Pour ce lundi 18 octobre 2021

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

N°255

À la barre :

 Martine (Quai des Rimes)

Décrivez un de vos défauts (mes dents croches) ou atouts physiques ou de personnalité en utilisant le plus possible d’adjectifs en gras dans l’extrait de la tirade du nez de Cyrano de Bergerac. Vous pouvez aussi utiliser d’autres adjectifs.

Amusez-vous, Amusez-vous, qu’elle nous dit !

Amusons-nous, alors :

Agressif : Moi, Madame, si j’avais de telles dents,

Je crois bien qu’illico, je m’arracherais la face !

Amical : Bouche fermée, elles dépassent sûrement de vos lèvres !

Pour y remédier faites-vous poser un zipper !

Descriptif : Se chevauchent ! … mal placées ! … manquent d’espace !

Que dis-je, un gros désalignement !

Curieux : À quoi servent, les deux qui s’avancent de chaque côté ?

D’indicatif, Madame, ou de quelques signaux ?

Gracieux : Ça vous plaît que l’on vienne vers vous !

Que gentiment, l’on vous en questionne !

Que l’on vous encourage ?

Truculent : Madame, lorsque vous souriez, ces dents

sortent de votre bouche sans que quelqu’un

s’esclaffe de rire aux éclats ?

Prévenant : Gardez-vous votre bouche fermée

pour ce phénomène des plus intrigants !

Tendre : Faites-vous donc faire un rideau protecteur,

de peur qu’un malaise de quelqu’un ne survienne !

Pédant : Les morses mâles, seuls, Madame,

portent ces deux dents avec dignité.

Comment se fait-il que vous en êtes arrivée là !

Cavalier : Croyez-vous que c’est de mise ?

Pour attirer l’attention, où quelque chose d’autre !

Dramatique : Mais, c’est à vous jeter dans l’Atlantique !

Admiratif : Pour une bonne annonce au petit journal,

Quelle nouvelle !

Naïf : Cet écrit, quand le lira-t-on ? Ah ! ça non !

Respectueux : Prenez plutôt des photos, Madame,

ce sera ce que l’on nomme savoir s’accepter !

Pratique : Voulez-vous faire la manchette !

Vos photos publiez-les et dites tout simplement que sur la glace,

vous, vous en servez pour vous hisser.

La voilà donc cette phrase qui m’a libérée de mon intimidation scolaire sur ce sujet :

Bien oui, j’ai des dents de morse mâle, et je m’en sers l’hiver pour me hisser sur le glace.

L’ensemble des filles s’est éclaté de rire et la coupable a fait rire d’elle 😃.

Bonne semaine,

Colette

Liste 21

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

An’Maï et compagnie

Journal, pommes, boîte, sucre, ail, tic-tac,

rencontre, campagne, grand, victimes.

(Liste de Marie-Lise et ses amis d’Amiens)

~

Agréable sortie

.

Nous en étions en fin d’août, début septembre.

Au monotone tic-tac de l’horloge de la cuisine, Albertine ferme les yeux ; victime de sa gourmandise. Son lourd repas de côtes de bœuf à l’ail, l’amortit un peu. C’était tellement bon, se dit-elle, mais là, il serait préférable de m’aérer un peu.

Passant près de la table, le journal attire son attention. J’ai trouvé, pense-t-elle. Elle sonne ses amis Adèle et Yvon.

– Que faites-vous, cet après-midi ? Pas grand-chose, de lui dire ainsi son amie.

– Que diriez-vous, d’une sortie plein air, à la campagne avec vue sur le Saint-Laurent, pour une cueillette de pommes, ça vous dit quelque chose ?

– Oui, mais où ça !

– C’est à Cap-Saint-Ignace. Vos petits seront heureux, il y a une aire de jeux avec mini-train. Qu’en pensez-vous ?

– D’accord, on se rejoins, dans quinze minutes.

– Nous passerons aussi à la cidrerie. On y concocte un cidre de feu (contrairement au cidre de glace ou les sucres de pomme sont concentrées par le froid). C’est alors la chaleur qui concentre les sucres, générant une nouvelle palette d’arômes et de saveurs.

– C’est bien, à tantôt !

Quelle belle rencontre ! Ce fut un retour à la maison avec deux grosses boîtes de succulentes pommes en partage, en réserve pour l’hiver.

