Liste 43

_fOgE64IIJEEs8-tjRZEPUa0LRE

ICI

Liste du retour :

Retour, émoi, apparence, embrouille, accrocher,

au-delà, compagnie, passage, merci, éclat.

~

Ce petit mot de cinq lettres

.

Sans espoir de retour, tu dis ! Je crois bien que l’embrouille t’a mis en émoi, là. Tu sais, l’apparence est souvent trompeuse, sois donc confiant car, à quoi d’autre pourrais-tu t’accrocher ?

Ce qui t’arrive n’est qu’un mauvais passage ; essaie de durer au-delà de ta peine. Cherche la bonne compagnie et, tu verras que tout cela tombera en éclats et, un de ces jours, tu sauras me dire merci.

~

Bon vendredi,

Colette

Publicité

Les défis de la Plume d’Evy, thème : L’escalier

LA PLUME D’EVY

Cette semaine, du 06/09/20 au 13/09/20

Le thème :

L’escalier

Les mots :

Grenier, porte, pleine, âge, jadis,

écolier, d’antan, tendresse, âme témoin.

~

L’escalier du grenier

.

Dans un lit de poussière, sous les poutres du grenier, près de la grosse malle brune, il était là, son sac d’écolier, marqué de son prénom ; jadis posé là, à même le sol. Seulement qu’à y penser, ce souvenir d’antan la faisait frémir d’émotion.

C’était un jour d’automne ; il faisait si froid dehors ! Un froid à fendre l’âme et qui persistait depuis plusieurs jours, accompagné d’un fort vent qui balayait tout sur son passage.

Détendue, en cet après-midi de fin septembre où filtrait de la porte d’en avant, jusqu’à ses pieds, un magnifique rayon de soleil quand, soudain un terrible bruit la fit sursauter. Un bruit venant d’en haut suivi, immédiatement d’un sifflement aigu et d’un courant d’air qui la glaça sur place.

Hésitante, elle monta alors L’ESCALIER. Pleine d’émotion, elle aperçut la porte menant au grenier toute grande ouverte. Quinze ans s’étaient écoulés, depuis son passage dans cette pièce.

Elle se précipita vers la fenêtre ouverte afin de la fermer et de redescendre au plus vite, lorsque ses yeux fixèrent brièvement le sol, là, où le soir même de l’accident mortel de son fils, elle avait déposé son sac d’écolier, témoin de sa peine. Huit ans, ce n’était pas un âge pour mourir pensa-t-elle !

Toute tendresse, elle l’ouvrit lentement et doucement, une larme coula lorsqu’elle y découvrit ce petit mot gentil :

Maman, je t’aime ! xxx …

~

Bon jeudi,

Colette

Plus vivante que jamais

Chez Mil et une

Sujet 29/2020 – du 15 au 22/08

Le mot à insérer facultativement est :

SAPHIR

clic

ob_af6d8c_sujet-29-2020-rob-dickinson-fb-1104346

 image Rob Dickinson – clic et clic 

Plus vivante que jamais

.

Telle une neige qui tombe, cette pluie d’étoiles illumine un peu sa nuit obscure. Si triste, elle est, ce soir, assise toute seule devant la mer qui a engloutie sa plus chère amie.

Dur est le rocher mais, pas autant que sa vie, depuis ce sombre moment. Elle aimerait tant pouvoir revenir en arrière. Non, ce ne serait certes pas du ski nautique, qu’elles feraient ensemble, ce soir, passion qui a emporté sa copine, hélas.

Pour adoucir sa peine, elle rêve éveillée qu’elles sont toutes les deux assises chacune sur leur rocher bavardant allégrement de leur rentrée scolaire.

Mais, ce monologue ne peut s’éterniser alors, levant les yeux vers le ciel, elle aperçoit ce doux reflet jaune, tel un SAPHIR. D’abord surprise et un peu craintive, mais cependant incapable d’y détacher son regard, elle semble y deviner la présence de son amie. Elle la voit même sur ses skis tenant la corde qui la relie à la chaloupe.

Lasse de fixer plus longtemps cette lumière, elle tourne légèrement la tête vers la gauche. C’est à ce moment qu’elle sent passer, sans rien apercevoir, un léger bruit qui file dans cette direction.

Elle se lève alors, pleine d’énergie et toute encouragée dans sa façon de vivre l’évènement. Sa copine est toujours là oui, différemment cependant mais, vivante, plus que jamais, puisque personne ne peut l’en séparer, maintenant qu’elle habite au plus profond de son cœur.

~

Bon dimanche,

Colette

 

En mémoire de Lady Marianne

La vie n’est qu’un passage :

Une perle

Cueille dès maintenant les fleurs de la vie

car la mort est pressée

que le frêle bouton qui s’ouvre aujourd’hui

aura bientôt trépassé.

Walt Whitman

~

Bien triste nouvelle,

que le départ de notre chère Marianne.

À ses proches,

époux, enfants et petits enfants,

famille et amis,

blogueuses et blogueurs ;

toutes mes plus sincères condoléances

et

assurance de mes prières.

ob_cd2406_dscn4198-2 (2)

Plus de souffrances pour toi !

Là où tu es,

veille sur chacune et chacun de nous !

Ce n’est qu’un au revoir …

Marianne, nous te reverrons !

Sincèrement,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez les 879 autres abonnés