Pour ce jeudi 15 juin

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Aujourd’hui, je veux rendre hommage à Henri pour sa délicatesse envers nous. À l’occasion, il mettait en évidence l’un de nos billets avant d’éditer ou de rééditer le sien propre, touchant à son sujet en cours. Quelle preuve de finesse dans sa manière de faire. Pour cela, MERCI Henri !

C’est Beau la Vie !

Par Henri de Margaux dans Accueil le 24 Mai 2014 à 05:00

Bonjour,

Sous le titre  » La lettre V pour Vie  » Colette, notre amie Québécoise a écrit un très joli texte. ICI Cette lecture m’a incité à rééditer le billet que j’avais écrit en 2013 pour un défi des « Croqueurs de Mots ». Bonne lecture. Merci.

Henri. 

C’est Beau la Vie ! (Jeudi en Poésie n° 103) 

 Oui, la vie c’est plein de moments magnifiques,

 Dès la petite enfance les joies magiques,

 Et puis l’adolescence et la jeunesse

 Qui laissent si peu de place à la tristesse;

 Alors enfin nous atteignons l’âge adulte

 Mais bien sûr avec tout ce qui en résulte.

 Cet âge adulte dont on a tous tant rêvé

 Avec ce bonheur que l’on pense avoir trouvé,

 Il faut toujours se battre pour le conserver;

 La vie se charge parfois de tout renverser

 Il faudra donc alors lutter pour sa survie

 Et obtenir une revanche sur la vie

 Certains moments sont bien difficiles à passer

 Alors oublions les tristesses du passé

 Pour pouvoir sur l’avenir bien se relancer,

 Il faudra bien à quelques plaisirs renoncer.

 Enfin quand arrive l’automne de la vie

 Regardons toujours l’avenir avec envie

 C’est sûr la météo pourrait nous attrister,

 Mais à croire aux beaux jours il nous faut persister.

 Les saisons ont comme l’ensemble de la vie,

 Des moments où l’on est plus ou moins bien servi.

 Alors surtout conservons toujours le moral,

 Même avec ce printemps si caricatural.

 Henri LANDA (23 Mai 2013) 

 

La vie n’est qu’un passage.

Sur ce passage au moins

semons des fleurs.

Montaigne

Bon jeudi mes ami(e)s !

Colette

Publicités

Vie et couleur

Vie et couleur_11130263_10153292355006457_3735569181100065796_n

Cher vieux piano, tes notes résonnent à mon oreille,

Depuis ce temps, où dans la maison, tu trônais.

Fortement, au charme de ta musique, je tenais.

Autour de toi, nous bourdonnions, bruyantes abeilles.

.

Remisé, faute de joueurs actifs parmi nous ;

Partitions jaunies, non oubliées, j’en suis fière.

Cachées par les livres et protégées des poussières ;

De jours en jours, on a dû s’y faire, malgré tout.

.

Avec les beaux jours, et le ménage du printemps,

Tout reprit vie et couleur, en un rien de temps.

À notre grande satisfaction, comme de raison.

.

Orné de fleurs, au pied de l’arbre, tu resplendis.

Aux jets de l’eau, encore vivantes, tes notes sourient.

Rassemblements joyeux autour de la maison.

.

Bon mardi mes ami(e)s !

Colette

C’était pour : LE PARADIS DES POÈTES

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 509 autres abonnés