Pour ce jeudi 22 avril : Ascension religieuse ou pas

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°249

À la barre :

Laura

Pasteurs et troupeaux

.
Victor Hugo

.

Le vallon où je vais tous les jours est charmant,
Serein, abandonné, seul sous le firmament,
Plein de ronces en fleurs ; c’est un sourire triste.
Il vous fait oublier que quelque chose existe,
Et, sans le bruit des champs remplis de travailleurs,
On ne saurait plus là si quelqu’un vit ailleurs.
Là, l’ombre fait l’amour ; l’idylle naturelle
Rit ; le bouvreuil avec le verdier s’y querelle,
Et la fauvette y met de travers son bonnet ;
C’est tantôt l’aubépine et tantôt le genêt ;
De noirs granits bourrus, puis des mousses riantes ;
Car Dieu fait un poëme avec des variantes ;
Comme le vieil Homère, il rabâche parfois,
Mais c’est avec les fleurs, les monts, l’onde et les bois !
Une petite mare est là, ridant sa face,
Prenant des airs de flot pour la fourmi qui passe,
Ironie étalée au milieu du gazon,
Qu’ignore l’océan grondant à l’horizon.
J’y rencontre parfois sur la roche hideuse
Un doux être ; quinze ans, yeux bleus, pieds nus, gardeuse
De chèvres, habitant, au fond d’un ravin noir,
Un vieux chaume croulant qui s’étoile le soir ;
Ses sœurs sont au logis et filent leur quenouille ;
Elle essuie aux roseaux ses pieds que l’étang mouille ;
Chèvres, brebis, béliers, paissent ; quand, sombre esprit,
J’apparais, le pauvre ange a peur, et me sourit ;
Et moi, je la salue, elle étant l’innocence.
Ses agneaux, dans le pré plein de fleurs qui l’encense,
Bondissent, et chacun, au soleil s’empourprant,
Laisse aux buissons, à qui la bise le reprend,
Un peu de sa toison, comme un flocon d’écume.
Je passe ; enfant, troupeau, s’effacent dans la brume ;
Le crépuscule étend sur les longs sillons gris
Ses ailes de fantôme et de chauve-souris ;
J’entends encore au loin dans la plaine ouvrière
Chanter derrière moi la douce chevrière,
Et, là-bas, devant moi, le vieux gardien pensif
De l’écume, du flot, de l’algue, du récif,
Et des vagues sans trêve et sans fin remuées,
Le pâtre promontoire au chapeau de nuées,
S’accoude et rêve au bruit de tous les infinis
Et, dans l’ascension des nuages bénis,
Regarde se lever la lune triomphale,
Pendant que l’ombre tremble, et que l’âpre rafale
Disperse à tous les vents avec son souffle amer
La laine des moutons sinistres de la mer.

Bon jeudi,

Colette

44 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Golondrina63Auv
    Avr 21, 2021 @ 20:31:16

    Merci Colette pour ce moment de lecture
    Bonne journée Colette
    Bisous

    Réponse

  2. martinemartin85
    Avr 21, 2021 @ 22:51:20

    Quel beau poème de Victor Hugo que je ne connaissais pas. Merci pour ce partage. Mes petites filles arrivent. Je fais une pause blog d’une semaine. Bisous

    Réponse

  3. Solène Vosse
    Avr 22, 2021 @ 00:09:00

    Que c’est beau ! Mais que c’est beau, Colette ! En même temps, c’est du Victor Hugo. Géant ! Avec Baudelaire ( et ses Fleurs du mal), Victor Hugo font partie des poètes classiques que j’ai longtemps préférés. J’y reviens toujours. Et je ne m’en lasse pas.
    Voilà une journée qui commence merveilleusement, Baudelaire chez Jazzy, et Victor Hugo chez toi. MERCI Colette pour ce grand et beau partage.
    Bonne journée à toi, a très bientôt. Bisous.

