L’Atelier d’écriture d’Evy, N°341

image_0580098_20210130_ob_a62caa_0

EVY

Les mots :

Crier, lire, échapper, bizarre, douleurs,

gris, effacer, fil, professeur, univers.

Le thème :

Les émotions

~

Que d’émotions

.

Sous les poutres du grenier, dans un lit de poussière, sous la lucarne gisait tout un univers. Au fil des ans, des objets de toutes sortes, des écrits multiples et des notes de cours de certains professeurs qui finissent par s’effacer dans l’oubli ; même volontaire parfois.  C’est bizarre, mais c’est ainsi.

Ce jour-là, le ciel était tout gris, et il faisait très froid. Un froid qui persistait depuis plusieurs jours, ce qui n’aidait pas Léa aux prises avec tant et tant de douleurs, dues à son âge. Un fort vent balayait tout sur son passage.

Cet après-midi-là, tout de même, assise au salon, elle lisait paisiblement son journal. Elle se sentait toute détendue. Pour ajouter à son plaisir, un petit rayon de soleil filtra de dessous la porte d’en avant, jusqu’à ses pieds.

Soudain, un terrible bruit la fit sursauter. Un bruit venant d’en haut, qui laissa s’échapper un sifflement aigu, et un courant d’air qui la glaça sur place ; incapable de crier.

Remise momentanément de ses émotions, Léa monta tant bien que mal à l’étage. Ah ! Non, s’exclama-t-elle à haute voix en apercevant la porte menant au grenier toute grande ouverte.

Vingt ans s’étaient écoulés depuis son passage au grenier. C’est qu’elle y avait déposé une enveloppe bleue, bien spéciale sur une poutre près de la lucarne le soir même ou son compagnon de vie l’avait quittée pour son grand départ. Il lui avait dit, une semaine à peine avant ce triste soir :

Ainsi, Léa, avec cela en ta possession, je serai toujours près de toi. À ce moment-là, elle ne se sentait pas le courage d’en prendre connaissance se disant :

J’y retournerai lorsque je serai plus forte, mais cet instant n’était jamais venu et ce, après tant d’années.

Hésitante, elle posa le pied sur la première marche, puis sur la seconde, ainsi jusqu’au grenier. Elle se précipita d’abord vers la fenêtre afin de la fermer, et de redescendre au plus vite, lorsque ses yeux fixèrent brièvement là, à même le sol, cette enveloppe bleue.

Sans plus tarder, elle l’ouvrit lentement. Une larme coula lorsqu’elle découvrit une mèche de ses cheveux.

~

Bon mardi,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°175

6xbxeJD5mRvXJ5WxOAh8qC-5j_8

GHISLAINE

Avec les mots :

Craindre, peur, voie, émotion,

ressentir, savoir, rire, pleurer.

~

Flot d’émotions

.

Aux alentours, tout est noir, ça fait peur. Je quitte tout de même le nid douillet de ma chambre où je me sens pourtant si bien. Allez savoir pourquoi, à l’heure qu’il est ! Rien à craindre, que je me dis, je suis tout de même en sécurité chez nous.

Je descends les escaliers, sur la pointe des pieds (pas question de prendre l’ascenseur qui répète tout fort à qui veut bien l’entendre : « nous descendons », « nous montons » ; je ne veux pas alerter toute la maison) j’ouvre alors la porte la plus proche donnant sur la voie du petit ruisseau improvisé ; tout s’éclaircira plus loin, pour vous qui me lirez jusqu’au bout.

Qu’il fait sombre ! Pas même une seule petite étoile au firmament. Tout à coup, stupeur ! Quel flot d’émotions, je ressens, au moment où j’aperçois une dame âgée, vêtue d’une longue, très longue robe de nuit étincelante de blancheur.

Prise de frayeur, le cœur me débat, la tension monte ; plus encore, quand un bras, sorti de je n’sais d’où, la pousse dans l’eau. J’essaie en vain de me ressaisir devant ce spectacle, lorsqu’à la minute près, mon cadran me rappelle que c’est bel et bien le moment de me lever.

Eh bien, excusez-là, ça, alors, quel rêve ! « Faut-il pleurer, faut-il en rire », une nouvelle semaine s’offre à nous, semaine que je vous souhaite des meilleures,

Colette

Liste 27

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

An’Maï et compagnie

Visibilité, betterave, manifester, nouveau, faire-part,

cosmos, instrument, névrose, rhododendron, explosif.

Liste proposée par Anne-Marie elle-même

~

En pot de fleur

.

De tempérament explosif, Mariette se sent les nerfs à fleur de peau « en pot de fleur » comme disait, il n’y a pas tant d’années que cela, sa petite Suzie.

Justement, rien qu’à l’entendre jouer ainsi de la flûte dans le salon, je sens que ma névrose se manifeste à nouveau. Ah ! Que cet instrument m’énerve soupire-t-elle pour elle-même, de manière à ne pas faire sursauter l’entourage des autres membres de la petite famille assis devant la T.V. puis, il y a Steeve qui ne voit pas l’heure de revenir avec ce fameux rhododendron, comme promis. La visibilité réduite de ce jour, fera qu’il ne sera probablement pas là de sitôt ! J’ai nettement l’impression que tout le cosmos se joue de moi, dans le moment.

Qu’est-ce que je ferais bien pour le repas du midi ! Question que je me pose si souvent, de ce temps-ci. Bon, une salade de macaroni aux betteraves fera l’affaire, et à l’heure qu’il est, j’aurai juste le temps de la réfrigérer avant que nous soyons à table.

Dring ! Dring ! Dring ! Mais, qu’est-ce qui sonne à la porte, en plus ? Le facteur !

