Bonne fin de semaine

Que ces jours de fin de semaine

soient remplis de beaux moments ;

qu’ils laissent derrière eux

de ravissants souvenirs !

~

Amicalement,

Colette

Publicités

Mardi poésie chez Lady Marianne : Marie

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

MARIE, thème proposé par Zaza Rambette

~

Poème à Marie

ICI

Une méditation sur la Vierge Marie par Marie Noël (1883-1967), poète.

.

La Vierge Marie est penchée au bord
De son cœur profond comme une fontaine
Et joint ses deux mains pour garder plus fort
Le ciel jaillissant dont elle est trop pleine.

.

La Vierge Marie a fermé les yeux
Et voilé son cœur de ses deux paupières
Pour ne plus rien voir, pour entendre mieux
Un souffle qui fait trembler ses prières…

.

La Vierge Marie est dans son bonheur.
La Vierge Marie est là qui se noie
Dans le miel de Dieu. L’épine est en fleur
Autour du jardin, autour de ma joie.

.

Il y a dans toi, Vierge, un petit Roi,
Ton petit enfant, un Dieu ! Trois ensemble !
Et nul ne s’en doute. Il y a dans moi
Un petit oiseau dont le duvet tremble.

.

Marie-Noël, poète

~

Bon mardi

à

toutes et tous !

Colette

Bon dimanche !

C’est jour de repos :

Une journée aux multiples couleurs du bonheur !

En toute amitié,

Colette

 

Mardi poésie chez Lady Marianne : Paysages

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

PAYSAGES, thème proposé par Mamykool

~

Titre : Paysage

.

Poète : Théophile Gautier (1811-1872)

.

Recueil : Premières poésies (1830).

.

Pas une feuille qui bouge,
Pas un seul oiseau chantant ;
Au bord de l’horizon rouge
Un éclair intermittent ;

.

D’un côté, rares broussailles,
Sillons à demi noyés,
Pans grisâtres de murailles,
Saules noueux et ployés ;

.

De l’autre, un champ que termine
Un large fossé plein d’eau,
Une vieille qui chemine
Avec un pesant fardeau,

.

Et puis la route qui plonge
Dans le flanc des coteaux bleus,
Et comme un ruban s’allonge
En minces plis onduleux.

.

Théophile Gautier.

~

Bon mardi

à

toutes et tous !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : Vieillesse

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

VIEILLESSE, thème proposé par Tortue

~

Titre : Ne vous contentez pas, madame, d’être belle

.

Poète : Victor Hugo (1802-1885)

.

Recueil : Dernière Gerbe (Posthume, 1902).

.

Ne vous contentez pas, madame, d’être belle.
Notre cœur vieillit mal s’il ne se renouvelle.
Il faut songer, penser, lire, avoir de l’esprit.
Être, pendant dix ans, une rose qui rit,
Cela passe… — La vie est une triste chose,
Un travail de ruine et de métamorphose
Qui fait d’une beauté sortir une laideur.
Fixez votre œil charmant, parfois un peu boudeur,
Sur les deux termes sûrs d’une vie achevée,
Sur le point de départ et le point d’arrivée,
Chemin que parcourront, hélas ! vos pas tremblants,
— Dents blanches, cheveux noirs ; — dents noires, cheveux blancs !
Moi, j’estime la femme, humble et sage personne,
Qui ne s’éblouit pas, belle, veut être bonne,
Songe à la saison dure ainsi que les fourmis,
Et qui fait pour l’hiver provision d’amis.
Vieillir, c’est remplacer par la clarté la flamme ;
Le cœur doit lentement rentrer derrière l’âme.

.

Victor Hugo.

~

Bon mardi

à

chacune et chacun !

Colette

Détesté / Aimé

deteste-aime_maski-grustno-veselo-1

PAR ICI

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 28 juillet), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

~

😥 Détesté, c’est vraiment un mot que je n’aime pas. Je dirais plutôt que j’ai moins aimé en ce mois de juillet :

1) … d’être privée de ma chaise de bureau jusqu’au 23.

2) … de n’avoir pu avoir ma semaine de vacances à l’endroit que j’appelais mon oasis de paix et de pouvoir me baigner dans la piscine.

😀 J’ai particulièrement aimé avoir mon rendez-vous chez la coiffeuse juste avant mes vacances dans ma famille.

