L’Atelier de Ghislaine, N°154

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Avec les mots :

Case, hall, banc, lumière,

rénover, tricher, mentir, craindre

~

Victoire

.

Assise sur le grand banc du hall d’entrée fraîchement rénové, où se dégage une douce lumière propice à la lecture, Victoire se soucie toujours d’y laisser un livre dans sa case postale.

Elle ne va pas nous mentir et chercher à nous tromper en nous racontant des histoires ou bien tricher en prétendant le contraire en nous dissimilant ainsi la vérité. Non, ça, ce n’est pas elle ! D’ailleurs, ça se sent, ça se voit.

C’est qu’elle craint énormément la tombée du jour, elle se sent si triste et seule dans son appartement, depuis le départ de son Patrick.

Habitué(e)s à sa présence en ce lieu, tour à tour chacun(e) à son tour vient lui tenir compagnie. Quel réconfort dans son cas ! Pas besoin de vous dire, que son livre, elle n’est pas prête d’en voir la fin.

~

Bon mois de juin

et

beau mardi,

Colette

 

Pour ce lundi 31 mai : Mots composés

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

N°252

ICI

À la barre :

ZAZA

Elle suggère :

À partir de la liste des mots composés ci-dessous, (2 noms communs liés par la préposition à), extraire deux noms communs de la liste et les lier avec la préposition à.

Voici la liste :

Boîte à musique

Brosse à dents

Chambre à coucher

Couteau à huîtres

Cuillère à soupe

Fer à repasser

Lampe à huile

Machine à laver

Moulin à café

Salle à manger

Stylo à bille

Vernis à ongles

et les lier à la préposition à.

.

Exemple à partir de la liste :

Cuillère à coucher : et me donner une définition fantaisiste.

Bon, c’est parti pour moi !!!

Machine à dents

.

La machine à dents est un petit bâton de plastique qui t’aide, par ses poils plus ou moins raides, à te débarrasser de tes petits morceaux de pelure de pomme, de tes petites parcelles d’amandes ou autres, enfin, de tout ce qui peut encombrer tes dents ; même de celles que tu peux avoir contre une telle ou un tel. Tu comprends ! Il suffit de mordre !!!

.

Chambre à laver

.

La chambre à laver, pièce de la maison, que lorsque tu entrouvres la porte, tu éternues un bon cinq minutes. Par chance, dans le moment, tu peux encore garder ton masque, ça, personne ne t’en empêchera. Le comble, c’est lorsque tu décides de passer la moppe, la vadrouille ou la serpillière, comme tu veux, tu finis par retrouver le sujet de ton défi des Croqueurs de Mots d’il y a 5 à 6 ans déjà. Atchoum !!! Pardon !!!

Bonne semaine les ami(e)s,

Colette

Mon mois émoi mai 2021 : Lundi le 31 mai

ob_05a4bb_diary-3119831-480

C’EST ICI

En ce début de mois de mai, l’on prévoit qu’en fin d’août, 75% des personnes de 12 ans et plus, seront vaccinées (2 doses) et plus de masque. L’espoir est là !

Le vendredi 28 mai, c’est la levée du couvre-feu.

Est aussi prévu, que le 7 juin, tout le Québec passera en zone orange.

Tout comme le mois précédent, ce mois fut calme et tranquille.

Au cours de la 2e semaine de ce mois, je reçois une jolie carte de Rose :

CCI20210529

CCI20210529_0001

Merci beaucoup à toi Rose ; c’est tout à fait gentil !

Gros becs 💗💗💗

Le 14 mai, le matin, prise de sang pour mon rendez-vous annuel.

Fin matinée, c’est ma coupe de cheveux.

Le 16 mai, je fais les lectures et les prières d’intercession à la messe télévisée de Radio-Canada.

Le 21 mai, heureuse de recevoir ma deuxième dose (vaccin Pfizer) super, j’avais tellement hâte de l’avoir !!!

Ce 29 mai, je viens de terminer ce livre que je devais lire depuis des semaines, voir des mois. Eh bien, c’est fait, et j’en suis enchantée :

CCI20210529_0002

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

De l’Inde, Smita une intouchable, rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

De Sicile, Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Du Canada, Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Pour terminer, voici quelques photos prises au cours de ce mois de mai :

Bonne fin de mois de mai

à

toutes et tous,

Colette

Atelier d’écriture d’Evy, N°318

image_0580098_20210130_ob_a62caa_0

EVY

Thème :

L’étincelle

.

Petite étincelle

Éclatement  de  la  vie

Petite veilleuse

.

Aux moments sombres

Promesse   de   lumière

Émerveillement

.

Même pas attendue

Tiens sa promesse toujours

Même plus attendue

.

Petite veilleuse

Étincelle  dans  la  nuit

Là tout simplement

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Un temps pourri

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Contamination

Comme  tomate  pourrie

Trop de mauvais temps

~

Moral en baisse

Temps pluvieux mauvaise humeur

Grande fatigue

~

La morosité

Puis  voilà  la  déprime

Prompt à la colère

~

Manque de lumière

Temps morose pas si rose

Le repli sur soir

~

… et d’ABC …

La nature s’abreuve
il pleur il pleut bergère –
arrosoir en grève

~

R44829a3b322c347605e2f3d3e92499ff

~

Bon vendredi,

Colette

Pour ce jeudi 27 mai : Mariages en mai

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

N°252

ICI

À la barre :

ZAZA

Dominique SIMONET

.

