Pour ce jeudi 24 septembre, l’électricité dans ses usages purement ludiques

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N.B. : Pas encore reçu la newletter …

À la barre :

JEANNE FADOSI

Le Chat

.

Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d’agate.

.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s’enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

.

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

.

Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun.

.

Charles Baudelaire (1821-1867) – Les fleurs du mal (1857)

Bon jeudi,

Colette

Jupiter

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

Jeune,    et   déjà    bien  autoritaire ;

Un  vrai  petit  dieu  très  volontaire.

Puis, de ses ami(e)s, se croit le père.

Il n’est  pas  toujours très populaire !

Très,      très    difficile   à     satisfaire

Et,     réfractaire     à      son   titulaire

Robert      essaie    de    le     satisfaire.

.

Le prénom Jupiter

vient du latin

«Juppiter ou Jupiter»

Le père du ciel et roi des dieux

de la mythologie romaine.

Le prénom Jupiter est aussi un nom de famille.

Trouvé sur Internet

.

Bon mercredi,

Colette

Les défis d’écriture de Ghislaine, N°134

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Avec les mots :

Pour, avec, mon, dans, car, oeil, voir, ma.

Ou le thème :

Texte avec 5 mots commençants par J

~

Salut joli petit écureuil de chez-nous !

Tu viens jouer à cache-cache dans notre jardin.

Tu fais des bonds, tu montes, tu descends car,

tu es un véritable acrobate !

Gentil fripon à l’oeil si vif, voilà que

tu attrapes maintenant une feuille morte.

Pourtant, c’est avec des noix, des noisettes ou des glands

que tu l’approvisionnes !

Aurais-tu déjà une réserve à recouvrir en cachette !

C’est à voir, pour y croire !

C’est ça, va ; je te laisse en paix.

Merci beaucoup pour ta gentille visite.

Avec ton air si jovial

tu fais ma joie et celle du voisinage mon petit coquin.

~

L’automne est entré. Qu’il vous soit bon et agréable

dès ce premier jour !

Avec toute mon amitié,

Colette

 

Les défis de la Plume d’Evy, thème : La brume

LA PLUME D’EVY

N°284

Du 20/09/20 au 27/09/20

Le thème :

LA BRUME

Les mots :

Exquise, fraîcheur, marcher, pleine, voile,

Poser, lentement, danser, entend, contempler.

~

Brume sur ma ville

.

Exquise fraîcheur ; LA BRUME du matin étend son beau voile transparent. Lentement, se pose la clarté et bientôt, nous marcherons, danserons pour ainsi dire allégrement vers cette nouvelle journée pleine de nouveaux défis à relever.

Pour le moment, contemplons en silence toute cette beauté ; faisons le plein d’énergie avant cette mise en route de nos activités journalières.

Chut ! Déjà, au loin, s’entend l’angélus !

~

Bonne semaine,

Colette

 

Un amour des livres

Chez Mil et une

Sujet 34/2020 – au 19 au 26/06

clic

Wieslaw Smetek – clic et clic

Le mot à insérer facultativement est : GÉOMÉTRIE

~

Un amour des livres

.

Une bibliothèque dans sa tête !

Elle tourne autour de ses livres.

Pour elle, non, pas un mal de tête

mais, bien plus ; un amour des livres.

.

Elle ne vit que de GÉOMÉTRIE.

Veut en résoudre tous les problèmes.

Dans sa tête, point de dilemme ;

de tous ses livres se réjouit.

.

La géométrie, toute sa vie !

Ces ami(e)s en ont pris leur parti,

s’y exercent à y voir le bon côté ;

c’est mieux pour la fraternité

.

Une bibliothèque dans sa tête !

Elle tourne autour de ses livres.

Pour elle, non, pas un mal de tête

mais, bien plus ; un amour des livres.

.

Bon dimanche,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : De tout et de rien

LA PLUME D’EVY

N°283

Cette semaine, du 13/09/20 au 20/09/20

Le thème :

De tout et de rien

Les mots :

Parler, mélange, musique, son, rythme,

cérébrale, troubler, recommencer, nuit, inspiration.

~

Ce n’est bien que de parler DE TOUT ET DE RIEN, de ma part, que de vous dire que je ne suis pas du tout fière de moi, lorsque j’ouvre ma penderie et que j’y aperçois un vêtement sur lequel je n’arrive pas à en finir la réparation et ce, tenez-vous bien, d’une saison à l’autre.

À chacun(e) son rythme, me direz-vous, mais mes activités cérébrales me tiennent pas mal plus à cœur. Réflexion faite, je constate, que de jouer avec les mots, les introduire dans une association cohérente, afin de satisfaire nos si agréables ateliers hebdomadaires me stimule et m’amuse bien davantage.

Il faut dire aussi, que ce ne sont pas des esprits incultes que nous y croisons. On ne risque pas non plus de s’endormir debout à les côtoyer. Les reconnaissez-vous ? C’est-à-dire, vous vous reconnaissez-vous ?

Que ce soit chez l’un(e) ou l’autre, quel beau mélange d’inspiration : en musique, en mots ou en créations ; cela va jusqu’à troubler la longueur de mes nuits. Je souhaite toujours y remédier mais, je recommence car, quel attrait et quelle bonne détente créative !

Merci à toutes et tous pour cela.

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Bouquets de fleurs

C’EST ICI

 

Terrain envahi

De marguerites des champs

Bouquet pour maman

Au bord du chemin

Ce bouquet de fleurs jolies

Joie de ma sortie

Sur mon souvenir

Ma belle rose séchée

La tête penchée

~

Bon vendredi,

Colette

Pour ce jeudi 17 septembre, poésie «Drôle et rigolo»

N°238

À la barre :

DÔMI elle même !

Le pélican

.

Le Capitaine Jonathan,

Etant âgé de dix-huit ans

Capture un jour un pélican

Dans une île d’Extrême-Orient.

.

Le pélican de Jonathan

Au matin, pond un œuf tout blanc

Et il en sort un pélican

Lui ressemblant étonnamment.

.

Et ce deuxième pélican

Pond, à son tour, un œuf tout blanc

D’où sort, inévitablement

Un autre, qui en fait autant.

.

Cela peut durer pendant très longtemps

Si l’on ne fait pas d’omelette avant.

Robert Desnos

Recueil : Chantefables

Bon jeudi

à

chacune et chacun,

Colette

Faustine

ICI

Fille née le 25 août 1905, en Pologne,

Au sein d’une famille de dix enfants.

Une grande sensibilité, elle eut envers

                                                les pauvres.

Ses parents étaient des agriculteurs.

Trois ans seulement, elle fréquenta l’école.

Intéressée par la vie religieuse, elle y entra.

N’y travaillant qu’à la cuisine, aux jardins et

                                       à la conciergerie.

Elle décéda le 5 octobre 1938 à Cravocie.

.

Hélène Kowalska, troisième enfant de sa famille, entra dans la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-de-la-Miséricorde en prenant le nom de de Sœur Marie Faustine. Elle y vécut treize ans. Ces années furent empreintes de souffrance et, en même temps par d’extraordinaires grâces mystiques (Favorisée d’une vie riche et lumineuse). Le 18 avril 1993, Saint Jean-Paul II l’a élevée à la gloire des autels.

La Bienheureuse Sœur Faustine

Marie-Faustine Kowalska (1905-1938)

L’Apôtre de la Divine Miséricorde

.

Le prénom Faustine est un dérivé du latin

«faustus»

qui signifie

«favorisé»

«heureux»

.

Bon mercredi,

Colette

 

Les défis d’écriture de Ghislaine, N°133

GHISLAINE

Avec les mots :

Adieu, vrai, vertige, avouer,

flâner, liberté, jamais, ailes.

Et, ou le thème :

Folie

~

Démasquer la folie

.

Adieu vraie folie,

vertige avoué de ma liberté.

Jamais plus,

je ne flânerai  sur tes ailes !

– Mais, comment vivre,

sans folie !

J’y tiens moi,

à ces moments de folie !

Surtout,

comment m’en passer,

sans perdre la raison !

Je sais,

je vais te démasquer,

en étant raisonnable.

– Alors, sur tes ailes,

je flânerai à nouveau,

sans vertige en toute liberté ;

douce folie.

~

Bon mardi,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 742 autres abonnés