Fébronie

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

Fébronie et son amie Annie

vivent des moments bénis.

Bien avant la pandémie,

à la petite fièvre d’Annie,

Fébronie l’a pensée à l’agonie.

Pour la voir, d’un masque s’est munie.

Alors, là, sa maman lui dit :

Ma chérie, tu n’trouves pas

qu’un peu tu charries !

Chaque année lorsque l’école est finie,

elles ont de belles rencontres d’harmonie ;

ces rencontres les épanouies.

D’une grande imagination sont munies ;

et, elles aiment les jeux entre ami(e)s.

Cette année, elles ont un peu de soucis

mais, ne s’en font pas, de soucis.

Un jour, finira la pandémie !

Elles aiment la vie

et leur famille aussi !

.

Le prénom Fébronie vient du latin

«febris»

qui signifie

«fièvre»

.

Bon mercredi,

Colette

Célébrer la vie

Chez Mil et une

Sujet 20/2020 – du 16 au 23/05

Le mot à insérer facultativement : RADEAU

Clic

ob_e559e8_sujet-20-2020-1024px-santacruz-cuevama

source image – clic et clic

~

Célébrer la vie

.

Quittant ton joli RADEAU

N’oubliant ton sac à dos

Tu es entré dans la grotte

Écouter l’eau qui clapote

.

Dans ce lieu solitaire

Tu t’es assis par terre

Tu as posé ton regard

Les yeux rivés au hasard

.

Là, à l’abri des soucis

Des soucis de la vraie vie

Regardant le mur de pierre

Il te vint une lumière

.

De ton sac pinceaux sortit

À peindre les parois te mis

Pour y laisser ta trace

Partout tes mains tu places

.

Une fois le tableau fini

Tu en fus très fort ravi

Une idée en toi germa

En y pensant tu l’aimas

.

Rassembler tous tes amis

Pour y célébrer la vie

Retournant vers ton radeau

Tu t’réjouis de ce cadeau

~

Bon mardi,

Colette

Tout ça, c’était avant

Chez Mil et une

Sujet 14 / 2020 – du 4 au 11 / 04

Le mot à insérer facultativement : GÉNIE

Clic

ob_51fef6_dsc-0094-2-asb

Image Annick SB

~

Tout ça, c’était avant

.

Par le trou de la serrure,

de la serrure grande ouverte ;

gît l’abeille ; petit GÉNIE joli.

Sauter d’un pneu à l’autre,

sur la glissade, user le fond ;

le fond de ses culottes.

Jouer dans le sable fin,

le sable fin du parc.

Dans la brouette, le camion ;

du sable à transporter.

Y construire un beau château ;

un beau château de sable.

Le façonner avec de l’eau ;

de l’eau de l’arrosoir.

Nous donner la main ;

chanter de doux refrain …

Quoi !

C’est que ce n’est plus possible !

Tout ça, c’était avant …

avant le coronavirus !

Unissons-nous, faisons le sacrifice ;

le sacrifice de notre parc.

Protégeons-nous ; protégeons les autres.

Restons chez nous et sauvons notre vie ;

la nôtre et celle des autres !

~

Bon mardi,

Colette

 

Les défis de la Plume d’Evy, thème : L’instant

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

Défi N°259

Cette semaine, le thème :

L’instant

Les mots :

Présent, précieux, pleinement, place, matin,

journée, maintenant, vie, parfois, changer.

~

L’instant présent

.

Si précieux, cet instant présent !

Là, profitons-en pleinement.

Parfois, aimerions changer d’place,

au coeur de la populace.

.

Respire le parfum d’où tu es ;

tu verras, tout y est parfait !

Chaque journée c’est notre vie ;

c’est maintenant, qu’elle est ici.

Car, nul ne connaît l’avenir ;

chaque matin, ton sourire.

~

Bonne poursuite de ce jeudi,

Colette

Les défis d’écriture de Ghislaine, N°116

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Elle nous propose 8 mots :

Aurore, plaisir, lac, faux,

gloire, tranquille, matin, chaleur.

Ou le thème :

Scène de vie

~

Scène de vie

.

Dès l’aurore, quel plaisir d’attendre le lever du soleil. Pas de faux semblants car, sur le lac se reflète déjà ses premiers rayons.

Douce chaleur, gloire du jour sur la nuit, matin tranquille en perspective, de cette mise en scène de la vie de la journée : son quotidien ; son imprévu.

~

Douce semaine

à

toutes et tous,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Chez soi

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Photo : Colettedc

~

Retenu(e) chez soi

Contemplation et repos

En sécurité

~

Liberté d’action

Désennui à bon marché

Le bien-être chez soi

~

Pas de distance

Appel téléphonique

Un regain de vie

~

La reine chez soi

Bon choix sans hésitation

La mort ou la vie

~

Sacrée pandémie

En bonne santé chez soi

Le choix de la vie

~

Bon vendredi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy : Vie multicolore

ob_5f626e_unnamed

LA PLUME D’EVY

Défi N°247

Cette semaine, le thème :

Vie multicolore

Les mots :

Vision, lumière, heure, instant, synthèse,

chromatique, monde, sérénité, parcelle, vie.