😀 Du 7 juillet au 15 : Moment de mes vacances dans ma toute petite famille. Ce fut fort agréable. La bonne température fut également de la partie. Petites balades amusantes, visites, jeux de détente … etc. …

L’endroit qui nous a vu naître, rien de mieux pour nous, hein ! Voici quelques photos prises en ces jours :

😀 J’ai aussi apprécié mes trois rencontres avec des ami(e)s sur place ou à l’extérieur. Bonnes conversations, petits loisirs.

😀 Puis, ce fut la réparation de ma chaise de bureau … vous vous souvenez certainement de ma photo du mois dernier …

La voilà en pleine forme !

détesté_aimé (2)

😀 J’apprécie toujours mes visites régulières au jardin.

😥 J’en suis revenue, en ce jour, avec une sauterelle sur l’épaule.

Quelques photos du jour :

Bonne fin de juillet !

Beau mois d’août

et

agréable fin de semaine !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : Parfum

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

PARFUM, thème proposé par Monica-breiz

~

Titre : Les parfums

.

Poète : Anna de Noailles (1876-1933)

.

Recueil : Le cœur innombrable (1901).

.

Mon cœur est un palais plein de parfums flottants
Qui s’endorment parfois aux plis de ma mémoire,
Et le brusque réveil de leurs bouquets latents
— Sachets glissés au coin de la profonde armoire —

.

Soulève le linceul de mes plaisirs défunts
Et délie en pleurant leurs tristes bandelettes…
Puissance exquise, dieux évocateurs, parfums,
Laissez fumer vers moi vos riches cassolettes !

.

Parfum des fleurs d’avril, senteur des fenaisons,
Odeur du premier feu dans les chambres humides,
Arômes épandus dans les vieilles maisons
Et pâmés au velours des tentures rigides ;

.

Apaisante saveur qui s’échappe du four,
Parfum qui s’alanguit aux sombres reliures,
Souvenir effacé de notre jeune amour
Qui s’éveille et soupire au goût des chevelures ;

.

Fumet du vin qui pousse au blasphème brutal,
Douceur du grain d’encens qui fait qu’on s’humilie,
Extrait de l’iris bleu, poussière de santal,
Parfums exaspérés de la terre amollie ;

.

Souffle des mers chargés de varech et de sel,
Tiède enveloppement de la grange bondée ;
Torpeur claustrale éparse aux pages du missel,
Acre ferment du sol qui fume après l’ondée ;

.

Odeur des bois à l’aube et des chauds espaliers,
Enivrante fraîcheur qui coule des lessives,
Baumes vivifiants aux parfums familiers,
Vapeur du thé qui chante en montant aux solives !

.

— J’ai dans mon cœur un parc où s’égarent mes maux,
Des vases transparents où le lilas se fane,
Un scapulaire où dort le buis des saints rameaux,
Des flacons de poison et d’essence profane.

.

Des fruits trop tôt cueillis mûrissent lentement
En un coin retiré sur des nattes de paille,
Et l’arôme subtil de leur avortement
Se dégage au travers d’une invisible entaille…

.

— Et mon fixe regard qui veille dans la nuit
Sait un caveau secret que la myrrhe parfume,
Où mon passé plaintif, pâlissant et réduit,
Est un amas de cendre encore chaude qui fume.

.

— Je vais buvant l’haleine et les fluidités
Des odorants frissons que le vent éparpille,
Et j’ai fait de mon cœur, aux pieds des voluptés,
Un vase d’Orient où brûle une pastille…

.

Anna de Noailles.

~

Bon mardi

à

toutes et tous !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : Les mots

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

Les mots, thème proposé par Gazou.

~

Francine Raymond

.

Parole de chanson Y’a les mots

.

Y a les mots qui amusent et ceux qui abusent
Les mots qui blessent comme autant de morsures
Les mots qu’on pleure et crache en venin dans le chagrin
Et ceux qu’on échange en poignées de main

.

Y a les mots qui nous lient sous le sceau du secret
Et ceux qui déchirent et séparent à jamais
Les mots qui nous hantent pour un instant de folie
Et ceux qui disparaissent dans l’oubli

.

Dans tous ces mots qui entourent et m’appellent
J’entends des enfants jouer dans la ruelle
Je vois des ponts bâtis au bout des hommes
Au bout des chaînes là où y a les mots

.

Y a les mots qu’on soupire pour passer aux aveux
Ceux qu’on murmure pour mieux parler à son Dieu
Les mots qui frappent pour nous aider à tout comprendre
Et ceux qu’on échappe et qu’on aimerait bien reprendre

.

