Le plus beau muguet

plante-photo-de-muguet-fleur-9

Fleur.photos

MARY POPPINS (GAITÉ-ARLETTE)

Joli brin de muguet.

Recueil : Les poésies et mélodies (1856)

.

Dieu laissa tomber de ses doigts
Une humble perle printanière,
Toujours blottie au fond des bois,
Tant elle a peur de la lumière !
.
Sous la mousse
Du rocher
Tu crois en vain te cacher ;
Sous la mousse,
Verte et douce,
Malgré toi, petit muguet,
Ton parfum dit ton secret !
.
Là, fleurir en paix est ton espoir
De ta simplicité divine ;
Il faut te chercher pour te voir,
Mais sans te voir on te devine.
.
Sous la mousse
Du rocher
Tu crois en vain te cacher ;
Sous la mousse,
Verte et douce,
Malgré toi, petit muguet,
Ton parfum dit ton secret !
.

Hippolyte-Louis Guérin de Litteau

~

Bon mois de mai à toutes et tous !

Colette

Publicités

Les défis écriture de Ghislaine, N°93 Joyeuses Pâques !

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Elle nous propose 8 mots :

Bois, pensées, terre, monde,

prospère, palpiter, élever, avoir.

Ou le thème « Bois »

~

À l’orée du petit bois avoisinant sa maison, mamie Gertrude a suspendu une grosse carotte à un poteau au début du sentier et a déposé des feuilles de laitue par terre, bien visibles car, demain, c’est Pâques et c’est la chasse aux œufs. Elle a aussi pris soin d’élever le plus haut possible une pancarte au faîte d’un petit arbre portant ces mots : À la recherche de Jeannot Lapin. Ce sera le point de départ du jeu. Mille pensées trottent dans sa tête et son cœur aux dimensions du monde palpite de joie de constater que son initiative prospère d’année en année. Ce n’est plus seulement ses petits-enfants qu’elle accueille mais, les enfants de ses petits-enfants, leurs amis et bien davantage. Chacun pourra y ramasser assez de friandises chocolatées pour satisfaire sa grosse dent ! Elle se joint également à moi pour souhaiter de Joyeuses Pâques à vous toutes et tous qui lisez ce billet.

~

En toute amitié,

signature_19

Imagecitation 41 / Les défis écriture de Ghislaine, N°83

Imagecitation

C’EST ICI

imagecitation 41_les ateliers écriture de ghislaine n°83_pc163612_thumb

Au delà de l’océan, pas de distance, pas de frontières. Au craQUEment du vent dans les arbres, ils vont, ils viennent mes pas. Sans bloQUEr cette fidèle amitié de vous vers moi, de moi vers vous. Tout comme le fait parfois la douceur de ce vent, ils évoQUEnt en moi cette source de joie de laQUElle, par conséQUEnt, en ce jour, tout simplement, j’ai le goût de rendre grâce à chacune et chacun de ces merveilleux partages quotidiens.

Merci d’être là !

~

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

C’était avec au moins 5 mots contenant « QUE »

~

En toute amitié,

Colette

 

Othello

ICI

Oh !  Un peu mystérieux ;

Tout passera  dans  ses yeux.

Ha !  Saura  vous  posséder

Et,  il saura  vous  charmer.

La justice pour lui  et  tous ;

Là,  amis  et  camarades …

Oh ! Auront un bon coup d’pouce !

.

Othello n’est pas un grand parleur. C’est un petit garçon qui aime la tranquillité. Le travail ne lui fait pas peur. Il a un sens prononcé pour la justice et se porte naturellement à la défense des autres. Son sourire saura vous plaire.

.

Madame JB, BONNE RENTRÉE et, quel plaisir de vous revoir !!!

.

Le prénom Othello est un dérivé d’Othon

et vient du germain

« odo et theudo »

qui signifie :

« richesse et peuple ».

.

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Bon mois de septembre

S′éteint l′été ;

En attente de l’automne.

Petit à petit,

Toutes les fleurs,

En tirant leur révérence,

Meubleront nos souvenirs.

Bientôt les arbres

Rougiront leurs feuilles

Et viendront tapisser nos sols.

   ~

Belle semaine mes ami(e)s !

Colette

À vos plumes chez Arlette 2018, N°18

mon-logo-fait-par-ghis

CHEZ ARLETTE

Pour cet atelier, simplement un thème :

LA RENTRÉE DES CLASSES

~

Actuellement ou les rentrées connues,

comment se passait notre rentrée ?

Les tenues et uniformes … obligatoires,

les meubles dans les classes … les conditions.

Ou, quelques souvenirs personnels ou situations !

Que ce soit crustillant ou pénible !

Il ne faut surtout pas regarder derrière, fini l’été (ou presque). Bien oui, c’est la rentrée. Il faut se faire une raison, l’heure a sonné et de bon gré, il faut y aller.

Après tant d’années, je me revois encore vêtue de ma robe noire par plis, ceinture à la taille, col de caoutchouc fermé par une boucle noire, ce pour les trois premières années. C’était bien austère, il faut le dire. Par la suite, il y a eu changement. Ce fut tout à fait bien accueilli, il va s’en dire. Nous portions alors un chemisier blanc accompagné d’une tunique marine. C’était déjà mieux. Habillement obligatoire pour le reste du primaire et du secondaire. Étant à la bonne école, entourée d’institutrices de choix, voyant cette chance qui s’offrait à moi, je l’eue aussi pour mon école normale. Alors, comment l’oublier ! Un ensemble à jamais gravé dans ma mémoire.

Comme j’étais de petite taille, je me retrouvais à peu près tout le temps assise en avant de la classe. Au début, à un pupitre à deux places avec un trou rond au centre pour l’encrier. Tablette en dessous ! Attention, n’en occuper seulement que la moitié. Bien cacher son cahier pour ne pas que la voisine puisse copier sur nous. Avec le temps, nous avons eu des bureaux individuels, bien entendu.

Ah ! Ces cahiers neufs, dont je possédais toujours un double à la maison, cela me servait surtout le vendredi midi, car je prenais mon repas chez-moi, étant à cinq minutes de marche du couvent ; le sujet de composition de l’après-midi étant dévoilé, j’y dessinais un petit quelque chose d’introduction à mon texte, sur la première des quatre feuilles, extraites du centre de ce cahier, afin de mettre mes mots en valeur et de récolter ainsi une meilleure note. Cela fonctionnait à tout coup.

À l’heure de la recréation, malicieusement, l’œil en coin, je surveillais le moment de courir à la maison accompagnée de deux ou trois compagnes. Le plaisir de dégringoler l’escalier de la cave, d’y remonter avec une pomme en guise de goûter et de filer à toute vitesse dans la cour de l’école.

Ce que j’appréciais également au plus haut point, c’était d’effacer et de laver le tableau noir ce, le plus longtemps possible, en fin de journée. Ensuite, de reconduire une amie chez-elle, elle de me reconduire chez moi et, ainsi de suite ; dans le but de retarder le moment de mes leçons et devoirs.

Oui, c’était le bon temps ! Tous ces beaux et agréables moments sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Bonne rentrée à celles et ceux qui reprennent le chemin de l’école !

~

Bonne fin de semaine

à

toutes et tous !

Beau mois de septembre !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : les fleurs

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

Les fleurs, thème proposé par moi-même.

~

Titre : Les fleurs que j’aime.

Poète : Louise Colet (1810-1876)

Recueil : Fleurs du midi (1836).

.

Fleurs arrosées
Par les rosées
Du mois de mai,
Que je vous aime !
Vous que parsème
L’air embaumé !

.

Par vos guirlandes,
Les champs, les landes
Sont diaprés :
La marguerite
Modeste habite
Au bord des prés.

.

Le bluet jette
Sa frêle aigrette
Dans la moisson ;
Et sur les roches
Pendent les cloches
Du liseron.

.

Le chèvrefeuille
Mêle sa feuille
Au blanc jasmin,
Et l’églantine
Plie et s’incline
Sur le chemin.

.

Coupe d’opale,
Sur l’eau s’étale
Le nénufar ;
La nonpareille
Offre à l’abeille
Son doux nectar.

.

Sur la verveine
Le noir phalène
Vient reposer ;
La sensitive
Se meurt, craintive,
Sous un baiser.

.

De la pervenche
La fleur se penche
Sur le cyprès ;
L’onde qui glisse
Voit le narcisse
Fleurir tout près.

.

Fleurs virginales,
A vos rivales,
Roses et lis,
Je vous préfère,
Quand je vais faire
Dans les taillis
Une couronne
Dont j’environne
Mes blonds cheveux,
Ou que je donne
A la Madone
Avec mes vœux.

~

Joli mois de mai à toutes et tous !

Bon mardi !

Colette

Calliope

ICI

Camarade excellente ;

Active et dynamique.

Lécureuil étant son animal totem ;

Les réactions de notre fille sont rapides.

Influençable un tant soit peu … et,

On retrouve chez elle un sens intuitif.

Petite aventurière qui chante comme un rossignol :

Elle est quelque peu curieuse mais, très discrète.

.

Le prénom Calliope vient du grec

« kalliopê »

signifie

« qui a une belle voix »

Selon la mytologie grecque,

Calliope est l’une des 9 muses

et la mère d’Orphée.

.

Alors, Jill,

Bonne traverse d’une adresse à l’autre … Courage, nous penserons à toi (à vous). Je te dis : En septembre d’un seul et d’une seule âme dans la poursuite de nos prénoms.

Doux printemps et bel été !

Prends tout le temps nécessaire pour ce faire et plus …

Grosses bise à partager équitablement entre vous deux !

.

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Chez Assoula, mars 2018

Chez Assoula_mars_2018118502752_o

C’EST ICI

Première partie : Poésie pour la journée de la femme

~

S’il n’avait pas fait la femme,

Dieu n’aurait pas fait la fleur.

Cette phrase a bien du charme,

c’est Victor Hugo l’auteur.

Puis, de la femme en ce jour,

femme de douceur au grand coeur,

oui, c’est bien à votre tour :

Laissez-vous parler d’amour !

 

Pour toutes les femmes meveilleuses qui passerons par ici :

Pour tout ce que vous faites  et continuez de faire. Pour votre écoute. Pour votre douceur, votre bonté, votre tendresse, votre disponibilité, votre patience, votre esprit de service et votre courage :

Bonne journée de la femme en ce 8 mars 2018 !

~

En toute amitié,

Colette

Bonne Année !

Je suis de retour parmi vous,

juste à temps, pour vous souhaiter une

Bonne et Heureuse Année 2018 !

Je reviendrai tout doucement sur vos espaces

et

tout reprendra de plus belles dans quelques jours !

Mon voyage dans ma famille fut des plus agréables !

En toute amitié,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 619 autres abonnés