Imagecitation 41, N°2

Imagecitation

C’EST ICI

Partir d’une photo proposée,

trouver une citation

accompangée ou non d’un texte.

Alors, voici ma participation

avec cette image :

imagecitation 41, n°2_lehardydeb-16_thumb

Il n’y avait aucune cruauté en eux. Ils étaient nés prédateurs comme l’homme :

mais ils étaient restés prédateurs alors que l’homme était devenu destructeur.

Paul-Emile Victor

~

imagecitation 41,n°2_2_imgp9524_thumb_thumb

Le loup

Ce soir de pleine lune,

scintillent les étoiles.

Hurlement on entend.

Écoutons, paisibles.

La nuit est si claire,

fascinante et magique.

Surtout, n’ayons pas peur.

Ne nous veut pas de mal ;

ne s’adresse pas à nous.

Veut rassembler sa bande.

Localisent les sons ;

finiront par répondre.

De grâce, on n’ le tue pas !

Il ne demande qu’à vivre.

Et il en a le droit.

Si belles sont ses louves !

~

Bon dimanche,

Colette

Publicités

Les défis de la Plume d’Evy, thème : La plus belle des histoires

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°196

~

les défis de la plume d'evy, thème_la plus belle des histoires

Dans ce lien construit,

au sein d’une famille unie,

heureuse et sans histoire,

je garde bonne mémoire.

Enivrant mes sens de souvenirs amassés,

 petits et grands bonheurs pleuvent par milliers ;

instants forts des années accumulées.

De la plus belle histoire de cette vie choisie,

en connaître encore intensément l’ivresse chaque jour

par la présence de mon Bien-Aimé,

je ne puis que dire MERCI !

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les épices

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

~

7235

Gif : maniac.com

~

Au gingembre inclus

Bonhomme de pain d’épice

V’la le bon biscuit

~

Toute une différence

La  cuillère  de  muscade

Au gâteau aux pommes

~

Bonbon blanc et rouge

Et  à  la  menthe  poivrée

Canne de bonbon

~

Des rouges et des blancs

Bonbons   à   la   cannelle

Délicieux poissons

~

Bon vendredi,

Colette

Pour ce jeudi17 janvier : Mon pays c’est l’hiver

ICI

Dédi N°214

À la barre :

http://journal-d-une-retraitee.eklablog.com/lancement-du-defi-n-214-ou-15-a157521044

CHANSON “MON PAYS” DE GILLES VIGNEAULT

.

Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon jardin, ce n’est pas un jardin, c’est la plaine
Mon chemin, ce n’est pas un chemin, c’est la neige
Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Dans la blanche cérémonie
Où la neige au vent se marie
Dans ce pays de poudrerie
Mon père a fait bâtir maison
Et je m’en vais être fidèle
À sa manière, à son modèle
La chambre d’amis sera telle
Qu’on viendra des autres saisons
Pour se bâtir à côté d’elle
Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon refrain, ce n’est pas un refrain, c’est rafale
Ma maison, ce n’est pas ma maison, c’est froidure
Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
De ce grand pays solitaire
Je crie avant que de me taire
À tous les hommes de la terre
Ma maison, c’est votre maison
Entre ses quatre murs de glace
Je mets mon temps et mon espace
À préparer le feu, la place
Pour les humains de l’horizon
Et les humains sont de ma race
Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon jardin, ce n’est pas un jardin, c’est la plaine
Mon chemin, ce n’est pas un chemin, c’est la neige
Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’envers
D’un pays qui n’était ni pays ni patrie
Ma chanson, ce n’est pas ma chanson, c’est ma vie
C’est pour toi que je veux posséder mes hivers

Bon jeudi !

Colette

Julienne

ICI

À toutes les sauces ;

du monde,

elle regarde, découvre les choses.

Elle est tellement vivante,

qu’elle en devient parfois insolente.

Des lois ; elle observe de haut ;

pas influençable il s’en faut !

L’échec ne l’abat pas ;

il est dû aux autres car, elle a le pas.

Très confiante en elle ;

à qui pourrait-elle se fier à part d’elle !

Émotive, active et réactive ;

envers son entourage qu’elle captive.

Si elle aime ; tout va !

Sinon, n’essayez pas !

.

Le prénom Julienne vient du latin

« Julius »

patronime d’une illustre famille

qui prétendait descendre de lule,

le fils d’Enée et donc de Vénus.

.

Bon mercredi,

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : Le soleil

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

LE SOLEIL, thème proposé par Covix

~

Edmond ROSTAND
1868 – 1918

.

Hymne au soleil

.

Je t’adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,
Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,
Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,
Se divise et demeure entière
Ainsi que l’amour maternel !
.
Je te chante, et tu peux m’accepter pour ton prêtre,
Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu
Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,
L’humble vitre d’une fenêtre
Pour lancer ton dernier adieu !
.
Tu fais tourner les tournesols du presbytère,
Luire le frère d’or que j’ai sur le clocher,
Et quand, par les tilleuls, tu viens avec mystère,
Tu fais bouger des ronds par terre
Si beaux qu’on n’ose plus marcher !
.
Gloire à toi sur les prés! Gloire à toi dans les vignes !
Sois béni parmi l’herbe et contre les portails !
Dans les yeux des lézards et sur l’aile des cygnes !
Ô toi qui fais les grandes lignes
Et qui fais les petits détails!
.
C’est toi qui, découpant la soeur jumelle et sombre
Qui se couche et s’allonge au pied de ce qui luit,
De tout ce qui nous charme as su doubler le nombre,
A chaque objet donnant une ombre
Souvent plus charmante que lui !
.
Je t’adore, Soleil ! Tu mets dans l’air des roses,
Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson !
Tu prends un arbre obscur et tu l’apothéoses !
Ô Soleil ! toi sans qui les choses
Ne seraient que ce qu’elles sont !

EDMOND ROSTAND

~

Bon mardi,

Colette

Pour ce lundi 14 janvier : Demande d’emploi

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°214

À la barre :

FANFAN

Elle nous propose d’écrire une lettre pour demander un emploi (sorte de lettre de motivation), en prose, en vers, en image, comme on le désire. Mais, il faudra convaincre le futur employeur. Dans cette lettre, il faudra incorporer des titres de chansons de Aznavour : Il faut savoir ; la bohème ; non, je n’ai pas oublié ; hier encore ; les plaisirs démodés ; je m’voyais déjà ; comme ils disent ; tu t’laisses aller ; viens pleurer au creux de mon épaule ; la mamma.

Monsieur Ulric Dumouton,

.

Étant toute jeune, je m’voyais déjà travailler comme secrétaire d’un grand bureau. Ce poste étant vacant, je vous propose donc ma candidature.

.

Il faut savoir que je suis fortement attirée par votre annonce de mon quotidien qui, comme ils disent si bien le contenu de ce en quoi consiste le travail, je constate alors que c’est un profil qui me correspond parfaitement.

.

Travailleuse acharnée, ingénieuse, ponctuelle, non, je n’ai pas oublié(e) la bohème que j’étais hier encore mais, ne vous méprenez pas. Possédant une grande force de caractère, je saurai triompher honorablement des charges que vous me confierez.

.

Dotée d’une grande capacité d’adaptation aux évènements qui surgissent à l’improviste ; je saurai dire à qui en aura grand besoin viens pleurer au creux de mon épaule comme me le suggérait si bien dans le temps la mamma. Je n’aurai aucun problème majeur à m’intégrer à votre distinguée personnel.

.

Les plaisirs démodés qui me tenaillent ne vous  amèneront nullement à me taxer de tu t’laisses aller. Au contraire, je ferai mes preuves. Rien pour le moment ne vient entraver mes espérances.

.

Ce travail marquera la fin de ma vie active, dont mon succès saura vous plaire.

.

Je suis à votre entière disposition pour toutes informations me concernant, et au plaisir de vous rencontrer en entretien très prochainement ; je le souhaite.

.

Veillez agréer monsieur l’expression de mes sincères salutations.

.

Madeleine Purelaine

Bonne semaine,

Colette

Imagecitation 41 / Les défis écriture de Ghislaine, N°83

Imagecitation

C’EST ICI

imagecitation 41_les ateliers écriture de ghislaine n°83_pc163612_thumb

Au delà de l’océan, pas de distance, pas de frontières. Au craQUEment du vent dans les arbres, ils vont, ils viennent mes pas. Sans bloQUEr cette fidèle amitié de vous vers moi, de moi vers vous. Tout comme le fait parfois la douceur de ce vent, ils évoQUEnt en moi cette source de joie de laQUElle, par conséQUEnt, en ce jour, tout simplement, j’ai le goût de rendre grâce à chacune et chacun de ces merveilleux partages quotidiens.

Merci d’être là !

~

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

C’était avec au moins 5 mots contenant « QUE »

~

En toute amitié,

Colette

 

Thème de janvier chez ABC : Vie-Amour-Mort

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

Vie-Amour-Mort

~

L’amour c’est la vie ;

qui n’aime pas est mort.

Un jour sans amour,

c’est donc un jour mort.

Tout geste d’amour,

rayon de soleil

qui perce les nuages.

Là, jaillit la vie.

Aimer, c’est passer

de la mort à la vie.

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les collections

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Collections de mots

Cueillette au fil des lectures

Bonne nourriture

~

Collections de tout

Tout juste pour le plaisir

Échanges et partages

~

Collection de ci

Bien pour moi ce sont les chats

Collection de ça

Clin d’œil du passé

Douce communication

Souvenirs d’enfance

~

Une grande passion

De petits et grands bonheurs

Pourquoi m’en priver

~

Bon vendredi,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 547 autres abonnés