Pour ce jeudi 2 novembre : Cygne

C’EST ICI

À la barre :

LENAÏG

Poète : Sophie d’Arbouville (1810-1850)

Recueil : Poésies et nouvelles (1840).

.

Cygnes au blanc plumage, au port majestueux,
Est-il vrai, dites-moi, qu’un chant harmonieux,
De vos jours écoulés rompant le long silence,
Lorsque va se briser votre frêle existence,
Comme un cri de bonheur s’élève vers les cieux ?

.

Quand sous votre aile, un soir, votre long col se ploie
Pour le dernier sommeil… d’où vous vient cette joie ?
De vos jours rien ne rompt l’indolente douceur :
Lorsque tout va finir, cet hymne de bonheur,
Comme à des cœurs brisés, quel penser vous l’envoie ?

.

Ô cygnes de nos lacs ! votre destin est doux ;
De votre sort heureux chacun serait jaloux.
Vous voguez lentement de l’une à l’autre rive,
Vous suivez les détours de l’onde fugitive :
Que ne puis-je en ces flots m’élancer avec vous !

.

Moi, sous l’ardent soleil, je demeure au rivage…
Pour vous, l’onde s’entr’ouvre et vous livre passage ;
Votre col gracieux, dans les eaux se plongeant,
Fait jaillir sur le lac mille perles d’argent
Qui laissent leur rosée à votre blanc plumage ;

.

Et les saules pleureurs, ondoyants, agités,
— Alors que vous passez, par le flot emportés —
D’un rameau caressant, doucement vous effleurent
Sur votre aile qui fuit quelques feuilles demeurent,
Ainsi qu’un souvenir d’amis qu’on a quittés.

.

Puis le soir, abordant à la rive odorante
Où fleurit à l’écart le muguet ou la menthe,
Sur un lit de gazon vous reposez, bercés
Par la brise des nuits, par les bruits cadencés
Des saules, des roseaux, de l’onde murmurante.

.

Oh ! pourquoi donc chanter un chant mélodieux
Quand s’arrête le cours de vos jours trop heureux ?
Pleurez plutôt, pleurez vos nuits au doux silence,
Les étoiles, les fleurs, votre fraîche existence ;
Pourquoi fêter la mort ?… vous êtes toujours deux !

.

C’est à nous de chanter quand vient l’heure suprême,
Nous, tristes pèlerins, dont la jeunesse même
Ne sait pas découvrir un verdoyant sentier,
Dont le bonheur s’effeuille ainsi que l’églantier ;
Nous, si tôt oubliés de l’ami qui nous aime !

.

C’est à nous de garder pour un jour à venir,
Tristes comme un adieu, doux comme un souvenir,
Des trésors d’harmonie inconnus à la terre,
Qui ne s’exhaleront qu’à notre heure dernière.
Pour qui souffre ici-bas, il est doux de mourir !

.

Ô cygnes ! laissez donc ce cri de délivrance
À nos cœurs oppressés de muette souffrance ;
La vie est un chemin où l’on cache ses pleurs…
Celui qui les comprend est plus loin, est ailleurs.
À nous les chants !… la mort, n’est-ce pas l’espérance ?

.

Sophie d’Arbouville.

Bon jeudi

et

bon mois de novembre

à

toutes et tous !

Colette

Publicités

42 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. jill bill
    Nov 01, 2017 @ 21:00:00

    Bonjour soeur Colette, je me souviens, plus de trente ans en arrière, au bord d’une étendue d’eau un cygne nous avait coursé en soufflant comme un damné, diable une belle peur tout de même avec nos jeunes enfants… merci, bises

    Réponse

  2. Rose63
    Nov 01, 2017 @ 23:46:22

    Un poème à lire et à relire
    Merci Colette
    Bonne journée 🙂
    Bises

    Réponse

  3. triciapat
    Nov 02, 2017 @ 01:27:20

    coucou colette de bon matin beau poème
    des souvenirs au pays bas chez une amie derriere sa maison une étendue d eau avec des canards et des cygnes tous les jours avec elle on allait les regarder r de bon s moments le cygne est majestueux j adore bisous bisous
    ce matin en courses je n aime pas mais ça revient vite mdrrr bisouxoxox amitiés