Surprise un faire-part m’annonçant la naissance des jumelles de ma sœur. Un de ces jours, je leur donnerai certainement en cadeau à chacune une flûte. Chut ! Ne lui en parlez surtout pas !

~

Bon dimanche,

Colette

Pour ce jeudi 20 janvier 2022

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°259

À la barre :

ABC (Jardin des Môts)

Elle nous dit : À votre bon cœur en regardant

le coucher de soleil

Soleil couchant

Soupir de bonheur

Tant de beauté de bonté

Reconnaissance

.

Gratuité du don

Moments d’émerveillement

Action de grâce

Bon jeudi,

Colette

Serena

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

enfant-serein-21768224
image dreamstime

.

Serena vous sera très empathique,

son caractère chaleureux l’explique ;

elle est une fille dynamique.

Elle déplore d’être enfant unique,

pour elle, c’est presque tragique ;

mais non pas symptomatique.

La cour lui sera un tonique,

tant de projets, elle fabrique ;

Elle vous apprendra ses techniques.

.

Le prénom Serena est d’origine latine

qui veut dire « calme » et « pur »

il vient de l’adjectif

« serein »

formé à partir du mot latin

serena.

Trouvé sur Internet

.

Bon mercredi,

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°174

6xbxeJD5mRvXJ5WxOAh8qC-5j_8

GHISLAINE

Un ressenti sur cette image

cclScVYasQCgpcDecgzFjhDZzJ0@500x281

Les effluves du passé

.

Tout doucement, de beaux flocons de neige caracolent au-dessus des toits des maisons. Tout à fait ce qu’il faut pour lui rafraîchir la mémoire des heureuses années de son enfance.

Devant la fenêtre de la chambre commune, contemplant ce merveilleux spectacle, Gabrielle sentit une douce chaleur l’envahir, à la pensée de ce jour d’hiver où son père conduisit sa bien-aimée au pied de l’autel. Ce sont bien eux, les complices de ma destinée pensa-t-elle.

Soudain, une bonne odeur de café se répandit dans toute la maison. Elle ferma les yeux un instant, respirant ces effluves du passé.

Revenant à la réalité du jour en cours, marcha vers le salon où crépitaient les braises chaudes de la cheminée et où de belles mélopées tintèrent à ses oreilles.

Gagnant la cuisine, elle aperçut son chéri en train de lui verser ce délicieux breuvage indispensable à leur petit déjeuner quotidien. D’un commun accord, c’est dans ce tête-à-tête qu’ils décidèrent que les beaux jours revenus, ils partiraient, non en grand équipage, mais dans la caravane familiale avec leur fils et leur grande fille, chez les grands-parents, en nomades quelques semaines.

Oh ! S’exclama-t-elle, et ses yeux s’ambrèrent de joie à la pensée toute simple de manger l’écume sur les confitures de sa maman, tout comme autrefois.

~

Bonne fin d’après-midi et ou bonne soirée,

Colette

Pour ce lundi 17 janvier 2022

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°259

À la barre :

 ABC (Jardin des Môts)

Tenues de soirée pour crépuscule. Elle nous dit de nous laisser guider par ce que nous inspire ces deux photos.

5MK9M0f4xAA1NkKDiaBkoJAI7CY@500x334

Vêtue de chaudes nuances,

Aux plus savoureux reflets

Toi, douce chaleur tendance ;

D’une pleine source de paix.

9lni7jIS3-Ps-XuO_3-tigHa3-8@500x334

Toute enveloppée de bleu nuit,

Que de plus en plus le jour fuit

Courbée, sur la terre en veilleuse ;

Toi, présence savoureuse.

Bonne semaine,

Colette

Thème de janvier chez ABC : Écrire un pantoum français

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

~

Voir les explications pour le pantoum :

Ici

Bien avant que tombe le jour,

Bientôt se dressent les ombres.

De ta chaise, à contre-jour ;

Lumière du soleil t’inonde.

.

Bientôt se dressent les ombres,

Symbiose de chaleur-douceur.

Lumière du soleil d’inonde ;

Bonheur éphémère à ton cœur.

.

Symbiose de chaleur-douceur,

Les oiseaux gazouillent en roi.

Bonheur éphémère à ton cœur ;

Lumière du soleil pour toi.

.

Les oiseaux gazouillent en roi,

La nature, y jetant des fleurs.

Lumière du soleil pour toi ;

Qui te fait danser de bonheur.

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Et vint l’hiver

Mil et une

ICI

Sujet 02/2022 – du 08 au 15/01

image_0555900_20220107_ob_42185f_sujet-2

Et vint l’hiver

.

L’automne fut des plus enchanteurs.

Quoi de plus magnifique, que cette saison à la campagne pour un citadin d’origine.

Et vint l’hiver avec sa splendeur et ses majestueux paysages.

Dans sa cabane au fond des bois, Louis saura-t-il se débrouiller de manière à survivre bien longtemps ? Dans ce retrait de la civilisation, saura-t-il subvenir jusqu’au printemps à ses besoins essentiels, et plus encore, à son entretien personnel, lui, cet enfant roi de jadis ?

Le rappel des siens pourrait-il avoir le dessus sur son projet d’ermite improvisé !

~

Bon week-end,

Colette

Pour ce jeudi 13 janvier 2022

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°259

À la barre :

ABC (Jardin des Môts)

Elle nous dit : À votre bon cœur en regardant

le coucher de soleil.

Chez Lenaïg_thème_soir d'automne

Coucher de soleil

Coups de pinceaux en cadeau

Ciel flamboyant

.

Émerveillement

Les bras tendus vers le ciel

Magie des couleurs

.

… et d’ABC …

Crépuscule du soir

d’un continent à l’autre

embrasement

.

… de Maposie …

Le soleil se couche

C’est comme une douche

Douceur d’une housse

Bon jeudi,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 839 autres abonnés