Mon mois émoi juin 2022 : jeudi le 30 juin

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

Juin, mois charnière entre le printemps et l’été. Les premiers jours du mois, le port des vêtements chauds fut conseillé pour se sentir confortable. Il y avait cependant un magnifique ensoleillement qui illuminait de nombreuses journées qui se succédaient les unes les autres, entre 18° et 21°.

Au milieu du mois, nous avons eu une amélioration des conditions climatiques. Il y eut de nombreuses journées lumineuses et relativement confortables, surtout les heures avoisinant le midi. De 23° à 26°.

À la fin du mois, les conditions climatiques se sont légèrement dégradées au lieu de s’améliorer. Les journées ensoleillées se comptaient sur les doigts d’une main. De 23° à 28°. Cependant, un cadeau de 32° le 26 juin.

Ce fut un mois bien simple, dans son ensemble, à mon poste de travail.

– Le 14 juin : J’ai eu ma coupe de cheveux mensuel.

– Le 16 juin : Nous commémorons l’anniversaire de quatre de nos compagnes de travail de bureau.

– Le 24 juin : C’est la fête nationale du Québec. En après-midi, nous avons eu un bingo aux tables de la cafétéria. Nos compagnes de l’infirmerie, en mesure d’y participer se sont jointes à nous. Nous étions onze tables de quatre personnes plus quelques-unes donc, plus de quarante-cinq présences. La joie se lisait sur tous les visages.

Les mots « bingo » et « carte pleine » fusaient de toutes parts. Il y eut dégustation de petites douceurs tout au long de l’après-midi  et cadeau remis à chacune sans exception.

En soirée, en direct des fenêtres de ma chambre, j’ai admiré les feux d’artifices de la St-Jean.

Je termine comme d’habitude avec quelques photos :

Bon mois de juillet

à

toutes et tous,

Colette

Mon mois émoi mai 2022 : mardi le 31 mai

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

Dans la première décade du mois de mai, nous avons eu des matinées froides. Des températures allant de 8° à 15°, sans exclure pluies et averses.

Dans la deuxième décade, nous avons eu une légère amélioration. C’était le beau ☀ donc, de belles et confortables journées ensoleillées.

Dans la dernière décade, les matinées sont redevenues fraîches vue la baisse de température. Les épisodes pluvieux se sont manifestés épisodiquement.

– Le 2 mai : J’ai eu une prise de sang en vue de mon rendez-vous annuel chez le médecin.

– Le 6 mai : Voici notre première tulipe qui s’ouvre :

101_0696

– Le 11 mai : Lors de la tournée du grand reliquaire du saint Frère André dans le diocèse de Québec, du 9 au 14 mai 2022, à 14 h 30, à notre Oratoire Saint-Joseph-de-Québec, nous avons eu l’exposition de ce reliquaire et une présentation  Power Point » sur la vie de saint frère André. À 15 00, adoration eucharistique. À 15 h 30, messe en l’honneur de saint André Bessette. Puis, à 16 h 15, vénération de la relique et bénédiction avec l’huile de Saint-Joseph.

– Le 13 mai : C’est mon rendez-vous annuel chez mon médecin. Il fait ce jour là, 30° ; j’en profite pour revenir à pied. Trente minutes de marche que l’on dit, mais que moi, je fais en vingt minutes.

– Le 17 mai : Je reçois ma quatrième dose ( vaccin Moderna, cette fois-ci ).

– Le 19 mai : Rendez-vous chez le dentiste, pour un suivi …

– Le 21 mai : Fermez-vous les yeux, bouchez-vous les oreilles. Nous sommes de nouveau en éclosion de Covid. Huit autres compagnes en sont atteintes.

~

Pour finir sur une notre plus agréable, voici quelques fleurs de notre jardin :

Bon mois de juin

à

chacune et chacun,

Colette

Pour ce jeudi 26 mai 2022 : le bleu

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°266

À la barre :

DURGALOLA

L’oiseau bleu

.