    Réponse

    • colettedc
      Nov 02, 2017 @ 10:29:47

      Merci beaucoup Patricia … c’est gentil … quel beau souvenir … ah ! Les courses, toujours à recommencer, en effet … bonne poursuite de ce jour … bisous♥ … amitié …

      Réponse

  4. sevylivres
    Nov 02, 2017 @ 01:35:11

    Un beau poème partagé, merci. Je ne vois pas beaucoup de cygnes par chez moi, alors je profite de celui que tu nous présentes.

    Réponse

  5. mireille du sablon
    Nov 02, 2017 @ 02:21:55

    … je ne manque jamais d’aller saluer les cygnes où qu’il soit, j’aime les rencontrer en famille…
    Bises du jour de Mireille du sablon

    Réponse

  6. arlettephilbois
    Nov 02, 2017 @ 02:52:42

    C’est très joli Colette…merci du partage.bon jeudi…bisous

    Réponse

  7. Zaza Rambette
    Nov 02, 2017 @ 02:54:56

    Très joli poème Dame Colette, tu as effectué un excellent choix.
    Bises et bon jeudi

    Réponse

  8. Lady
    Nov 02, 2017 @ 03:53:15

    un beau poème pour le cygne majestueux !!!!!!!! j’adore les oiseaux ! mais je suis méfiante lorsque je vais les nourrir, de peur qu’ils ne me pincent !!! sont belliqueux parfois !!! et pleins de force.. Il me semble que c’est le plus gros oiseaux volant qui existe… n’empêche que je suis toujours en admiration devant la nature qui nous offre tant ! dont ce bel oiseau… gros bisous chère amie lointaine ♥

    Réponse

    • colettedc
      Nov 02, 2017 @ 10:36:33

      Majestueux, le cygne, en effet, Lady … oui, cependant, il faut aussi s’en méfier parfois … merci beaucoup, beaucoup à toi .. bonne poursuite de ce jeudi … gros bisous♥ … amitié …

      Réponse

  9. ABC
    Nov 02, 2017 @ 03:55:16

    Un cygne et des au-revoir une journée forte et un poème qui en dit long…
    Bonne journée

    Réponse

  10. Georges 2679
    Nov 02, 2017 @ 05:17:16

    Un très joli poème…bon jeudi et bon mois de novembre pour toi aussi….amitiés

    Réponse

  11. écureuil bleu
    Nov 02, 2017 @ 06:21:40

    Bonjour Colette. J’aime ce joli poème que tu nous fais découvrir. Bonne journée et bisous

    Réponse

  12. Hélène Madec
    Nov 02, 2017 @ 06:26:03

    Coucou chère Colette, un magnifique choix de poème, quel beau cadeau et aussi de nous faire entendre les cygnes trompetter, rien à voir avec les sons discordants des canards 😉 ! Gros bisous.

    Réponse

  13. kowkla123
    Nov 02, 2017 @ 07:48:26

    beste Grüße von mir zu dir, Klaus

    Réponse

  14. Kimcat Béa Riot
    Nov 02, 2017 @ 08:53:06

    Belle participation Colette pour cet oiseau si gracieux !
    Merci pour tes commentaires.
    Bisous

    Réponse

  15. Renée
    Nov 02, 2017 @ 10:47:01

    nous avons beaucoup de cygnes dans nos lac pourtant j’avais jamais entendu leurs cris. Bisous douce journeé

    Réponse

  16. cristiane54
    Nov 02, 2017 @ 10:47:58

    bonjour chère amie Colette,
    un si beau poème pour ce cygne majestueux j’en ai pas loin de chez moi sur un étang dans un parc où il fait bon si promener la ou le mur de Berlin est tombé, l’été bien agréable, bisou amitié bonne journée er fin de semaine

    Réponse

    • colettedc
      Nov 02, 2017 @ 10:52:42

      Bonjour chère Christiane,
      Merci beaucoup à toi … c’est tout à fait gentil … bonne poursuite de ce jeudi et douce fin de semaine … bisous♥ … amitié …

      Réponse

  17. floray2
    Nov 02, 2017 @ 11:05:25

    Quel merveilleux poème en ce 2 novembre !

