Détesté / Aimé

Détesté-Aimé--e1548860949325

PAR ICI

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 25 mai), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

~

😥 3 et 4 mai : Salon funéraire vendredi en soirée et samedi, funérailles d’une des nôtres. Plus ça va, plus elles se rapprochent de notre âge à nous. Ça fait réfléchir.

😥 7 mai : Examen de la vue. On dénote une baisse importante de vision.

😀  9 mai : Repas au restaurant en compagnie de deux amies dont l’une célèbre son jubilé de diamant cette année. Comme la période du homard est encore en vigueur, nous en profitons. Moi, je choisis une pizza crevette-homard. Ça se laisse manger, si vous voulez savoir.

😀 11 mai : Encore me direz-vous ! Bien oui, on ne laisse pas passer ces petits bonheurs comme ça, hein ! Me voilà de nouveau au restaurant avec une ancienne copine de travail. Là, c’est le summum ! Toutes les deux, d’un commun accord, optons pour une langoustine au homard ! Quel délice !

😀 19 mai : C’est fête ici ! Oh ! Que oui ! Nous célébrons les jubilés de 50, 60, 70 et 75 ans de vie religieuse de nos compagnes ce, au repas du midi et en après-midi.

Pour ma part, je reçois les invités d’une d’entre elles.

😀 22 mai : Je cours chercher mes nouvelles lunettes. Une paire de base et une paire spéciale pour l’ordi.

100_8550

😀 23 mai : En soirée, rencontre amicale toutes ensemble réunies avec nos jubilaires 2019 ! Ce fut fort agréable.

😀 26 mai : Dimanche, ici à notre Oratoire Saint-Joseph de Québec, je ferai la lecture des prières universelles à la messe télévisée de Radio Canada.

😀 28 mai : Ce sera ma coupe de cheveux.

En dehors de tout cela, c’est la vie normale au bureau, petites sorties à l’extérieur et autres à l’occasion.

Que le temps passe. Dans quelques jours, nous serons déjà en juin !!!

Pour terminer, voici quelques fleurs photographiées le midi, autour de notre maison, tout au cours de ce mois de mai :

Bonne fin de semaine,

Colette

Publicités

Mardi poésie chez Lady Marianne, thème : Maman

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

~

MAMAN, thème proposé par Zaza

~

Je t’aime maman.

Recueil : Les poèmes, odes et épitres (1823)

.

Rappelle-toi l’instant où je vis la lumière :
Le besoin de t’aimer fut ma première loi.
À mon amour tu t’offris la première,
Et mes premiers regards ne cherchèrent que toi.
.
Combien de temps tu me vis, attendrie,
Me jouer sur ton sein, ma première patrie ;
Nourri par toi, sur tes genoux bercé,
Ton nom fut le premier que prononça ma bouche.
.
La nuit, le jour, dans ta paisible couche,
Je veillais, sommeillais en tes bras enlacé.
Ma première chanson a célébré ta fête,
Et pour toi seule alors j’étais poète ;
.
Mes vers dureront peu, mais ton nom, tes bienfaits,
Sont gravés dans mon cœur et vivront à jamais ;
Oui, le seul sentiment qui n’est point éphémère,
C’est l’amour que ressent et qu’inspire une mère ;
.
Immortel comme l’âme, un sentiment si beau
Ne peut s’éteindre, s’oublier et disparaître :
Je t’aimais follement bien avant que de naître ;
Je t’aimerai toujours, maman, dans le tombeau.

 

.
Xavier Boniface

~

Xavier Boniface dit Saintine, est le frère cadet du pédagogue Alexandre Boniface. Il est un poète français, écrivain, et dramaturge. Il est né à Paris en 1798 et décédé à Paris en 1865.

~

Bon mardi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy : Rêves d’enfant

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°213

Du 12/05/19 au 19/05/19

C’est « Rêves d’enfant »

… Curieux et innocent

… Devenir soi

… Déployer son imagninaire

~

Exceptionnellement, cette semaine,

je choisis le texte d’un auteur

~

Les rêves de mon enfance.

Recueil : Les poésies et sonnets (1869)

.

Amour, divine flamme,
Doux soutien du malheur ;
Toi qui donne à notre âme
L’ivresse et le bonheur,
Oh ! que ta voix chérie
Vienne charmer ma vie !
À toi seul je confie
Les secrets de mon cœur.

.

Rêves de mon enfance,
Songes toujours parés
D’amour et d’innocence,
Et de noms adorés :
Venez pleins d’espérance
Adoucir ma souffrance ;
À mon adolescence
Donnez des jours dorés.

.

Vous dont la souvenance
Rappelle d’heureux jours,
Amis de mon enfance,
Parlons, parlons toujours :
Des fêtes du village,
Des plaisirs du jeune âge,
De nos premiers amours !

.

Jean Lacou

~

Bon dimanche,

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne, thème : Rivière, l’eau

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

RIVIÈRE, L’EAU, thème proposé par Monica Breiz

~

Titre : La petite rivière

Poète : Albert Mérat (1840-1909)

Recueil : Le Parnasse contemporain, III (1876).