Alphonse Daudet (1840-1897)

Les amoureuses, 1887

c photo

J’ai dans mon cœur un oiseau bleu,

Une charmante créature,

Si mignonne que sa ceinture

N’a pas l’épaisseur d’un cheveu.

.

Il lui faut du sang pour pâture

Bien longtemps, je me fis un jeu

De lui donner sa nourriture :

Les petits oiseaux mangent peu.

.

Mais, sans en rein laisser paraître,

Dans mon cœur il a fait, le traître,

Un trou large comme la main.

.

En son bec fin comme une lame,

En continuant son chemin,

M’est entré jusqu’au fond de l’âme ! …

Bon jeudi,

Colette

Pour ce jeudi 19 mai 2022

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°265

À la barre :

JOSETTE

Elle nous demande un poème qui nous fera prendre

de la hauteur.

Élévation

Charles Baudelaire

.

Au-dessus des étangs, au dessus des vallées,

Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,

Par delà le soleil, par delà les éthers,

Par delà les confins des sphères étoilées,

.

Mon esprit, tu te meus avec agilité,

Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l’onde,

Tu sillonnes gaiement l’immensité profonde

Avec une indicible et mâle volupté.

.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;

Va te purifier dans l’air supérieur,

Et bois, comme une pure et divine liqueur,

Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins

Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,

Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse

S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

.

Celui dont les pensers, comme des alouettes,

Vers les cieux le matin prennent un libre essor,

– Qui plane sur le vie, et comprend sans effort

Le langage des fleurs et des choses muettes !

.

Bon jeudi,

Colette

Mon mois émoi avril 2022 : samedi le 30 avril

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

Dans la première décade d’avril, les dix premiers jours, nous avons eu un froid persistant. Les températures dépassaient à peine les 4° ; même vers l’heure du midi. Bien que le soleil ait agrémenté de nombreuses journées, les chutes de neige ont été fréquentes.

Dans la deuxième décade, les chutes de neige se sont raréfiées et, nous avons eu quelques degrés de plus. Le soleil est venu égayer nos journées.

Dans la dernière décade, le froid s’est à nouveau fait ressentir. En s’amenuisant, les chutes de neige firent place aux épisodes pluvieux.

Du 10 au 16 mai inclus

– Du 3 avril au 8 avril, ce fut ma retraite annuelle. Cela a été un très bon moment, bien entendu sauf que :

– Dès le 4 avril au matin, nous apprenons qu’une de nos compagnes est atteinte de la Covid ainsi qu’une employée. Dans l’après-midi de ce même jour, deux autres compagnes en sont aussi atteintes et une est en isolement préventif.

– Le 5 avril en après-midi, 10 autres compagnes sont en isolement préventif.

À partir de ce moment, nous suivons la retraite à la T.V. de nos chambres respectives.

À l’heure du repas du soir, une autre compagne est en isolement préventif.

– Le 6 avril, quatre compagnes en tout ont la Covid.

– Le 8 avril, cinq compagnes en tout ont la Covid.

Nous sommes donc déclarées Établissement en éclosion de Covid et ce, jusqu’au 21 avril (ce que l’on croyait).

– Le 9 avril, deux autres compagnes ont la Covid.

– Le 14 avril, une compagne nous revient de son séjour à l’hôpital avec la Covid.

Notre levée d’Établissement en éclosion se poursuit donc jusqu’au 28 avril.

En tout, nous avons été testées six fois.

Le soir même de ce jour, (28 avril) alors que nous pensions que la boucle était bouclée, nous sommes avisées qu’une autre employée qui a été en contact avec plusieurs personnes de la maison, est aussi atteinte de la Covid et qu’elle y a travaillé les jours précédents son test positif et ce, sans le savoir bien entendu. J’espère et, je crois bien qu’il n’en résultera pas de nouvelles éclosions de cela. Je me croise les doigts.

101_0694

À travers tout cela, nous avons fêté Pâques en toute sobriété et, ce fut plus intérieur qu’extérieur. Ainsi se termine ce mois d’avril pas très réjouissant, j’en conviens ; je m’en excuse mais, ce fut le nôtre.