~

Vie multicolore

.

Dans le monde trépident dans lequel nous vivons, il fait bon parfois de vivre de petits moments de sérénité. Instants chaleureux, parcelles de bonheur : petites lumières bienfaisantes ; saveur de vie.

Vision chromatique : en est le résumé de ce soir-là, qu’au fil des heures, nous nous sommes amusées à nous attribuer à chacune de notre petit groupe réuni, des couleurs. Couleurs présentes partout autour de nous, ayant chacune un sens symbolique et qui sont d’une grande inspiration dans l’expression de nos sentiments. Qui d’entre nous, ne voit pas parfois la vie en rose ou ne devient pas rouge de colère et ne se surprend pas à un moment donné en train de broyer du noir !

Toutes et tous, nous avons nos couleurs particulières : celles qu’on nous donne et celles qu’on s’attribue soi-même.

À moi, on a attribué le rouge pour l’amour et le courage.

Le rose pour la féminité.

Le lilas pour la douceur.

Le bleu pour la loyauté, le calme.

Le vert pour la nature et l’espoir.

Le jaune pour la joie et la fête.

J’ai donc accueilli cela et, par la suite, j’ai trouvé moi-même mes couleurs ; celles que je m’attribue vraiment :

Le bleu et le vert pour la nature.

Le vert pour l’espérance.

Le jaune pour la joie, la vie, le mouvement.

Le lilas mêlé de bleu et de rose dans mes moments plus mélancoliques.

Finalement, si j’en fais la synthèse, si je compare avec les couleurs que l’on m’attribue, la différence n’est pas si énorme.

Rayonnons chacune et chacun de nos propres couleurs et colorons ainsi notre vie et celles des autres autour de nous pour une vie multicolore.

~

Amicalement,

Colette

Pour ce lundi 9 décembre : Le quotidien

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°228

À la barre

COLETTE (moi)

Le quotidien

À partir de cette citation :

« Le train quotidien va bientôt dérailler,

qui veut rester dedans n’a qu’à s’accrocher. »

Robert de Houx

En vous inspirant de ces mots, sans

nécessairement les employer,

écrivez un petit quelque chose

comme vous l’entendez,

dans la forme littéraire qui vous plaît.

tenor

Tenor

Voici qu’le jour se lève ;

ton cadran ne sonne pas.

.

Y a l’félin d’bon matin,

qui vient t’faire des câlins …

Dis-toi bien, que sans lui,

t’aurais d’gros ennuis.

.

C’est l’soleil qui brille !

Mais voilà que soudain :

.

La pluie tombe à torrents !

Attrape ton parapluie et,

ouvre-le bien grand ;

tu y s’ras à l’abri.

.

Passe une voiture ;

à toute vitesse, elle file …

.

Toi, près de la flaque d’eau,

tu en as plein le dos !

Détends-toi et souris,

tu es toujours en vie.

.

Demain, après-demain,

l’ordinaire filtrera …

.

C’est de ton quotidien,

que tout ira bon train.

Tu n’veux pas dérailler ;

Il faut bien t’accrocher !

Bonne semaine,

Colette

En mémoire de Lady Marianne

La vie n’est qu’un passage :

Une perle

Cueille dès maintenant les fleurs de la vie

car la mort est pressée

que le frêle bouton qui s’ouvre aujourd’hui

aura bientôt trépassé.

Walt Whitman

~

Bien triste nouvelle,

que le départ de notre chère Marianne.

À ses proches,

époux, enfants et petits enfants,

famille et amis,

blogueuses et blogueurs ;

toutes mes plus sincères condoléances

et

assurance de mes prières.

ob_cd2406_dscn4198-2 (2)

Plus de souffrances pour toi !

Là où tu es,

veille sur chacune et chacun de nous !

Ce n’est qu’un au revoir …

Marianne, nous te reverrons !

Sincèrement,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy : Les émotions

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°231

Cette semaine :

« Les émotions »

Les mots :

Constat, étrange, voyant, pose, inerte,

harmonie, gonfle, traversent, flâner, séduire.

~

La parole, abondance d’émotions

.

Constat étrange,

la parole que tu prononces,

n’est pas inerte.

Celle que tu entends,

non plus.

Celle qui tue,

ne peut te séduire.

Celle qui fait vivre,

te mets en harmonie.

Celle qui agresse,

te traverse et te blesse.

Celle que tu médites,

te pose et te dispose.

Celle qui ne fait que passer,

te flatte et te gonfle.

Que tu flânes ou t’agites,

cette parole ne demeure.

Voyant tout cela,

toi, prononce celle qui libère ;

celle qui guérit.

La parole est un don merveilleux,

qu’elle ne soit pas neutre

mais bienveillante pour toutes et tous !

fond_orangée

Bonne fin de semaine,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 708 autres abonnés