Pour ce lundi 14 septembre : Le texte fendu

Défi N°238

À la barre :

DÔMI elle même !

Elle nous dit :

Le poème de Jules Supervielle a été déchiré en deux  et un morceau a disparu.

C’est à vous d’imaginer et d’écrire la partie qui manque …

L’allée

.

– Ne touchez pas ***au bel attelage

Du chevalier***je vous susurre

Il se ***blesserait en partage

Et  ce***ne serait une cure

Une nuit***d’une telle froidure

Sans***lieu ni feu

– Alors que***louant son dieu

Tout ce***vent qui l’emporte

La lune***qui le ravigote

Et le*** rassure le transporte

– Il vous***en sera reconnaissant

Qu’un***ami ce bienpensant

Aussi***si bien attentionné

Consentit à***se faire l’allié

De lui ce bon chevalier

Bonne semaine,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 746 autres abonnés