Bon mois de mai

à

chacune et chacun,

Colette

Joyeuses Pâques 🐤

Pâques_5177ed7b

Image Internet

🐤

«Tant de beautés

reviennent

avec le printemps,

de douces pensées aussi,

et de bons sentiments.

Tant de beautés

offertes par la nature,

beautés

qui trouvent écho

dans le cœur de tous,

en ce beau temps.»

🐤

Un beau et bon dimanche de Pâques

à

chacune et chacun !

Que ce jour soit une occasion choisie

de profiter des petites joies

offertes par la vie,

et l’occasion de partager

tant et tant

de bons et agréables moments !

Joyeuses Pâques !

🐤

Colette

Mon mois émoi mars 2022 : jeudi 31 mars

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

– Dans la première partie de ce mois de mars, l’abondance de la neige l’a emporté sur les autres critères climatiques, et elle en décrit la météo au Québec en ce mois.

Le reste du temps est réparti entre des journées partiellement ensoleillées et un ciel couvert.

Au milieu de ce mois, le temps s’améliore, les journées sont plus ensoleillées et ce, malgré les basses températures.

Il y a encore quelques chutes de neige.

❄❄❄

Dans la dernière décade du mois, une légère vague de froid recouvre la ville de Québec. Nous notons une baisse des températures. Même si le temps se rafraîchit, les journées restent belles et lumineuses grâce à la présence du soleil.

Les chutes de neige et les nuages bas se font plus rares.

Avec Toi

– Dans la nuit du 12 au 13 mars, nous avançons nos horloges d’une heure.

Unr grande fête, ça se prépare : 6e dimanche

– Le 19 mars, c’est la fête de Saint-Joseph patron de notre congrégation. Il se dit trois messes à notre Oratoire.

Cette année, contrairement à l’an dernier, alors que la pandémie était plus sévère, la porte est ouverte au public.

La première se célèbre en avant-midi suivie d’un repas festif pour nous. L’autre en après-midi et la troisième en soirée, célébrée par notre cardinal Gérald Cyprien Lacroix, suivie d’un généreux goûter, sans les invités, cependant à cause des restrictions sanitaires.

– Le 23 mars, Québec demande au réseau de la santé de se préparer à une 6e vague et à une 4e dose de vaccin.

BA.2, le sous-variant d’Omicron est plus transmissible, mais pas plus inquiétant.

– Au cours de ce mois, j’ai lu :

L'enfant qui ne parlait plus

dos du roman

J’ai beaucoup apprécié, très beau et touchant. Roman qui décroche les larmes.

~

Bon mois d’avril

à

toutes et tous,

Colette

Liste 31

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

An’Maï et compagnie

Instants, anneau, croûte, précieux, indispensable,

comédien, vendre, souffrir, veuve, Gaston.

Liste proposée par Margot

~

Ce rassemblement

.

En réalité, ce rassemblement était un partage sur des idées pas mal plus cérébrales que pratiques, à quelques jours de cette mi-mars. Bien charmante tout de même, que cette ambiance créée par les participants et participantes stimulé(e)s par l’ensemble alléchant de l’ordre du jour.

Excellent même car, pour les jeunes enfants, un espace indispensable et précieux où ils pouvaient s’ébattre en toute sécurité ; avait été prévu : théâtre pour les petits comédiens, jeux d’anneaux … que des instants de bonheur.

Tout fut parfait jusqu’au moment où Maria, jeune veuve, soucieuse de vendre sa maison, prit la parole : « Que je sache d’aussi loin que je remonte dans mes souvenirs … » … là, elle aperçut son Gaston à deux mains dans les délicieux sandwiches sans croûtes, de la présentation sophistiquée de la mairesse !

Toute honteuse, après un arrêt que personne n’osait combler mais, que l’on eut pas à souffrir bien longtemps car, elle poursuivit ainsi : « … j’étais pas mal plus à l’aise en public lorsqu’il dormait paisiblement dans son couffin celui-là » !

