Pour ce jeudi 16 septembre 2021

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

N°253

C’EST ICI

À la barre :

JILL BILL

Un poème dans un patois

(alors accent québécois pour moi, bien entendu).

100_8057_2

Je regarde dehors par la fenêtre

.

J’appuie des deux mains et du front sur la vitre
Ainsi, je touche le paysage,
Je touche ce que je vois,
Ce que je vois donne l’équilibre
À tout mon être qui s’y appuie.
Je suis énorme contre ce dehors
Opposé à la poussée de tout mon corps ;
Ma main, elle seule, cache trois maisons.
Je suis énorme, Énorme…
Monstrueusement énorme,
Tout mon être appuyé au dehors solidarisé.

.

Jean Aubert LORANGER, Les Atmosphères : le passeur, poèmes et autres proses, Morissette, 1920.

Bon jeudi,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 829 autres abonnés