Pour ce lundi 29 mars : Notre mère la terre

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°248

À la barre :

Durgalola

Voici ce qu’elle nous propose :

extrait du journal IX  – GRATITUDE de Charles Juliet (2004/2008)

« On m’a demandé d’indiquer les dix mots que j’affectionne.

Les dix mots qui ont pour moi une signification particulière.

Quand j’ai voulu les rassembler, j’ai préféré ne pas trop réfléchir.

Il fallait qu’ils viennent spontanément.

Je les livre en désordre, car il ne peut y avoir entre eux de hiérarchie.

COMPASSIONMERETERREMUTATIONLUMIERECENTRE

SOURCEVOIXREGARDECOUTE … »

Vous écrirez un texte avec ces dix mots ou si vous le souhaitez, avec vos dix mots préférés.

🌎

Notre mère la terre

.

Soyons sympathiques envers notre mère la terre ; à toutes ses mutations au fil des saisons : printemps de verdure, été tout en fleurs, automne multicolore, hiver au manteau blanc.

En ce temps de pandémie, devenu le centre premier de nos plus grandes préoccupations ; demeurons à l’écoute du cri de notre planète si malmenée par nous, pauvres humains.

Ce cri de la terre

Que de gestes destructeurs

Un prix à payer

Portons tout spécialement un regard attentif à la source de ce chambardement. Unissons nos voix à la lumière de notre ressenti, témoignons-lui à la mesure de notre sensibilité un peu de compassion tant et si bien méritée :

Puis en tant qu’humain

Sachons nous émerveiller

De tant de beauté

Bonne semaine,

Colette

Prenons le temps

Prenons le temps

Ne pas avoir le temps de méditer,

c’est ne pas avoir le temps de regarder son chemin,

tout occupé à sa marche.

A. Sertillanges

~

Et oui, il faut regarder son chemin

car sur ce chemin,

il y a des pierres, des difficultés à résoudre

et parfois

l’orientation à retrouver.

.

Bien sûr, il faut aussi regarder

toutes les fleurs de tendresse,

d’amour et d’amitié

et toute cette compassion

semée sur ce chemin.

~

Bonne semaine

à

chacune et chacun,

enveloppé(e) de toute mon amitié,

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°50

L'Atelier de Ghislaine_M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@319x103

C’EST ICI

Elle nous propose 8 mots :

Encore, aussi, fuir, parer,

vision, vol, voyage, prisonnier.

~

Migration

Au Québec, pour ne pas rester prisonniers de notre climat, à l’automne, plusieurs de nos oiseaux fuient vers le sud, afin de mieux vivre, de s’alimenter adéquoitement et aussi de parer au danger du gel de l’eau durant l’hiver. Je vous parlerai un tout petit peu des oies. Selon la distance du voyage, elles préparent leur corps en conséquence. Elles ne font que de petites distances à la fois, faisant des réserves de graisse qu’elles utiliseront au cours de leur vol. Elles avancent en formation de V, allant ainsi plus vite que volant seules ; se relayant à tour de rôle. Si l’une d’entre elles est malade ou faible et doit quitter la formation, une oie au moins se joint à elle pour l’aider et la protéger. Quelle admirable vision du travail d’équipe, n’est-ce-pas ! Encore une belle source d’inspiration de nos amis les bêtes qui ne sont pas bêtes du tout ; loin de là !

~

Bon dimanche

à

chacune et chacun !

Colette

Debout …

 
 
 
Pour un bon et beau Noël,
soyons debout, fiers (fières), heureux (heureuses) …
Ne tournons surtout pas à l’envers
en faisant passer nos passions et nos désirs
avant nos émotions et nos sentiments.
 

 

C’est parfois un gros et grand défi
surtout dans ce monde d’aujourd’hui
où suicides, dépressions, guerres,
souffrances de toutes sortes contribuent à rendre
notre vie plus sombre.
N’hésitons pas à apporter
une présence de compassion et d’amour
à tous ceux et celles qui sont autour de nous.
Aidons-les à trouver un chemin
pour qu’ils (elles) continuent de marcher
avec espérance, joie et amour.
Soyons des signes d’espérance :
des hommes et des femmes
 
fiers (fières) heureux (heureuses)
dans ce monde qui en a tant besoin !
Pour un bon et beau Noël
Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 790 autres abonnés