Les défis de la Plume d’Evy, thème : Une partie de toi

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°177

~

Tu es parti, papa

mais, une partie de toi est restée.

Au-delà des horizons,

au-delà de la vie,

je t’ai vu partir

mais, tu es toujours là !

Une partie de toi

ne peut me lâcher.

Une partie de toi est vivace.

Une partie de toi vit et grandit.

On pourrait me raconter

le monde et tout ce qu’il contient ;

rien ne pourrait remplacer ces fleurs

mises là par toi sur le terrain.

Arrachées, plantées, replantées ;

cette partie de toi,

après tant et tant d’années

est toujours là !

Une partie de toi est restée

au-delà de la vie.

Au-delà  de ta vie.

~

Amitiés,

Colette

Publicités

Thème de septembre chez ABC

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

Commencer notre texte par

« Les quatre saisons »

et le terminer par

« jusqu’au bout des branches. »

~

 « Les quatre saisons » sont mouvement et harmonie, avec chacune un charme qui lui est propre. Cependant, c’est toujours un peu à regret que nous quittons l’été pour entrer en automne ; saison qui précède notre long hiver. Saison que nous présente Henri de Toulouse-Lautrec comme étant le printemps de cet hiver.

Dans quelques temps et, c’est un peu déjà commencé, ce sera toute une explosion de couleurs, de parfums et de saveurs. La nature se couvrira de jaune, d’orange et de rouge. Toutes ces teintes chaudes et flamboyantes rempliront nos yeux d’émerveillement. L’automne est vraiment la saison des couleurs. Et, de quelles magnifiques tapisseries se recouvriront nos sentiers ! Qui pourra alors résister à une bonne marche en forêt ? Le vent sera également de la partie mais, rien de plus beau que les feuilles d’automne emportées par le vent ! Quel plaisir, nous prenions, enfant, à jouer dans les feuilles ! Ne l’oublions pas ! Vive les teintes, les plaisirs et les joies de l’automne ! C’est vraiment la saison des couleurs !

Puis, après l’hiver tout étincelant de blancheur au soleil, nous viendra le printemps éclatant de sève « jusqu’au bout des branches ! »

~

Bonne fin de semaine

à

toutes et tous !

Colette

Chez Lenaïg, thème : Le partage sur un nuage de mots

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

ob_4ba4e5_economie-collaborative-partage-640x375

LA SOURCE DU NUAGE

~

Plaisir du partage

La douceur d’une amitié

Signe de l’amour

~

Des frères des soeurs

Une   même   direction

Solidarité

~

Peur du changement

Détachement adaptation

Un état d’esprit

~

Un besoin des uns

Ensemble et différents

Besoin des autres

~

La main d’un(e) ami(e)

Dans les pires difficultés

Le meilleur soutien

~

Au fil des jours

Et ce à tous les moments

Le don de soi-même

~

… et d’ABC :

Offrir sa vie

pour le bonheur des autres

ta vocation

~

Bon vendredi mes ami(e)s !

Colette

Pour ce jeudi 6 septembre, poésie : La rentrée

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Défi N°207

À la barre :

DÔMI elle même !

 

C’est la rentrée

.

Vite, vite, il faut se presser,
le réveil a déjà sonné !

.

Un peu raplapla,
toilette de chat,

.

Petit déjeuner,
très vite avalé.

.

Cheveux en pétard,
un peu dans le brouillard.

.

Je file comme l’éclair,
chaussettes à l’envers.

.

Vite, vite, il faut se presser,
c’est la rentrée !

.

Sylvie Poillevé

Bon jeudi

à

chacune et chacun !

Colette

Othello

ICI

Oh !  Un peu mystérieux ;

Tout passera  dans  ses yeux.

Ha !  Saura  vous  posséder

Et,  il saura  vous  charmer.

La justice pour lui  et  tous ;

Là,  amis  et  camarades …

Oh ! Auront un bon coup d’pouce !

.

Othello n’est pas un grand parleur. C’est un petit garçon qui aime la tranquillité. Le travail ne lui fait pas peur. Il a un sens prononcé pour la justice et se porte naturellement à la défense des autres. Son sourire saura vous plaire.

.

Madame JB, BONNE RENTRÉE et, quel plaisir de vous revoir !!!

.

Le prénom Othello est un dérivé d’Othon

et vient du germain

« odo et theudo »

qui signifie :

« richesse et peuple ».

.

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : Châle

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

CHÂLE, thème proposé par Renée

~

Émile Nelligan (1879-1941)

Poète québécois influencé par les mouvements symboliste ainsi que par les grands mouvements romantiques. Né à Montréal le 24 décembre 1879 et mort le 18 novembre 1941 dans la même ville. Il passa son enfance entre la résidence familiale de Montréal et la résidence d’été à Cacouna au Québec.

.

 

Vieille romanesque

.

Près de ses pots de fleurs, à l’abri des frimas,

Assise à la fenêtre, et serrant autour d’elle

Son châle japonais, Mademoiselle Adèle

Comme à vingt ans savoure un roman de Dumas.

.

 

Tout son boudoir divague en bizarre ramas,

Cloître d’anciennetés, dont elle est le modèle ;

Là s’incrusta l’émail de son culte fidèle :

Vases, onyx, portraits, livres de tous formats.

.

 

Sur les coussins épars, un vieux matou de Perse

Ronronne cependant que la vieille disperse

Aux feuillets jaunissants les ennuis de son cœur.