Un éclat de rire général remit de suite le climat de la rencontre sur la bonne voie.

~

Bon dimanche,

Colette

Mon mois émoi février 2022 : lundi le 28 février

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

Nous avons eu, à Québec, du temps froid en ce mois de février.

Durant la première décade, le soleil se fit rare. C’était le bonheur lorsque les journées se paraient de nuages passagers, laissant le soleil percer de temps en temps. En général, les journées se paraient de nuages bas et de chutes de neige.

Durant la deuxième décade, ce fut une réunion de toutes les conditions favorables à la formation de flocons de neige. La neige tombait à n’importe quel moment de la journée : tôt en matinée, en après-midi ou en début de soirée. Nous avions trop de nos dix doigts pour compter les moments ensoleillés.

À la fin de ce mois, une vague de froid a déferlée sur la ville et, ce ne fut pas très favorable pour les activités extérieures.

Les températures étaient de -19° durant la nuit ou encore tôt dans la matinée.

Ce mois fut des plus tranquilles pour moi. J’ai eu une coupe de cheveux le 8 février.

Le 10 février, ce fut le 60e anniversaire de mon entrée en communauté.

Mes réoinses à sauriez-vous dire ...

Le 23 février, en après-midi, nous avons eu un bingo. Très bel après-midi récréatif.

En dehors de tout cela, bien, c’était place au travail de bureau ; je ne bayais pas aux corneilles, bien entendu.

101_0686

Puis, ce 28 février, ce fut mon anniversaire de naissance :

Vous vous souvenez de ce billet en début de mois :

Avant le printemps,

Moins d’cheveux, moins dents,

Toujours bon enfant ;

Quatre fois vingt ans !

En deux mille vingt-deux,

J’cueillerai mes vœux,

Des plus chaleureux ;

Ils seront joyeux !

Mais c’est effrayant,

J’n’ai vu passer l’temps,

J’vois que j’passe dedans ;

J’n’aurais dit autant !

J’fêt’rai cœur content,

Mais c’est émouvant,

Non, c’est épatant ;

Ces quatre-vingt ans !

Merci à la vie,

Car j’en suis ravie,

Voyez, j’en souris ;

Si belle est la vie !

~

Au repas du midi, lorsque l’on m’a chanté : Bonne Fête, pour remercier, je suis montée sur ma chaise et, les deux bras en l’air je leur ai dit :

Merci à toutes. C’est la première fois que je fais cela et, c’est probablement aussi la dernière.

Ce fut un éclat de rire général.

~

Vous toutes et tous qui me lisez, je vous remercie pour vos bons vœux. Que ce soit :

Par courrier,

Par téléphone,

Par Messenger,

Par Facebook,

Par commentaire sur mon blog,

Par cartes virtuelles,

Par cartes d’anniversaire ou de vive voix :

MERCI !

101_0677

Bon mois de mars

à

chacune et chacun,

Colette

Café Thé N°141 : Une bonne nouvelle

image_1331329_20210103_ob_dae984_logo-ct

Logo créé par Renée du blog « Envie de »

CAFÉ THÉ

Ohé ! Bonne nouvelle !

.

Avant le printemps,

Moins d’cheveux, moins dents,

Toujours bon enfant ;

Quatre fois vingt ans !

.

En deux mille vingt-deux,

J’cueillerai mes vœux,

Des plus chaleureux ;

Ils seront joyeux !

.

Mais c’est effrayant,

J’n’ai vu passer l’temps,

J’vois que j’passe dedans ;

J’n’aurais dit autant !

.

J’fêt’rai cœur content,

Mais c’est émouvant,

Non, c’est épatant ;

Ces quatre-vingt ans !

.

Merci à la vie,

Car j’en suis ravie,

Voyez, j’en souris ;

Si belle est la vie !

Ohé ! Bonne nouvelle !

Sincèrement et de tout 💗,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 861 autres abonnés