    Oui, l’Espérance…
    vers des « trésors inconnus à la terre. »

    Bonne fin de semaine !

    Réponse

    • colettedc
      Nov 02, 2017 @ 11:24:21

      Grand merci Flo-Ray … oui, cette espérance, en effet à conserver précieusement car, elle conduit à la VIE … Bonne poursuite de ce jeudi à toi et jours à venir … amitié♥ …

      Réponse

  18. giselefayet
    Nov 02, 2017 @ 13:16:47

    La photo de ta vidéo illustrerait parfaitement le poème de Maurice Carême , je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de pouvoir les photographier les jeunes quand ils sont sur le dos de leur mère et portant nous en avons des cygnes sur la Moselle mais l’occasion ne s’est jamais présentée.
    Un beau poème aussi celui de Sophie d’Arbouville
    Bonne soirée
    Bisous

    Réponse

    • colettedc
      Nov 02, 2017 @ 13:45:14

      Bien oui, c’est tout à fait vrai, Gisèle … sais-tu, celui de Maurice Carême a d’abord été mon premier choix que j’ai changé par après … 😀 … merci beaucoup à toi … bonne fin de ce jour … bisous♥ … amitié …

      Réponse

  19. Rétrolien: Défi 194 mené par Lénaïg : Vos participations !!! – le blog de la communauté des croqueurs de mots
  20. luciole 83
    Nov 03, 2017 @ 10:06:38

    Merci Colette : un si joli poème que je l’ai imprimer…
    Comme Jill Bill, au cours de je ne sais plus quelle visite d’ un château avec mon Aînée et ses petits enfants,…. canards, oies et cygnes cohabitaient sur le lac du château et les rives…
    Les enfants ont -ils crié ? ne me souviens plus ! Mais toute la troupe au complet, cygnes compris, se sont jetés sur nous… Il a fallu le courage des hommes pour les faire déguerpir avec forces cris et gestes ! Quelle trouille !
    Inutile de te dire que les cris de trompette, je les ai entendus, avec les cancannages des canards et le beuglement des oies…
    ils devaient y avoir des petits pas loin, à mon avis !
    Bisous Colette

    Réponse

    • luciole 83
      Nov 03, 2017 @ 10:07:34

      Merci Colette : un si joli poème que je l’ai imprimé…
      Comme Jill Bill, au cours de je ne sais plus quelle visite d’ un château avec mon Aînée et ses petits enfants,…. canards, oies et cygnes cohabitaient sur le lac du château et les rives…
      Les enfants ont -ils crié ? ne me souviens plus ! Mais toute la troupe au complet, cygnes compris, se sont jetés sur nous… Il a fallu le courage des hommes pour les faire déguerpir avec forces cris et gestes ! Quelle trouille !
      Inutile de te dire que les cris de trompette, je les ai entendus, avec les cancannages des canards et le beuglement des oies…
      ils devaient y avoir des petits pas loin, à mon avis !
      Bisous Colette

      Réponse

      • colettedc
        Nov 03, 2017 @ 10:22:13

        Tu as bien fait, Luciole ! Oh ! La ! La ! Pour vous, à ce moment là, hélas !!! J’en ai des frissons dans le dos … quel souvenir, hein !!! Merci beaucoup à toi et douce poursuite de ce vendredi … bisous♥ … amitié …

  21. Andree Gab
    Nov 03, 2017 @ 11:07:33

    c’est un beau poème ; les cygnes hélas connaissent aussi la solitude lorsque leur conjoint décède. Des oiseaux très impressionnants ; quand ils s’envolent, cela prend un temps certains. Bises et merci. Bon week end Colette.

    Réponse

Merci pour vos si gentils commentaires ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 522 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :