Thème de novembre chez ABC : En écoutant la Moldau de Smétana

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

Chez Lenaïg_Reflets_3

ECOUTER ICI

.

Eau claire et limpide,

en chute multicolore,

au doux reflet du soleil ;

tu coules pure et transparente.

.

Grande dame vêtue de bleu,

sous les nuages cotonneux,

encerclée du vert de la forêt,

tu parcours terre et bois

avec force, aussi parfois.

.

Puis, aux coloris de la nature,

suivant les saisons,

tu danses légèrement.

Calme, douce et sereine,

tu appelles au silence

en un chant prodigieux.

.

Diamantée de milliers de perles fines,

gorgées de soleil :

C’est l’apothéose !

~

Bonne fin de semaine,

Colette

N.B : Impossible pour moi depuis ce 19 novembre, d’écrire un commentaire sur Overblog : désolée

Chez Lenaïg, thème : Allons aux champignons

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

~

Au premier quartier

Abondance de champignons

Lune fiévreuse

~

À la bon’saison

Sous les chênes et les hêtres

Sous les épinettes

~

Dans le petit bois

Attention aux vénéneux

En bon connaisseur

~

Jolis parapluies

Amis    de    l’humidité

Ronds les champignons

~

… et d’ABC …

Ombrelle des champs

entre gourmandise et poison

la terre est humide

~

100_3257

Bon vendredi,

Colette

Les défis d’écriture de Ghislaine, N°124

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Elle nous propose 8 mots :

Congratuler, lumineux, fusain, automne,

papillonner, bois, furieux, crème.

Ou le thème :

Promenade

~

À quelques pas de la maison

.

Après un bon café crème, c’est dans ce joli petit bois, aux arbres feuillus que je me dirige. De gentils écureuils ; véritables acrobates font ma joie. Cette promenade au frais, en début de matinée où le lumineux soleil joue à travers les branches, me rappelle un beau tableau au fusain contemplé un de ces jours dans une exposition visitée il y a assez longtemps, tout de même. Quel instant de bonheur !

Bien qu’à l’automne de ma vie, je me suis sentie un peu comme Jade «tout ensoleillée de bonheur, avec tellement de ciel bleu à l’intérieur de moi que j’avais l’impression d’avoir mangé de l’infini»*

Pas besoin de papillonner bien loin, pour être heureuse, que je me dis, comme cela. J’ai vraiment goûté des moments de douceur et de tendresse en contemplant le va et vient des petits oiseaux et, en écoutant leur chant si harmonieux. Eux, qui parfois semblaient se congratuler et tout à coup semblaient furieux l’un envers l’autre. Ça, c’est sûrement et sans aucun doute, le fruit de mon imagination. Mais, je me souviendrai qu’à quelques pas de la maison, il fait bon s’y promener.

~

*(Jade et les sacrés mystères de la vie, de François Garagnon,
Monte-Cristo, 1991. ED. Alexandre Stanké, 2000 p. 15)

~

Bonne semaine,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 797 autres abonnés