Pour ce jeudi 19 octobre : Les mains

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

N°193

ICI

À la barre :

Martine (Quai des rimes)

.

Les mains

.

Aimez vos mains afin qu’un jour vos mains soient belles,
Il n’est pas de parfum trop précieux pour elles,
Soignez-les. Taillez bien les ongles douloureux,
Il n’est pas d’instruments trop délicats pour eux.
.
C’est Dieu qui fit les mains fécondes en merveilles ;
Elles ont pris leur neige au lys des Séraphins,
Au jardin de la chair ce sont deux fleurs pareilles,
Et le sang de la rose est sous leurs ongles fins.
.
Il circule un printemps mystique dans les veines
Où court la violette, où le bluet sourit ;
Aux lignes de la paume ont dormi les verveines ;
Les mains disent aux yeux les secrets de l’esprit.
.
Les peintres les plus grands furent amoureux d’elles,
Et les peintres des mains sont les peintres modèles.
.
Comme deux cygnes blancs l’un vers l’autre nageant,
Deux voiles sur la mer fondant leurs pâleurs mates,
Livrez vos mains à l’eau dans les bassins d’argent,
Préparez-leur le linge avec les aromates.
.
Les mains sont l’homme, ainsi que les ailes l’oiseau ;
Les mains chez les méchants sont des terres arides ;
Celles de l’humble vieille, où tourne un blond fuseau,
Font lire une sagesse écrite dans leurs rides.
.
Les mains des laboureurs, les mains des matelots
Montrent le hâle d’or des Cieux sous leur peau brune.
L’aile des goélands garde l’odeur des flots,
Et les mains de la Vierge un baiser de la lune.
.
Les plus belles parfois font le plus noir métier,
Les plus saintes étaient les mains d’un charpentier.
.
Les mains sont vos enfants et sont deux soeurs jumelles,
Les dix doigts sont leurs fils également bénis ;
Veillez bien sur leurs jeux, sur leurs moindres querelles,
Sur toute leur conduite aux détails infinis.
.
Les doigts font les filets et d’eux sortent les villes ;
Les doigts ont révélé la lyre aux temps anciens ;
Ils travaillent, pliés aux tâches les plus viles,
Ce sont des ouvriers et des musiciens.
.
Lâchés dans la forêt des orgues le dimanche,
Les doigts sont des oiseaux, et c’est au bout des doigts
Que, rappelant le vol des geais de branche en branche,
Rit l’essaim familier des Signes de la Croix.
.
Le pouce dur, avec sa taille courte et grasse,
A la force ; il a l’air d’Hercule triomphant ;
Le plus faible de tous, le plus doux a la grâce,
Et c’est le petit doigt qui sut rester enfant.
.
Servez vos mains, ce sont vos servantes fidèles ;
Donnez à leur repos un lit tout en dentelles.
.
Ce sont vos mains qui font la caresse ici-bas ;
Croyez qu’elles sont soeurs des lys et soeurs des ailes :
Ne les méprisez pas, ne les négligez pas,
Et laissez-les fleurir comme des asphodèles.
.
Portez à Dieu le doux trésor de vos parfums,
Le soir, à la prière éclose sur les lèvres,
Ô mains, et joignez-vous pour les pauvres défunts,
Pour que Dieu dans les mains rafraîchisse nos fièvres,
.
Pour que le mois des fruits vous charge de ses dons
Mais ouvrez-vous toujours sur un nid de pardons.
.
Et vous, dites, ô vous, qui, détestant les armes,
Mirez votre tristesse au fleuve de nos larmes,
Vieillard, dont les cheveux vont tout blancs vers le jour,
Jeune homme, aux yeux divins où se lève l’amour,
Douce femme mêlant ta rêverie aux anges,
.
Le coeur gonflé parfois au fond des soirs étranges,
Sans songer qu’en vos mains fleurit la volonté,
Tous, vous dites : « Où donc est-il, en vérité,
Le remède, ô Seigneur, car nos maux sont extrêmes ? »
.
– Mais il est dans vos mains, mais il est vos mains mêmes.

Bon jeudi mes ami(e)s !

Colette

Publicités

Donald

ICI

Droit au but il va,

On lui résiste difficilement.

Naccepte pas sa faiblesse.

Avec une âme de chef,

Lui d’abord est le monde et puis, les autres.

Domine, se centrant sur sa personne.

.

Madame JB, Donald à tendance à cacher ses sentiments. Pourtant, il est sensible intérieurement.  Sa sociabilité varie selon les circonstances. Il n’aime pas tellement qu’on l’entoure. Pas facile de devenir son ami, son seul ami, encore moins car, la dépendance n’est pas son fort. Il a cependant le sens des responsabilités et l’exige de son entourage.

.

Donald, prénom d’origine celtique

issu du gaélique

domhnall

« le peuple fort »

« ça passe ou ça casse »

.

Bon mercredi

à

chacune et chacun !

Colette

Imagecitation 33, N°2

Imagecitation

PAR ICI

Partir d’une photo proposée,

trouver une citation

accompagnée ou non d’un texte.

Alors, voici ma participation

avec cette photo :

Imagecitation_33_N°2_imgp8064_thumb

Je pense sincèrement que la pollution de la planète

ce n’est pas aussi grave qu’on le dit …

c’est beaucoup plus grave qu’on le dit.

Philippe Geluck

~

Cri de notre terre

Que de gestes destructeurs

Un prix à payer

~

Bon mardi

à

toutes et tous !

Colette

À vos plumes chez Arlette (Pélagie) N°25

mon-logo-fait-par-ghis

PAR ICI

Avec les mots :

Trogne, volonté, bout, azur, rebord, affrontement,

afficher, basculer, embraser, dévorer, propre, mort.

~

Lorsque tu m’aperçus au rebord du trottoir, plus mort que vif et, que je t’embrassai du regard ; je compris à ce que ta trogne m’afficha, que ta volonté autrefois si inflexible, venait de basculer. Tu étais vraiment au bout du rouleau ; dévoré par ton récent affrontement, propre à cette différence d’opinions d’avec ton partenaire de choix ce, jusqu’à en oublier l’azur du ciel. Embrase-toi de courage, va le trouver à nouveau et, repartez avec de meilleurs sentiments. Pense à tout ce que vous avez vécu à date et qui vous a permis d’avancer. Courage et bonne chance, rien n’est encore perdu.

~

Bonne semaine !

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°50

L'Atelier de Ghislaine_M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@319x103

C’EST ICI

Elle nous propose 8 mots :

Encore, aussi, fuir, parer,

vision, vol, voyage, prisonnier.

~

Migration

Au Québec, pour ne pas rester prisonniers de notre climat, à l’automne, plusieurs de nos oiseaux fuient vers le sud, afin de mieux vivre, de s’alimenter adéquoitement et aussi de parer au danger du gel de l’eau durant l’hiver. Je vous parlerai un tout petit peu des oies. Selon la distance du voyage, elles préparent leur corps en conséquence. Elles ne font que de petites distances à la fois, faisant des réserves de graisse qu’elles utiliseront au cours de leur vol. Elles avancent en formation de V, allant ainsi plus vite que volant seules ; se relayant à tour de rôle. Si l’une d’entre elles est malade ou faible et doit quitter la formation, une oie au moins se joint à elle pour l’aider et la protéger. Quelle admirable vision du travail d’équipe, n’est-ce-pas ! Encore une belle source d’inspiration de nos amis les bêtes qui ne sont pas bêtes du tout ; loin de là !

~

Bon dimanche

à

chacune et chacun !

