Semblables et différents

CHEZ GISÈLE

FORME DE PARTICIPATION  (texte, créa, photo, musique)

À partir de deux phrases proposées, desquelles je m’arrêterai

à la première, et ce sous forme de texte :

«La nature fait les hommes semblables, la vie les rend différents.»

Confucius

 image001

Tous, ils étaient au départ crées à l’image du créateur ; rendus différents soit par divers troubles (pas nécessairement apparents à la naissance), soit par maladie, accidents de parcours, rejets de toutes sortes ou rencontres d’amis malsains. Les deux groupes que j’ai eu le bonheur de côtoyer durant 13 ans pour l’un et 15 pour l’autre, m’ont apportée une plus grande ouverture d’esprit, de compréhension et de tolérance. J’ai eu bien du bonheur à les voir grandir, et grâce à un peu d’écoute, les voir également regagner confiance en eux-mêmes. J’ai aussi beaucoup appris à leur contact. D’abord à me laisser apprivoiser par eux, soit en quête de soutien ou soit à la recherche d’attitudes de tendresse de ma part, de gestes de bonté et de miséricorde. La bonté écoute, sympathise et laisse jaillir une nouvelle parole. Il suffit tellement de peu de choses parfois pour illuminer l’existence de l’autre (des autres). Pourquoi ne pas contribuer, dans la mesure du possible, bien entendu à leur faire un peu oublier cette différence dans leur vie, différence qui aurait tout aussi bien pu être la nôtre.

http://giselefayet.wordpress.com/2014/01/15/et-si-on-jouait/

 Amitié,

Colette

Quelle qu’en soit la direction

Quelle qu'en soit la direction

La route est un moyen de communication.

Quelle que soit la direction où elle me conduit,

elle me place dans la possibilité évidente

de rencontrer d’autres personnes.

 

Prendre la route, c’est sortir de soi

pour s’ouvrir à la présence des autres.

C’est aussi apprendre à leur contact la valeur inestimable

du don de soi

surtout si je croise des êres plus souffrants.

 

À ce moment, pas de place pour

mes tendances égoïstes car je fais place justement

à la solidarité, à la générosité

et à l’ouverture de mon

envers tous ces autres.

 

Sur la route il y a tout un réseau de communication;

il me suffit d’observer.

 

C’est sur la route que nous apprenons

à nous connaître vraiment

comme frères et soeurs.

 

Perspective unique de l’aventure humaine !

 

Faisons de notre vie ordinaire

un chef-d’oeuvre extraordinaire !

 

Bonne route !

Colette

Bonheur de vivre

bonheur_de_vivre

En ce dimanche de mi-août,

apportons nos brindilles et nos petits morceaux de bois

pour allumer le feu de l’amour ;

feu que personne ne pourra éteindre

afin que tous et toutes rayonnent de lumière et de vitalité.

Accueillons ce dimanche le cœur rempli d’amour

dans le prévisible et l’imprévisible.

Goûtons ce bonheur de vivre.

Bon dimanche !

Colette

Agréable + et – …

agréable+et-...

L’imprévu, il me visite chaque jour

parfois dans de grands évènements

mais le plus souvent dans de toutes petites choses.

Cet imprévu, il peut être agréable

et aussi moins agréable …

Je peux le croiser :

– lors de la rencontre d’une personne …

– lors d’un besoin à combler …

– lors d’une nouvelle tâche à accomplir …

– lors d’un changement d’horaire … etc. …

L’imprévu, il me place dans toutes sortes

de situations différentes.

À travers tout cela,

j’ai la possibilité de grandir

ou

de me refermer …

Cet imprévu, lorsque je l’accueille

quand il se présente à moi,

j’accueille l’autre et je deviens « autre » aussi ! 

Oui, la vie se charge de nous ouvrir

à cette belle aventure de l’imprévisible accepté …

Aujourd’hui, ouvrons notre cœur

à ces visites qui nous font sortir de notre ordinaire !

+ – + – + – + –

 Agréable journée à tous et toutes !

Bien amicalement,

Colette

En cette journée d’aujourd’hui

Aujourd’hui,

en cette journée estivale,

ouvrons toute grande

la porte de notre coeur.