    Réponse

    • colettedc
      Avr 22, 2021 @ 10:37:07

      C’est super gentil, Solène !!! Grand merci à toi ! Heureuse d’avoir contribué à te rendre merveilleux ce début de journée !!! Tout le plaisir est pour moi !
      Bonne, belle et douce poursuite de ce jeudi !!! Gros bisous 😘

      Réponse

  4. jill bill
    Avr 22, 2021 @ 00:40:09

    Merci Colette…. Victor on ne s’en lasse pas… bon jeudi, bises JB

    Réponse

  5. Georges 2679
    Avr 22, 2021 @ 01:38:43

    Très beau poème…que je ne connaissais pas . Bon jeudi. Amitiés

    Réponse

  6. laura vanel-coytte
    Avr 22, 2021 @ 01:54:59

    il a tellement écrit qu’on découvre toujours, merci

    Réponse

  7. annemarieguillard
    Avr 22, 2021 @ 02:50:37

    Un très beau poème de Victor Hugo pour ce dernier jeudi avec Laura, c’est un excellent choix.
    Bises et bon jeudi Dame Colette

    Réponse

  8. marie
    Avr 22, 2021 @ 03:15:41

    Bonjour Colette, il est très beau ce poème, bucolique et romantique. Merci c’est un beau partage bisous MTH

    Réponse

  9. TITELILI LILIANE DEMO
    Avr 22, 2021 @ 03:57:43

    Bonjour Colette
    que dire !!! c’est du Victor Hugo, c’est magnifique
    bon choix
    belle journée
    bisous

    Réponse

  10. Dornberger Michelle
    Avr 22, 2021 @ 04:08:20

    C’est un superbe poème du grand Victor Hugo qui est un de mes poètes préférés, bon jeudi, bisous !

    Réponse

  11. eglantine36
    Avr 22, 2021 @ 04:52:40

    merci pour ce poème de Victor Hugo qui ne peut que me plaire 🙂
    bises

    Réponse

  12. écureuil bleu
    Avr 22, 2021 @ 07:51:57

    Bonjour Colette. C’est un joli poème de Victor Hugo que tu me fais découvrir. Bonne journée et bisous

    Réponse

  13. Josette
    Avr 22, 2021 @ 08:42:57

    il y a toujours de nouveaux poèmes à découvrir chez Victor Hugo
    merci Colette

    Réponse

  14. fanfan2B
    Avr 22, 2021 @ 08:52:42

    Je n’ai pas réussi à mettre un commentaire sous Volkan;alors je le mets ici.: »Pauvre Volkan , il a eu une fin dramatique.C’est triste pour le petit garçon!
    Une bien belle histoire. »
    J’aime bien ce poème de Victor Hugo; un bon choix.Bises

    Réponse

  15. Renée
    Avr 22, 2021 @ 10:03:29

    Grand poète Colette
    Bonjour,
    Copier/coller à tous (pardon)
    Je sors du vaccin qui s’est bien passé mais suis terriblement en retard du coup. Je passe vous lire demain plus en détail si pas trop d’effet secondaire comme, mal de crâne. Douce soirée bises amicales. Renée http://envie2.be/

    Réponse

    • colettedc
      Avr 22, 2021 @ 11:12:32

      Bonjour Renée,
      Merci beaucoup à toi ! C’est gentil !!!
      Espérant que tout se passe bien pour toi !!! Douce poursuite de ce jeudi et douce soirée également ! Bises 😘

      Réponse

  16. giselefayet
    Avr 22, 2021 @ 10:17:27

    Un excellent choix Colette . J’aime beaucoup ce passage
    « Car Dieu fait un poème avec des variantes ;
    Comme le vieil Homère, il rabâche parfois,
    Mais c’est avec les fleurs, les monts, l’onde et les bois »
    Avec Victor Hugo c’est un régal de lecture d toute façon et ce tout au long du poème
    Bon jeudi
    Bises

    Réponse

  17. francefougere
    Avr 22, 2021 @ 10:24:44

    C’est si beau – et grand, simplement grand – Merci, Colette, pour ton choix, avec ms bises et mes amitiés 🙂

    Réponse

  18. claudie80860
    Avr 22, 2021 @ 11:09:55

    Victor Hugo nous ne sommes jamais déçu.
    Bises

    Réponse

  19. PPRené
    Avr 22, 2021 @ 11:35:43

    Tres beau poeme de Victor Hugo, tres bon choix chere Colette, porte toi bien, amities et gros becs

    Réponse

  20. Béa Kimcat
    Avr 22, 2021 @ 11:39:11

    Si beau ! Du Grand Victor.
    Bisous Colette

    Réponse

  21. mireille du sablon
    Avr 22, 2021 @ 13:57:54

    Certes pas facile à apprendre par coeur à l’école mais si beau à lire!
    Bises du soir
    Mireille du sablon

    Réponse

  22. durgalola
    Avr 23, 2021 @ 13:13:30

    je savoure à chaque fois les poèmes de Victor Hugo.
    Merci Colette. Bises.

    Réponse

Un plaisir pour moi, que de vous lire en commentaire : Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 819 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :