, ce que j’ai détesté le plus, fut, par un beau vendredi, fin d’après-midi, en compagnie d’une amie, d’arriver au cinéma, dans le but d’y visionner un bon film, bel et bien encore à l’affiche, (par erreur), cependant, et de m’entendre dire que la dernière représentation avait eu lieu la veille.

 Par contre, ce que j’ai aimé, c’est la manière que nous avons eu de nous retourner de bord, en allant sans mot dire (maudire), tout bonnement faire les boutiques des magasins non loin de ce lieu et d’y revenir terminer notre sortie pour y déguster une délicieuse poutine, si vous voulez savoir, sur la terrasse en plus, au beau soleil de cette fin d’été. Comme quoi, rien n’est perdu. L’évènement est ce que nous en faisons !

~

Bonne fin de semaine mes ami(e)s !

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°12

L'Atelier de Ghislaine_M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@319x103

http://ghislaine53.eklablog.com/atelier-12-recapitulatif-atelier-no-11-a126824398

Cette semaine :

faire un texte avec les mots suivants :

Nouvelle, haut, écho, cour, region,

laisser, vivre, entendre, parler, dire.

~

Rien de nouveau sous le soleil ; dans toute la région, on entend parler que de toi. On se fait l’écho de répandre la nouvelle. Tu as beau avoir la tête dure et vouloir vivre à ta façon, désormais, fini les hauts ma chère ! On ne t’y laissera plus ! Point n’est besoin de te le dire encore à nouveau, que nos oreilles en ont assez entendu. À partir de ce jour, tu devras te contenter des petits rassasiements de la cour de la ferme, et non des jardins de nos amis. On aura alors sur toi ma Georgette, un regard tout neuf.

latelier-de-ghislaine-n12-fleurbouche

carinecow.cowblog

~

Bon vendredi mes ami(e)s !

Colette

Pour ce jeudi 22

Défi N°170

Écrire un poème qui débute comme un des poèmes de Prévert

par « Je suis comme je suis »

Je suis comme je suis

Je suis oui fada

Quand je suis débordée

Gare à qui m’demandra

J’adore qui comprend

Je suis ainsi faite

Quel qu’il soit qui m’entend

Qui m’dérange encore là

Je suis comme je suis

Je suis oui fada

Que puis-je vous dire encore

Que pensez-vous de moi

C’est bien moi ça c’est clair

C’est à n’pas en douter

Mes projets sont trop beaux

Mes idées bien plantées

Mes résultats sont sûrs

Et mes deux pieds postés

Et puis qui sait

Qu’est-ce que j’pourrais bien taire

Tout ce qui s’est passé

Oh ! J’ai planté quelqu’un

Oh ! quelqu’un m’a plantée

Comme toute personne qui sème

Tout bon’ment sait semer

Semer semer …

Faut pas me talonner

C’est bien moi ça c’est clair

C’est à n’pas en douter

 ≈

C’est Martine qui est à la barre :

http://quaidesrimes.over-blog.com/2016/09/defi-170-prevert-a-la-mode-des-croqueurs-de-mots.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Bon jeudi

à

toutes et tous !

Colette

Angélique

Angélique

Angèle, sa mère, le confirme :

Nous avons hérité d’un ange.

Grande confiance, vous pouvez avoir,

En ce jour, à la cour, Madame JB.

Les élèves seront comblés et vous de même.

Il faut la voir, toujours si tolérante,

Quel qu’en soit son entourage.

Un coeur d’ange, elle a !

Elle saura si bien protéger les ami(e)s !

.

Le prénom Angélique vient du grec eggelos

qui signifie «messager».

Dans cette fonction de messager,

angélique est aussi adjectif

qui veut dire «pareil à un ange»

ou bien

«accompli par un ange».

.

Pour participer :

http://jill-bill.eklablog.com/liste-des-prenoms-du-mercredi-a113378960

Bon mercredi

à

toutes et tous !

Colette

Défi Top Chef lettre «P»

Défi Top Chef lettre «N»

Par-dessus l’océan atlantique,

suspendue à mon parachute, je vole vers Top Chef,

papillonnant entre

du pain perdu, du pâté chinois,

des patates frites ou tout simplement du dessert.

Une tartes aux pacanes !

Tiens, tiens, que vois-je :

Pavlova fruits de la passion,

d’une durée de 20 minutes seulemet.

Attendez que je ferme mon parachute

bon, ça y est, allons-y !

 ≡

Du sucre 280 g

Il vous faudra aussi 2 bons oeufs

Vinaigre 1 c. à c.