~

Bon dimanche,

Colette

Thème d’octobre chez ABC : 10e anniversaire du Nid des Mots

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

Le Nid des Mots ayant vu le jour à Panissières en octobre 2011
Nous aurons la joie de fêter ses 10 ans
A votre bon cœur pour publier un texte pour souhaiter cette première dizaine et ouvrir la suivante

Nid des Mots 10e anniversaire

10 ans, ça se fête

.

Oui, dix ans, ça se fête, et ça se fête en grand. Dix magnifiques années d’échange de beaux et bons écrits, provenant d’un thème différent chaque mois ; il faut le faire. Tout cela s’explique au fil des ans par un grand amour des mots :

Des mots de paix,

Des mots d’amitié,

Des mots qui volent,

Des mots qui courent,

Des mots qui dansent,

Des mots qui chantent,

Des mots qui font plaisir,

Des mots qui sont chouettes !

Merci pour toutes ces superbes années et bonne route vers le 20e anniversaire et plus, si possible …

BON ANNIVERSAIRE !

Bravo à toi, chère Annick, initiatrice de cet agréable Nid des Mots.

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Quand dans le noir il y a de l’espoir

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Cahots de la vie

Seulement une couleur

La grande noirceur

Tout est ténèbres

Plus de couleurs possibles

Étoile dans le noir

D’la nuit obscure

Entre noirceur et espoir

Douce lumière

Promesse de vie

Rassurante présence

Propice lueur

Dans tes yeux l’espoir

Sourire sur tes lèvres

Ta raison de vive

Bon vendredi,

Colette

Pour ce jeudi 14 octobre 2021

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

N°255

À la barre :

 Martine (Quai des Rimes)

Portrait d’un homme ou d’une femme (célèbre ou pas) ou un autoportrait

Ô jeune Florentine

Théodore de Banville (Mai 1842)

.

Ô jeune Florentine à la prunelle noire,
Beauté dont je voudrais éterniser la gloire,
Vous sur qui notre maître eût jeté plus de lys
Que devant Galatée ou sur Amaryllis,
Vous qui d’un blond sourire éclairez toutes choses
Et dont les pieds polis sont pleins de reflets roses,
Hier vous étiez belle, en quittant votre bain,
À tenter les pinceaux du bel ange d’Urbin.
Ô colombe des soirs ! moi qui vous trouve telle
Que j’ai souvent brûlé de vous rendre immortelle,
Si j’étais Raphaël ou Dante Alighieri
Je mettrais des clartés sur votre front chéri,
Et des enfants riants, fous de joie et d’ivresse,
Planeraient, éblouis, dans l’air qui vous caresse.
Si Virgile, ô diva ! m’instruisait à ses jeux,
Mes chants vous guideraient vers l’Olympe neigeux
Et l’on y pourrait voir sous les rayons de lune,
Près de la Vénus blonde une autre Vénus brune.
Vous fouleriez ces monts que le ciel étoilé
Regarde, et sur le blanc tapis inviolé
Qui brille, vierge encor de toute flétrissure,
Les Grâces baiseraient votre belle chaussure !

Bon jeudi,

Colette

Franchette

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

Fille de libre condition est sa mère,

Refus de reconnaissance de par son père.

Abandon qui lui met grande peine au cœur.

Narquois, sont souvent les autres envers elle.

Chez Madame JB, sera sous bonne tutelle !

Honorablement, tu seras accueillie ;

Enchantée, tu ne verras pas passer les heures.

Toutes les filles de la cour seront tes sœurs.

Tous les garçons seront aussi tes frères.

Ensemble, feront de toi une petite reine.

.

Le prénom Franchette vient du latin

« francus »

qui signifie de condition libre

Le prénom Franchette est un dérivé de Françoise.

Il est aussi un patronyme.

Trouvé sur Internet

.

Bon mercredi,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°167

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Avec les mots :

Lente, soupir, doute, raison,

vouloir, temps, source, pouvoir.

Un texte sur le thème

« Désirer, souhaiter »

Un texte avec des mots finissants par « our » au moins 5.

~

On veut entrer

.

Quoi, on veut entrer ! Pas de raison, je n’attends personne. Cinq heures du matin ! Ouf ! J’ignore absolument, qui peut bien se trouver là, si tôt, à l’instant.

Je scrute par le trou de la serrure mais, inutile, je ne puis identifier l’individu, qui tourne et retourne la poignée de la porte. C’est vrai, qu’il fait encore bien sombre.

Toutes sortes d’idées incongrues me trottent dans la tête. Si c’était un inconnu, que je me dis, comme ça, et puis, quelles sont ses intentions ? Lente à ouvrir, je doute. Idéalement, je ne devrais pas ouvrir, mais si c’était important ! Peut-être que c’est la voisine, et que son mari fait un infarctus et qu’elle souhaite que je l’accompagne aux urgences. Le temps compte. Je ne voudrais toujours pas que le pire se produise par ma faute.

L’envie est tellement intense de vérifier, que j’ouvre illico. Surprise, soupir de soulagement, c’est Ti-Boule, le chien de mon cousin, à qui j’ai déjà expliqué le truc de tourner la poignée de la porte pour l’ouvrir, mais sans trop me soucier s’il avait saisi ou non.

La source du message est claire il ne désire rien d’autre que je le serre tout simplement dans mes bras.

Un amour de chien, toujours en douceur, sait que le parcours d’un bout du village à l’autre en vaut le tour au fil des jours.

~

Bonne semaine,

Colette

Petit jeu mensuel de Cricket

MxpugkokvnievzaJ9IXQ1dyNuyU@256x382

CRICKET

N°1 :

Homonymes à utiliser (au moins 3) :

PAR / (la)PART / PARS ou PART (partir / PARE (parer ou se parer)

Mon texte :

La feuille se pare de jolies teintes, et virevolte par-ci, par-là. Part au vol au souffle du vent. Un enfant la cueille pour son herbier ; sa part est la meilleure.

N°2 :

Le mot proposé :

Poussière :

Mes associations à ce mot (minimum 4)

Poussière (poudre, balai, tourbillon, éternuement)

Mon texte :

Je prends la poudre d’escampette. J’abandonne le balai pour le râteau. Dans le tourbillon des feuilles qui volent dans le vent, me voilà prise d’un éternuement. Sacrée poussière, tu me suis donc partout !

N°3 :

Acrostiche avec le mot poussière :

Prendre un grain de poussière,

Oublier le temps qui passe.

Une marche dans le vent,

Sur un sentier non pavé ;

Sur les feuilles accumulées.

Il pénètrera ton œil,

Errant à l’aventure ;

Rentrera à toute vitesse.

Effronté de petit grain !

~

Bonne fin de semaine,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°166

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Ressenti sur cette image

HKk38U6iyUuLUwRySIsr-f735zc

Que c’est épatant

.

Arbres majestueux,

trônent en ce beau lieu.

De retour du chalet,

au grand air et au frais.

.

Un arrêt sur ce banc,

oh ! Que c’est épatant.

Repos bien mérité,

d’une balade appréciée.

.

Feuilles sur le chemin,

grande joie des gamins.

L’orange c’est pour moi,

les jaunes sont à toi.

.

« Châtaignes dans les bois,

se fondent sous nos pas ».

Arbres de ce beau lieu,

Brillez de tous vos feux.

~

Bon vendredi,

Colette

Pour ce jeudi 7 octobre 2021

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

N°254

À la barre :

JEANNE FADOSI

Une journée particulière (évènement exceptionnel, un changement de vie).

Les défis de la Plume d'Evy, thème_La porte des rêves

Changement de vie

.

À quelques décennies d’ici

Sur une route toute fleurie

Heureuse et sans histoire

Je garde bonne mémoire

.

À gauche s’offrit à moi

Une route pleine de joie

À droite si réservée

Une route plus effacée

.

Après mûre réflexion

Et un peu d’indécision

Du haut de mes vingt ans

Je pris la clé des champs

.

À la croisée des chemins

Je fis face à mon destin

Il y eut quelques hésitations

Mais jamais de déviations

 .

Et les souvenirs amassés

Pleuvent par milliers

De petits et grands bonheurs

Dominent sur les malheurs

.

Pour cette droite choisie

Je ne puis que dire merci

Car chaque jour est comblé

Par la présence de mon Bien-Aimé

Bon jeudi,

Colette

Réédition (11 octobre 2011) (17 avril 2013)

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 816 autres abonnés