.

La petite rivière, bleue
Si peu que le ciel ait d’azur,
D’ici fait encore une lieue,
Puis verse au fleuve son flot pur.
.
Plus grande, elle serait moins douce,
Elle n’aurait pas la lenteur
Qui dans les herbes mène et pousse
Son cours délicat et chanteur.
.
Elle n’aurait pas de prairies
Plus vertes si près de la main,
Non plus que ces berges fleuries
Où marque à peine le chemin.
.
Ni le silence si paisible,
Ni parmi les plantes des eaux
L’étroit chenal presque invisible
Entre les joncs et les roseaux.
.
Et le moulin qui sort des branches
N’aurait pas à bruire ailleurs
Plus d’eau dans ses palettes blanches,
Ni plus de mousses et de fleurs.
.
La petite rivière est gaie
Ou mélancolique, suivant
Qu’un oiseau chante dans la haie
Ou qu’il pleut et qu’il fait du vent.
.
Selon l’heure, joyeuse ou triste,
Couleur du soir ou du matin,
Comme une charmeuse elle insiste,
Lorsque l’œil la perd au lointain,
.
Derrière le saule incolore
Ou le vert des grands peupliers,
A montrer une fois encore
Ses caprices inoubliés.

.

Albert Mérat.

.

Albert Mérat est un poète français, né à Troyes le 23 mars 1840 et décédé à Paris le 16 janvier 1909.

~

Bon mardi,

Colette

Pour ce jeudi 9 mai : un poème de 56 mots

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°220

À la barre :

JAZZY

Elle nous demande d’écrire ou de trouver un poème de 56 mots

pas un de plus pas un de moins.

poème (56 mots)

Un simple regard

De la grappe appétit

Eau à la bouche

.

Grappe bien mûre

Un grain et puis un autre

Quel bon raisin bleu

.

Un jus de raisin

Seul(e) ou en bonne compagnie

Ma soif apaisée

.

Vigne plantureuse

Parfumé et délicat

Le vin du raisin

.

Vigne fructueuse

Tout au cœur de ta maison

Voilà ton épouse 

Rediffusion légèrement corrigée pour les besoins de la cause (les 56 mots)

Bon jeudi,

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne, thème : Voyages

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

VOYAGES, thème proposé par Tortue

~

Ernest Pérochon

Écrivain français (1885-1942)

~

Voyages

.

Je voudrais faire des voyages,

Aller très vite, aller très loin …

Je voudrais voir sur les rivages

Des mers que je ne connais point.

.

Mais je n’ai qu’une patinette

Et un petit cheval de bois !

Le cheval a mauvaise tête,

La patinette fuit sous moi.

.

Si j’avais une bicyclette,

J’irais dès le soleil levant,

Par les routes blanches et nettes ;

J’irais plus vite que le vent.

.

Si j’avais une automobile,

Je roulerais au clair matin ;

Je roulerais de ville en ville,

Jusqu’aux murailles de Pékin.

.

Je voudrais une paire d’aile

Pour m’envoler au ciel profond.

Parmi les vives hirondelles …

Qu’on me donne un petit avion !

.

Ou bien des bottes de sept lieues …

Car je suis un petit Poucet

Qui voit passer des choses bleues,

Comme si l’enchanteur passait.

.

Ernest Pérochon

Au point du jour

(Delagrave).

~

Bon mardi,

Colette

Pour ce lundi 6 mai : le centon, jeu littéraire

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°220

À la barre :

JAZZY

Elle nous dit : le centon est un jeu littéraire qui consiste à composer

un poème original à partir de vers empruntés à divers auteurs.

Centons donc (pas sous la pluie j’espère) au mois de mai comme il nous plaira,

poème, histoire ou chanson, tout est permis.

100_8446

Les pétales tombés des cerisiers de mai (1)

S’y jeter à mourir tous les désespérés (2)

Forts de ce même amour dont vous vous enivrez (3)

L’oiseau regarde ému l’oiselle intimidée (4)

.

Même quand elle marche on croirait qu’elle danse (5)

Puis, lorsque sa besogne est faite (6)

Captiver l’homme à force de patience (7)

Ton cantique est fini ; donne-le-moi poète (8)

.

Au sein des forêts reverdies (9)

Voici la saison des doux nids (10)

Où l’on se sent léger (11)

Depuis un mois, chère exilée (12)

.

Tu peux parmi les chœurs qui chantent les louanges (13)

Le ciel est joli comme un ange (14)

Ce soir, tout va fleurir : l’immortelle nature (15)

Et l’ombre et le soleil et l’onde et la verdure (16)

  • (1) Guillaume Apollinaire (Mai), (2) Louis Aragon (Les yeux d’Elsa), (3) Louise Ackernann (L’Amour et la Mort), (4) Victor Hugo (En mai), (5) Charles Baudelaire (Citations), (6) Théophile Gauthier (Premier sourire), (7) Paul Eluard (Puisqu’il le faut, (8) Victor Hugo ( À celle qui est restée en France), (9) Robert Dutertre (La mois de mai), (10) Théodore de Banville (Chère, voici le mois de mai), (11) Claudie Becques (Voici le mois de mai), (12) François Coppée (Mai), (13) Louise Ackermann (Les Malheureux), (14) Arthur Rimbaud (Bannières de mai), (15) Alfred de Musset (La Nuit de mai), (16) Victor Hugo (Puisque mai tout en fleurs dans les prés nous réclame).

Bonne semaine,

Colette

Pour ce jeudi 2 mai : calligramme

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°220

À la barre :

JAZZY

Elle nous demande, pour ce jeudi 2 mai,

un poème en calligramme personnel ou non.

calligramme (Colettedc)

J’ai donc choisi de vous présenter

le poème de Maurice Carême :

Le chat et le soleil

Bon jeudi,

Colette

Le plus beau muguet

plante-photo-de-muguet-fleur-9

Fleur.photos

MARY POPPINS (GAITÉ-ARLETTE)

Joli brin de muguet.

Recueil : Les poésies et mélodies (1856)

.

Dieu laissa tomber de ses doigts
Une humble perle printanière,
Toujours blottie au fond des bois,
Tant elle a peur de la lumière !
.
Sous la mousse
Du rocher
Tu crois en vain te cacher ;
Sous la mousse,
Verte et douce,
Malgré toi, petit muguet,
Ton parfum dit ton secret !
.
Là, fleurir en paix est ton espoir
De ta simplicité divine ;
Il faut te chercher pour te voir,
Mais sans te voir on te devine.
.
Sous la mousse
Du rocher
Tu crois en vain te cacher ;
Sous la mousse,
Verte et douce,
Malgré toi, petit muguet,
Ton parfum dit ton secret !
.

Hippolyte-Louis Guérin de Litteau

~

Bon mois de mai à toutes et tous !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne, thème : L’enfance-les enfants

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

L’ENFANCE-LES ENFANTS, thème proposé par Kreichaline

~

HYMNE DE L’ENFANT À SON RÉVEIL PAR ALPHONSE DE LAMARTINE

.

Poème par Alphonse De Lamartine 
Recueil : Harmonies poétiques et religieuses
Thématiques : Enfance
Période : 19e siècle

.

Ô père qu’adore mon père!
Toi qu’on ne nomme qu’à genoux!
Toi, dont le nom terrible et doux
Fait courber le front de ma mère!

.

On dit que ce brillant soleil
N’est qu’un jouet de ta puissance;
Que sous tes pieds il se balance
Comme une lampe de vermeil.

.

On dit que c’est toi qui fais naître
Les petits oiseaux dans les champs,
Et qui donne aux petits enfants
Une âme aussi pour te connaître!

.

On dit que c’est toi qui produis
Les fleurs dont le jardin se pare,
El que, sans toi, toujours avare,
Le verger n’aurait point de fruits.

.

Aux dons que ta bonté mesure
Tout l’univers est convié;
Nul insecte n’est oublié
À ce festin de la nature.

.

L’agneau broute le serpolet,
La chèvre s’attache au cytise,
La mouche au bord du vase puise
Les blanches gouttes de mon lait!

.

L’alouette a la graine amère
Que laisse envoler le glaneur,
Le passereau suit le vanneur,
Et l’enfant s’attache à sa mère.

.

Et, pour obtenir chaque don,
Que chaque jour tu fais éclore,
À midi, le soir, à l’aurore,
Que faut-il? prononcer ton nom!

.

Ô Dieu! ma bouche balbutie
Ce nom des anges redouté.
Un enfant même est écouté
Dans le choeur qui te glorifié !

.

On dit qu’il aime à recevoir
Les voeux présentés par l’enfance,
À cause de cette innocence
Que nous avons sans le savoir.
On dit que leurs humbles louanges
A son oreille montent mieux,
Que les anges peuplent les cieux,
Et que nous ressemblons aux anges!

.

Ah! puisqu’il entend de si loin
Les voeux que notre bouche adresse,
Je veux lui demander sans cesse
Ce dont les autres ont besoin.

.

Mon Dieu, donne l’onde aux fontaines,
Donne la plume aux passereaux,
Et la laine aux petits agneaux,
Et l’ombre et la rosée aux plaines.

.

Donne au malade la santé,
Au mendiant le pain qu’il pleure,
À l’orphelin une demeure,
Au prisonnier la liberté.

.

Donne une famille nombreuse
Au père qui craint le Seigneur,
Donne à moi sagesse et bonheur,
Pour que ma mère soit heureuse!

.

Que je sois bon, quoique petit.,
Comme cet enfant dans le temple,
Que chaque matin je contemple,
Souriant au pied de mon lit.

.

Mets dans mon âme la justice,
Sur mes lèvres la vérité,
Qu’avec crainte et docilité
Ta parole en mon coeur mûrisse!

.

Et que ma voix s’élève à toi
Comme cette douce fumée
Que balance l’urne embaumée
Dans la main d’enfants comme moi !

.

Alphonse de Lamartine

~

Bon mardi,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 581 autres abonnés