Et aussi du beurre 80 g

Fruits de la passion 20 cl jus

Fruits de la passion 20 cl coulis

Et crème fraîche épaisse 50 cl

Maïzena 1/2 c. à café

Et aussi un zeste de citron

 ≡

Oh ! Puis les oeufs, bien oui, vous cassez

Tout en séparant les jaunes des blancs

Avec le vinaigre, montez les blancs

En neige, qui viendra dans mon pays

Et puis 230 g de sucre

Et n’oubliez pas la Maïzena

Le four allumez à 100°C

D’une poche à douille faites gros dômes

De blancs, sur la plaque de cuisson

Et vous mettez au four pour 2 heures

Laissez reposer 1 heure hors four

Puis avec 500 g de sucre

Et vous fouettez bien les jaunes d’oeufs

Ajout : jus de fruit de la passion

Et aussi le zeste de citron

Puis, épaissir la préparation

En cuisant à feu doux, oui, tout doux

Cela bien entendu en tournant

Incorporer le beurre : refroidir

Vous fouettez la crème chantilly

Avec 1 c. à soupe de sucre

Meringue à servir avec 1 c.

Crème passion, un peu de chantilly

Vous reste le coulis à napper

Miam ! Miam !

Bon mardi mes ami(e) !

Colette

Thème de septembre chez ABC

Thème de septembre chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

« Les fanfarons volubiles qui dégoissent

ne manquent pas de bagou »

sera la moralité de notre fable de l’été.

~

« Les fanfarons volubiles qui dégoissent ne manquent pas de bagou » Cette poule et cette souris vous en feront le gage.

Petite souris grise eut la hardiesse de prendre un tout petit grain tombé de sous le nid de la vieille poule rousse, qui de sa suffisance, y alla de son bruyant cot ! cot ! cot ! qui mit tout le poulailler en alerte. Les autres volailles, en effervescence, battirent des ailes, reprenant en choeur la même ritournelle, de ce bavardage inutile. Pendant ce branle-bas de combat, la courageuse Grisette, par son discret passage, profita à plein bord du plaisir d’avaler mult grains, jetés sur le pavé. Audacieusement de son i … i … i … salua respectueusement la Rougette et toute la compagnie, en partance de ce lieu. Plus du tout volubile, la vieille poule rousse regagna son perchoir suivie de près de ses congénères aphones.

~

Pour participer :

 http://jardin-des-mots.eklablog.com/le-nid-de-mots-a126587550

~

Bonne fin de semaine

à

chacune et chacun !

Colette

L’art

Défi N°169

C’est notre commandant Dômi  qui s’y colle.

Ce 15 septembre :

poème sur le thème de l’art.

 ≈

Joie de créer,

Enjolive l’âme.

Sublime mission,

Moyen d’une âme.

Un beau symbole :

La création,

En est l’image.

L’art est la vie :

Aimer la vie,

Aimer les gens.

Comprendre le monde,

L’art d’être sage.

L’art est un rêve,

Est un miroir,

Il rend visible.

Rejoint l’divin,

Un dépassement.

Surgit du temps,

Est éternel.

Bon jeudi tout entier !

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°11

L'Atelier de Ghislaine_M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@319x103

http://ghislaine53.eklablog.com/atelier-no-11-recap-du-no-10-a126824272

Faire un texte comportant le plus possible de mots (minimum 5)

contenant les 3 lettres accolées OUI (genre bouille, enfouis etc. ) …

sur le sujet qui nous plaira.

~

Quel gâchis !

Quel gâchis, la souris est tombée dans l’bouilli !

C’est l’gros Louis qui plongea dans le grand plat bouillant.

Sortant du boui-boui, vit ce bain pas trop douillet.

Douillettement, alors déposa la fouineuse,

Là, dans la gouille, elle nagea là, dans ce mouillant.

Quand tout s’embrouille, on a la trouille c’est bien normal.

Sourions ma Louisette, mangeons au restaurant.

~

Bonne fin de ce jour

et

agréable jeudi !

Colette

Caribert

Caribert

Capricieux mon jeune !

Ah ! Ceux-là aussi dit-il !

Rarement d’accord, vous savez !

Il lance toujours les bons mots,

Bien sûr, croyez-moi ;

Et au bon moment !

Rien ne résiste à son épreuve !

Très brillant à nous imposer ses caprices.

.

Caribert : prénom germanique

«hari» qui signifie lance

et

«berth» qui signifie brillant.

On le retrouve parmi les 27000

vieux prénoms québécois.

.

Pour participer :

http://jill-bill.eklablog.com/liste-des-prenoms-du-mercredi-a113378960

.

Bon mercredi

à

chacune et chacun !

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 386 autres abonnés