Plénitude de vie

Plénitude de vie

Nous en sommes déjà à la fin

de notre semaine !

Que chacune des heures que nous y vivrons,

remplisse notre âme

d’espérance et de joie

dans cette merveilleuse aventure

qu’est notre vie !

Durant ces jours, nous ferons certainement

des rencontres enrichissantes

d’où surgiront devant nous

bien des trésors cachés.

Plénitude de vie à chacune et chacun !

Merci de votre amitié,

ce précieux trésor qu’on ne saurait acheter …

Merci de l’alimenter

de votre partage si  fidèle !

~

Bonne fin de semaine !

Colette

Publicités

Il nous convie

N°154

http://fadosicontinue.blogspot.fr/2015/11/a-labordage-le-defi-n154.html

 « Pourquoi chercher midi à quatorze heures ? »

Il nous convie_pour-illustrer-le-sujet-154-300x239
Version longue :

Choisissez un mot ou une expression de quatorze lettres* de votre choix. Écrivez un texte à votre convenance (en prose ou en vers) de quatorze phrases, chaque phrase devant commencer par une lettre de votre mot choisi en les prenant dans l’ordre ou dans le désordre mais toutes les lettres doivent y être et seulement elles.

Version courte :

Prenez neuf au lieu de quatorze
Choisissez un mot ou une expression de neuf lettres* de votre choix. Écrivez  un texte
 à votre convenance (en prose ou en vers) de neuf phrases, chaque phrase devant commencer par une lettre de votre mot en les prenant dans l’ordre ou dans le désordre mais toutes les lettres doivent y être et

seulement elles.

Je choisis donc la version courte, et j’emploie le mot CONTEMPLE, les lettres seront dans l’ordre.

~

Ce chemin de vie, nous convie au changement.

Ouverture et solidarité aux autres,

pour ce faire, l’on se doit !

Nous commettons des maladresses certes, et surmontons bien des difficultés.

Tout en traînant notre petit bonhomme de chemin,

nous nous transformons au fil des jours.

Et ce, toujours en fidélité à ce que nous sommes,

bien entendu.

Même si avancer est parfois compliqué,

tout ne peut être parfait, faut bien se le dire.

Parfois, tout craque autour de nous.

Là, c’est que quelque chose éclate,

dans le but de faire du neuf.

En ces moments embrouillés,

nous recevons l’invitation à plonger

dans quelque chose de plus grand que nous ;

sagesse, alors,

à poursuivre notre chemin de vie,

dans ses plus petits plaisirs,

sans chercher midi à quatorze heures.

~

Bon lundi

à

toutes et tous !

Colette

Chaque jour

Chaque jour

Toi l’ami fidèle

avec Ta force et Ta vie

Amour chaque jour

♥♥♥♥♥

Bon et agréable week-end

mes ami(e)s !

Colette

Photo : colettedc

La lettre Z pour «Zachée»

LA LETTRE Z POUR « ZACHÉE »

(Luc 19, 1-10)

POUR LE DICO-CITATIONS DES NULS

La lettre Z pour «Zachée» 

« Jésus, après être entré dans Jéricho, traversait la ville. Il y avait là un homme appelé Zachée ; c’était le chef des collecteurs d’impôt et il était riche. »

 

Luc est ici heureux de nous raconter cette conversion difficile et considérée comme désespérée de cet homme odieux, lui qui oppressait le pauvre peuple en s’enrichissant lui-même et en y faisant des profits injustes. Pour tous, c’était un pourri que ce Zachée.

 

« Il cherchait à voir qui était Jésus, mais comme il était de petite taille, il ne pouvait pas le voir à cause de la foule. Il courut alors en avant et grimpa sur un arbre, un sycomore, pour voir Jésus qui devait passer par là. »

 

Oui, il veut absolument le voir, car il n’est pas satisfait de lui-même. Il ne craint pas alors de paraître ridicule malgré le regard ironique de ceux qui le connaissent.

 

« Quand Jésus arriva à cet endroit, il leva les yeux et dit à Zachée : Dépêche-toi de descendre, Zachée, car il faut que je loge chez toi aujourd’hui. Zachée se dépêcha de descendre et le reçut avec joie. »

 

Jésus aurait bien pu le laisser juché sur son arbre comme ça, et filer son chemin. Il aurait pu s’inviter chez quelqu’un de pas mal plus honorable.

 

« Tous ceux qui virent cela s’indignaient et disaient : Cet homme est allé loger chez un pécheur ! »

 

Jésus n’hésite pas à scandaliser parfois par ses attitudes non-conformes à l’opinion du temps.

 

« Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit : Écoute, Maître, je vais donner la moitié de mes biens aux pauvres, et si j’ai pris de l’argent à quelqu’un en le trompant, je vais lui rendre quatre fois autant. »

 

Tout cela se passe de commentaire.

 

« Jésus dit à son sujet : Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que cet homme est aussi un descendant d’Abraham, car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. »

 

On voit dans cette page la pauvreté du pécheur, sa coopération libre par son désir d’en sortir. On voit aussi l’initiative divine.

Joie du pardon. Cœur transformé.

 

Pour participer :

http://annuairepourlesnuls.fr/

 

Amicalement,

Colette

Si les chiens …

« SI LES CHIENS SAVAIENT PRIER »
 
On dit que les chiens sont les amis de l’homme.
Personne ne sait ce qui se passe dans la tête d’un chien
qui vous regarde vivre.
Mais si un bon chien pouvait prier
en nous voyant agir
et en nous entendant parler,
il dirait peut-être ceci :
 
« Seigneur, toi qui règnes sur toutes les créatures,
fais que l’homme, mon maître,
soit fidèle envers mon prochain comme je le suis
moi-même envers lui …
Fais qu’il soit un gardien honnête des biens
que tu lui a confiés comme je le suis des siens …
Donne-lui la même patience que la mienne
lorsque j’attends, sans me plaindre, son retour …
Seigneur, toi qui veux la perfection de chaque créature,
donne à l’homme mon maître,
de se conduire toujours en homme,
comme je me conduis toujours en chien …
Seigneur, j’entends parfois les hommes
dire qu’ils mènent une « vie de chien » …
s’ils savaient comme je suis heureux
d’être ce que je suis ! …
Je n’ai pas d’intelligence pour comprendre
ce qu’ils comprennent,
mais je n’ai jamais pensé à tuer quelqu’un
pour être heureux …
Quand je jappe je ne détruis aucune réputation,
je ne fais aucune médisance ou calomnie :
je ne veux que protéger mon maître
ou mes petits …
Quand je me couche, je dors
sans prendre de somminfère
et je n’ai jamais de cauchemar …
Seigneur, je te remercie d’être ce que je suis ! »
 
N.B. : Je ne sais pas qui est l’auteur de ce texte mais je sais à qui appartient
ce beau chien (cette belle et douce Lexie)
et je publie sa photo avec l’autorisation de sa maîtresse.
 
Bonne fin de journée !
 

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 529 autres abonnés