Que chacun et chacune puisse y trouver

un p’tit quelque chose au goût d’été,

aux couleurs de la vie heureuse !

Bonne journée !

Colette

Qui es-tu ?

uuf4u5sf 

Qui je suis !!! …

Je voltige comme le papillon,

je me pose sur toi, sur tes ami(e)s,

sur tous les gens qui sont sur ta route,

à travers tes petits gestes du quotidien

et ceux de chacun, de chacune …

à travers les mots agréables et réconfortants

que tu ou qu’ils (elles) prononcent.

Je suis très discret …

je suis si petit parfois …

mais, je passe à chaque instant.

C’est à toi de m’accueillir en étant

présent (présente) car,

je suis le bonheur du moment présent,

celui qui passe présentement !

Bonne semaine !

colette_papillon

Peu importe …

Peu importe le chemin : tous les chemins se valent. L’important est de suivre un chemin qui a du coeur.

Carlos Castaneda

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le chemin est un moyen de communication.

 Quelle qu’en soit la direction où il me conduit,

il me place dans la possibilité évidente

de rencontrer des gens.

Prendre le chemin, (mon chemin),

 c’est sortir de soi pour s’ouvrir à la présence des autres.

C’est aussi apprendre à leur contact

la valeur inestimable du don de soi

surtout si je croise des êtres plus souffrants.

À ce moment, pas de place

 pour mes tendances égoïstes car je fais place justement

à la solidarité, à la générosité

et à l’ouverture de mon envers tous ces autres.

 Sur mon chemin il y a tout un réseau

de communication; il me suffit d’observer.

C’est là que nous apprenons à nous connaître

vraiment comme des frères et soeurs.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Belle route et bonnes rencontres

à la croisée de nos chemins respectifs.

 Amitiés,

 Clette

Un cadeau gratuit

Cette semaine qui commence,

c’est un cadeau gratuit qui m’est offert :

  • pour que je le remplisse de beaux rêves

  • pour que je découvre la joie d’être bien en vie

  •  pour que je me laisse bercer par la chanson du vent

  • pour que je me réchauffe des rayons du soleil

  • pour que si la pluie vient, j’en écoute le bruit sur la terre assoiffée …     

 

Bonne semaine celle qui s’offre à nous aujourd’hui !

En toute amitié,

Clette

 

Drôle de journée

 

Vous devez accepter la vie comme elle se présente, mais vous devez faire en sorte qu’elle se présente comme vous aimeriez qu’elle soit.

Ancien proverbe allemand

 

La température est vraiment maussade. Il faut tout ramasser; tout ranger car c’est le grand ménage de mon bureau aujourd’hui. Je lave les rideaux ensuite, ils tournent quelques minutes dans le sèche-linge. Je suis un peu comme en peine, je lis, ce que j’y découvre me fait penser ce billet. Je suis libre comme l’air. Je m’sens si bien ! Le temps avance vite, trop vite … je ne pourrai même pas réaliser tout ce que je souhaitais faire au départ … qu’importe ! C’est un si agréable moment que je ne veux rien y perdre. Mais, suis-je en vancances ? Bien non voyons ! En fin d’après-midi, il me faudra tout remettre en place. D’ailleurs, il pointe déjà cet instant. Et, ça continue, tout est si propre, ça brille de partout ! Quelle détente ce billet pour ce demain d’aujourd’hui ! Et puis, un bonne nuit reposante et ce sera le comble !

Clette ☺  fine prête pour cet aujourd’hui

que je souhaite des plus agréables

pour chacun et chacune de vous mes ami(e)s ! 

Chaque matin

La vie est un cadeau dont je défais les ficelles

chaque matin au réveil.

Christian Bobin

–  de ce bruit de ma ville qui s’éveille à la vie …

–  de ce chant de l’oiseau si doux à ma fenêtre …

–  de ce soleil levant qui éblouit mes yeux …

–  de ma tasse de café dont j’hume le parfum …

 

Dès le matin, comble-nous de ta grâce,

que nous passions tous nos jours

dans le chant et la joie.

Ps. 90, 12-14

 

Bonne journée !

Clette

 

Previous Older Entries Next Newer Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 710 autres abonnés