Le joli mois de mai… à Valérie

.

Le joli mois de mai, tu fais naître les roses,
Le muguet, le jasmin, et les plus douces fleurs.
En saison du printemps, un papillon se pose,
Et puise le nectar, le suc et les senteurs.
.
Au beau jardin de mai, nous goûtions nos vint ans,
Le parfum de l’amour et le miel de l’espoir.
Nous étions mariés, et nos deux cœurs aimants,
Le monde s’ouvrait à nous, si magnifique à voir.
.
Un beau matin de mai, une enfant nous est née,
Nouvelle fleur d’amour, si jolie fleur des Iles,
Apparition divine, à nos yeux étonnés,
Un visage caressant, fière brunette aux longs cils.
.
Les mois de mai coulaient sur nos regards ravis,
Le bonheur s’invitait, tu en étais le signe.
Tu enchantais nos jours, tu comblais notre vie,
En chaussons de satin, tu dansais tel un cygne.
.
Six jolis mois de mai t’ont bercée sur mon cœur,
Je garde le souvenir de ma plus grande fille,
Qui vit venir émue une petite sœur,
Une rose de Noël au jardin de famille.
.
Était-ce un mois de mai, oublié le chagrin,
Du nid un jour, s’envolent tous les oiseaux.
Tu as choisi ta route et suivi les chemins,
Qui donnent à tout jamais les instants les plus beaux.
.
Des jolis mois de mai, en fleuriront encore,
En bouquets de tendresse, en brassées de « je t’aime ».
Et lorsque j’atteindrai, un jour mon dernier port,
Je serai toujours là, tu liras ce poème.

Dictons :

« Mariage du mois de Mai,
Fleurit tard ou jamais. »

« Noces de Mai,
Noces mortelles. »

« Noces de mai
Ne vont jamais. »

« Frais Mai, épaisse tourte,

Mais peu de vin dans la coupe. »

Bon jeudi,

Colette

Jeufrine

Q3rTW6MLlDPyUonamlXC4budKHI@250x167

ICI

Première version :

Jeufrine,

petite mule aussi matelassée

que ses souliers ;

tête aussi carrée

que ses semelles.

Mais qu’est-ce qu’on va faire d’elle

à la cour ?

.

Deuxième version :

Jeffine Marie Rivière,

née vers 1611 à Saint Vivier, Rouen,

Seine Maritime, France.

Connue aussi sous le nom de Jeufrine Rivière.

Épouse Philippe Foubert autour de 1639,

 immigrent en 1656.

Elle décède le 24 avril 1681 à Cap-de-la-Madeleine,

Champlain, Québec.

SOURCE ICI

.

Bon mercredi,

Colette

L’Atelier de Ghislaine, N°153

ChynIyrKrNmcEVJPJO_32ibofaI

GHISLAINE

Thème :

Joie ou peine

~

Tes joies et tes peines

.

Hier est fini ;

Demain n’est pas là !

Des peurs à combattre,

un mal-être, peut-être !

Écoute ton cœur,

mets-y tout ton temps !

Savoure chaque instant ;

tes joies et tes peines.

Le temps, il est là,

là, juste devant toi.

Cueille-le au passage ;

il ne reviendra pas !

Ce temps est précieux ;

L’éternel présent !

Espoir emballant,

pour qui fonce dedans.

Fais ce que tu peux,

Sème de l’amour,

pour qu’aux cheveux blancs,

comme ça brusquement,

ce vol de jeunesse,

ne soit que liesse.

~

Bon mardi,

Colette

Liste 5

hPupEbdGIjz_1mu5zO1JFcZoTDo@500x207

Marie-Lise et ses amies

~

Effondrement, soleil, ambulance, capituler, Cléopâtre,

intellectuel, enthousiasme, rétrospective, frivolité, pattes d’oie.

~

Brusque instant

.

Pin-pon, pin-pon, pin-pon, ce soir, au coucher du soleil, c’est l’ambulance qui l’amène aux urgences.

Pas mal plus manuelle qu’intellectuelle, elle a presque toujours fait dans la frivolité, tout au cours de sa vie, et souvent plus qu’autrement ; dirait son entourage.

Telle Cléopâtre, elle était, d’une extraordinaire beauté. Nez protubérant, menton effilé, cou élancé avec une apparence fort séduisante. De pattes d’oie, ne cherchez pas.

Dans ce brusque instant, sans enthousiasme, et sans rétrospective sur son passé, elle se voit dans l’obligation de capituler, et de reconnaître sa fragilité. Quel effondrement subit, lequel, elle n’avait aucunement prévu. Ainsi, on se souviendra d’elle et où, tombera-t-elle peut-être même dans l’oubli !

~

Beau lundi de Pentecôte,

belle fête des patriotes

et

bonne semaine,

Colette

Atelier d’écriture d’Evy, N°317

image_0580098_20210130_ob_a62caa_0

EVY

Thème :

Élégance

.

Quelle élégance

Gestuelle de la danse

Celle du mouvement

.

Mouvement sans fin

Toujours encore et encore

Et virevolte

.

Toute en grâce

Sa robe lumineuse

Applaudissements

.

Instant de bonheur

Élégance du mouvement

Tout au fond du cœur

.

Les yeux embués

Soirée inoubliable

Sa satisfaction

~

Bon week-end de Pentecôte,

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 814 autres abonnés