Dans tous ces mots qui m’entourent et m’appellent
J’entends des enfants jouer dans la ruelle
Je vois des ponts bâtis au bout des hommes
Au bout des chaînes là où y a les mots

.

Dans tous ces mots qui m’entourent et m’appellent
J’entends des enfants jouer dans la ruelle
Je vois des ponts bâtis au bout des hommes
Au bout des chaînes là où y a les mots

.

Dans tous ces mots
Oh oh oh oh
Au bout des chaînes
Là où y a les mots

~

Bon mardi

à

chacune et chacun !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : Le soleil

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

Le soleil, thème proposé par moi-même.

~

Le soleil.

.

Recueil : Les sonnets chrétiens (1677)

.

Flambeau de l’Univers, charmant père du jour,
Globe d’or et de feu, centre de la lumière,
Admirable portrait de la cause première,
Tu fais de la nature et la joie et l’amour.

.

Comme un superbe roi, qui brille dans sa cour,
Couronné de rayons en ta haute carrière,
Des portes d’Orient tu franchis la barrière,
Pour visiter le Gange et le Pô tour à tour.

.

Ainsi marchant toujours dans la pompe royale,
Et courant de l’aurore à l’Inde occidentale,
Tu répands en tous lieux ton éclat sans pareil.

.

Mais si je te compare au Dieu de la nature,
Dont tu n’es après tout que la faible peinture,
Ton éclat n’est qu’une ombre et tu n’es plus soleil.

.

Laurent Drelincourt

(1625-1680)

~

Bon mardi !

Colette

Détesté / Aimé

deteste-aime_maski-grustno-veselo-1

PAR ICI

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 30 juin), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

~

😀 Ce que j’ai particulièrement aimé, le 2 juin, en soirée, c’est que j’ai assisté ici à notre Oratoire à une magnifique représentation du chœur Ad Vitam. Ce chœur est dirigé par Madame Anne Gilbert et compte près d’une trentaine de choristes. Elle en est le chef. Anne s’occupe depuis 2010 de notre chorale paroissiale de l’Oratoire Saint-Joseph de Québec. Depuis septembre 2014, elle est la directrice musicale de l’émission Le Jour du Seigneur, ICI Radio-Canada télé. C’est au rythme du 20e siècle que le Chœur Ad Vitam nous a fait voyager. Programme très varié.

😥 Au cours de ce mois, c’est l’agonie de ma deuxième chaise de bureau : c’était toutefois à prévoir, compte tenu de son âge avancé. Alors si vous voulez me rendre visite, remettez cela un peu plus tard car, la station debout est bien fatigante, à la longue 😀

Détesté_Aimé

😀 Repas pris avec des amies (groupes) et en sortie dans un cas. Le tout fut fort agréable et apprécié.

😀 J’ai bien savouré l’arrivée de l’été !

😀 24 juin : La Saint-Jean-Baptiste est célébrée au Québec depuis l’arrivée des premiers colons français, au début du 17e siècle. La tradition est toutefois interrompue par la Conquête de 1760, avant d’être remise de l’avant par Ludger Duvernay. Futur premier président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Duvernay souhaite à la fois faire revivre les célébrations de la Saint-Jean, tout en dotant les Canadiens-Français d’une fête nationale.

😥 La Rébellion des patriotes interrompt à nouveau les festivités pendant cinq ans.

 À son retour d’exil en 1843, Ludger Duvernay fonde officiellement la SSJB et invite les Canadiens-français à célébrer leur fête nationale, l’enrichissant même du slogan «Rendre le peuple meilleur». Cette même année se tient le premier défilé d’envergure à Montréal.

Il faut toutefois attendre 1925 avant que la Saint-Jean-Baptiste ne soit reconnue comme étant une fête officielle par le gouvernement du Québec.

– Source: La Fête nationale du Québec, des origines à nos jours

😥 26 juin : Surprise ce lundi après-midi, les résidents de plusieurs localités en Chaudières-Appalaches ont reçu de la grêle.

😀 J’ai aimé, au cours de ce moi, mes visites au jardin :

 

😥 Ce 30 juin, mon frère aurait eu 73 ans (décédé le 31 octobre 2016).

Ainsi se termine ce mois de juin !

~

Bon mois de juillet

à

toutes et tous !

Agréable fin de semaine !

En toute amitié,

Colette !

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 498 autres abonnés