Colette

Thème d’octobre chez ABC

Thème de septembre chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

« La gourmandise »

en lien avec la fête du livre

qui aura lieu à la Ferme Seigne

les 14 et 15 octobre

42360 Panissières

~

Pour des prunes ; je vais me régaler, dites-vous ! Ça alors !

Oh ! Instant béni qui me ravit ! Overdose ; agréable péché ! Je salive à vos divines odeurs, dans l’attente interminable de vous dévorer et pas seulement des yeux ;  croyez-moi ! Miam ! Miam ! Miam ! Mes papilles s’agitent. Si succulent, si onctueux, doux et si moelleux à mon palais ! Vite, vite, entrez je vous en prie ! Bienvenue dans mon palais madeleine à la fleur d’oranger, tarte au sucre à la crème … un petit grand plaisir en passant, que ça fait du bien !

Alors, tout comme dans cette citation danoise « Qui mange bien doit bien boire »

Santé mes ami(e)s et bonne fin de semaine !

Colette

Chez Lenaïg, thème : la chance

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Mais quel numéro

La chance d’une erreur de porte

Du 13 libérée

N.B. : Vraiment du vécu …

~

13 un plus le trois

Et puis voilà deux couples

La chance d’une bel’vie

~

Régime cellulaire

À l’abri sous l’parapluie

Pour la société

~

Passe sous l’échelle

Éternuement de l’esprit

Éclat de ton rire

~

Au lit rien d’plus sûr

Et demain un autre jour

Debout vers ta chance

~

Devant ton miroir

De le fracasser sans crainte

Voilà là ta chance

~

Mes ami(e)s, que la chance soit avec vous,

en ce vendredi 13 !

Colette

Pour ce jeudi 12 octobre : lenteur

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Défi N°192

ICI

À la barre :

Jeanne Fadosi

 

Automne

.

A Jules Dupré.

.

La rivière s’écoule avec lenteur. Ses eaux
Murmurent, près du bord, aux souches des vieux aulnes
Qui se teignent de sang ; de hauts peupliers jaunes
Sèment leurs feuilles d’or parmi les blonds roseaux.

.

Le vent léger, qui croise en mobiles réseaux
Ses rides d’argent clair, laisse de sombres zones
Où les arbres, plongeant leurs dômes et leurs cônes,
Tremblent, comme agités par des milliers d’oiseaux.

.

Par instants se répète un cri grêle de grive,
Et, lancé brusquement des herbes de la rive,
Etincelle un joyau dans l’air limpide et bleu ;

.

Un chant aigu prolonge une note stridente ;
C’est le martin-pêcheur qui fuit d’une aile ardente
Dans un furtif rayon d’émeraude et de feu.

.

Courrières, 1875

Bon jeudi

à

toutes et tous !

Colette

Bretemette

ICI

Bien volontaire elle est,

Robuste de santé

Et, très émotive.

Travailleuse et généreuse

Et, d’une grande rigueur.

Même secrète, se repliant sur elle-même.

Elle s’oppose si pas en accord ;

Très rapidement, alors !

Tempérament assez dur

Et, ne sent pas le besoin des autres pour organiser sa vie.

.

Madame JB, Bretemette éprouve cependant une grande joie à donner. Elle est très sensible et attentive aux autres. Elle pourra vous sembler possessive. Ne vous méprenez pas, elle se protège elle-même ainsi, sans s’appropier pour autant. C’est une fille qui a les deux pieds bien sur terre.

.

Bretemette 

« celle qui règne sur le ciel et sur la terre »

.

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Imagecitation 33

Imagecitation

PAR ICI

Partir d’une photo proposée,

trouver une citation

accompagnée ou non d’un texte.

Alors, voici ma participation

avec cette photo :

Imagecitation_33_imgp0646_thumb

« Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. »

Pierre Corneille

~

Où le feu tombe, le feu prend.

Proverbes turcs

~

« N’allume aucun feu que tu ne puisses éteindre. »

Anonyme

~

Bonne fin de ce jour,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 509 autres abonnés