.

 

Mais elle ne voit pas, en son rêve attendrie,

Dans la rue, ce passant au visage moqueur…

Du joueur glorieux d’orgue de Barbarie !

.

 

Émile Nelligan

~

Bon mardi

à

chacune et chacun !

Colette

Bon mois de septembre

S′éteint l′été ;

En attente de l’automne.

Petit à petit,

Toutes les fleurs,

En tirant leur révérence,

Meubleront nos souvenirs.

Bientôt les arbres

Rougiront leurs feuilles

Et viendront tapisser nos sols.

   ~

Belle semaine mes ami(e)s !

Colette

À vos plumes chez Arlette 2018, N°18

mon-logo-fait-par-ghis

CHEZ ARLETTE

Pour cet atelier, simplement un thème :

LA RENTRÉE DES CLASSES

~

Actuellement ou les rentrées connues,

comment se passait notre rentrée ?

Les tenues et uniformes … obligatoires,

les meubles dans les classes … les conditions.

Ou, quelques souvenirs personnels ou situations !

Que ce soit crustillant ou pénible !

Il ne faut surtout pas regarder derrière, fini l’été (ou presque). Bien oui, c’est la rentrée. Il faut se faire une raison, l’heure a sonné et de bon gré, il faut y aller.

Après tant d’années, je me revois encore vêtue de ma robe noire par plis, ceinture à la taille, col de caoutchouc fermé par une boucle noire, ce pour les trois premières années. C’était bien austère, il faut le dire. Par la suite, il y a eu changement. Ce fut tout à fait bien accueilli, il va s’en dire. Nous portions alors un chemisier blanc accompagné d’une tunique marine. C’était déjà mieux. Habillement obligatoire pour le reste du primaire et du secondaire. Étant à la bonne école, entourée d’institutrices de choix, voyant cette chance qui s’offrait à moi, je l’eue aussi pour mon école normale. Alors, comment l’oublier ! Un ensemble à jamais gravé dans ma mémoire.

Comme j’étais de petite taille, je me retrouvais à peu près tout le temps assise en avant de la classe. Au début, à un pupitre à deux places avec un trou rond au centre pour l’encrier. Tablette en dessous ! Attention, n’en occuper seulement que la moitié. Bien cacher son cahier pour ne pas que la voisine puisse copier sur nous. Avec le temps, nous avons eu des bureaux individuels, bien entendu.

Ah ! Ces cahiers neufs, dont je possédais toujours un double à la maison, cela me servait surtout le vendredi midi, car je prenais mon repas chez-moi, étant à cinq minutes de marche du couvent ; le sujet de composition de l’après-midi étant dévoilé, j’y dessinais un petit quelque chose d’introduction à mon texte, sur la première des quatre feuilles, extraites du centre de ce cahier, afin de mettre mes mots en valeur et de récolter ainsi une meilleure note. Cela fonctionnait à tout coup.

À l’heure de la recréation, malicieusement, l’œil en coin, je surveillais le moment de courir à la maison accompagnée de deux ou trois compagnes. Le plaisir de dégringoler l’escalier de la cave, d’y remonter avec une pomme en guise de goûter et de filer à toute vitesse dans la cour de l’école.

Ce que j’appréciais également au plus haut point, c’était d’effacer et de laver le tableau noir ce, le plus longtemps possible, en fin de journée. Ensuite, de reconduire une amie chez-elle, elle de me reconduire chez moi et, ainsi de suite ; dans le but de retarder le moment de mes leçons et devoirs.

Oui, c’était le bon temps ! Tous ces beaux et agréables moments sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Bonne rentrée à celles et ceux qui reprennent le chemin de l’école !

~

Bonne fin de semaine

à

toutes et tous !

Beau mois de septembre !

Colette

Chez Lenaïg, thème : Les hôtels

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

~

Une douce ambiance

Un hôtel de renommée

Un cinq étoiles

~

Vie de passage

Rêve d’une chambre d’hôtel

Vie de surface

~

Moderne et charmant

Repas  variés  au choix

L’hôtel du bonheur

~

Un choix varié

Atmosphère chaleureuse

Menus saisonniers

~

Sommeil prolongé

Coûteuse   solitude

Déjeuner servi

~

… et d’ABC :

Hôtel du bonheur

avec hôtes souriants

porte du paradis

~

Bon vendredi mes ami(e)s !

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Flot d’émotions

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°176

Nuit noire

Tout est si noir,

personne aux alentours.

Je quitte alors le nid douillet de ma chambre

où je me sens pourtant si bien.

Je descends l’escalier sur la pointe des pieds

et, j’ouvre la porte donnant sur l’extérieur.

Il fait si sombre !

Pas même une seule petite étoile au firmament.

Je file péniblement vers le ruisseau.

Tout à coup, stupeur !

Quel flot d’émotions lorsque j’aperçois une dame

vêtue d’une longue chemise de nuit blanche.

Prise de frayeur, le cœur me débat, la tension monte

et plus encore quand un bras sorti de je ne sais d’où,

la pousse dans l’eau : Plouc !

J’essaye de me ressaisir mais,

le temps est maître de ce que je vois devant moi.

C’est à ce moment précis que mon cadran me signale

que c’est bel et bien le moment de me lever.

~

Bon jeudi

à

chacune et chacun !

Colette

Previous Older Entries Next Newer Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 499 autres abonnés