Mon mois émoi janvier 2021 : dimanche le 31 janvier

ob_05a4bb_diary-3119831-480

PAR ICI

Bonjour à toutes et à tous,

Grand merci de votre agréable passage sur mon blog pendant mon confinement qui se poursuit pour je ne sais combien de temps encore. Bien entendu, je ne puis vous répondre personnellement, et non plus passer sur tous vos billets pour y déposer des commentaires. Ce n’est que partie remise, et lorsque tout rentrera dans l’ordre, il en sera tout comme avant. Je fais ce billet pour vous donner de mes nouvelles, car il s’y prête tout à fait, mais je ne promets rien pour la suite. Je verrai au jour le jour ce que je peux réaliser.

Le 1er janvier, de beaux flocons de neige saluent cette nouvelle année.

Le 2 janvier, puisque rarement deux sans trois, comme les deux précédents mois, en cette première fin de semaine du mois, en après-midi jusque pendant le repas du soir, c’est la panne d’électricité. Beaucoup plus courte, cependant, que les deux autres fois.

Le 3 janvier, incroyable mais vrai : à cause de la panne d’électricité de la veille, l’installation de Radio-Canada pour la messe télévisée ne fonctionne pas, alors que je devais faire les lectures. Je les fais quand même pour le circuit fermé de la maison, qui lui, fonctionne. Pendant ce temps, Radio-Canada diffuse une messe antérieure dans laquelle je lisais également et portais les mêmes vêtements avec lesquels j’étais vêtue en ce jour. Lorsque j’arrive au repas du midi à la cafétéria, l’une me dit comment se fait-t-il que tu sois habillée ainsi. Moi, qui n’en savais rien, je lui dis : bien voyons, ce sont mes vêtements, et je peux les porter lorsque j’en ai le goût. Une autre qui avait pris, elle, la messe en circuit fermé lui dit : c’est normal, elle vient de faire les lectures à l’Oratoire, et ainsi de suite … Je, et nous constatons que je viens d’accomplir un exploit ; à savoir, de lire à deux endroits en même temps, et tenez-vous bien, avec des textes différents, habillée des mêmes vêtements. Pas pire, que cela, hein !!!

Le 6 janvier, le couvre-feu est annoncé pour samedi le 9 janvier jusqu’au 8 février inclus entre 20 h 00 et 5 h 00.

Le 7 janvier, nous sommes reconnues pour un foyer d’éclosion, car 3 personnes du personnel soignant sont positives à la Covid.

Le 9 janvier, le couvre-feu est bel et bien en vigueur. Tous les commerces doivent être fermés à compter de 19 h 30, y compris les épiceries. Seule les restaurants qui offrent un service de livraison, les pharmacies et les stations-services, pourront continuer d’opérer en fin de soirée. Cependant, plusieurs types de déplacements ou sorties jugées nécessaires ou humanitaires seront autorisées, entre autre pour le travail. Un message cellulaire sera envoyé à 18 heures sur Québec en alerte pour aviser les citoyens de l’entrée en vigueur imminente du couvre-feu.

Le 12 janvier, une de nos compagnes est positive à la Covid.

Ce même jour, je reçois une jolie carte de Gisèle Fayet (Jazzy) :

de Gisèle Fayet

Merci beaucoup à toi Gisèle ; c’est tout à fait gentil !

Gros becs💗💗💗

Le 14 janvier, une autre de nos compagnes est positive à la Covid.

Nous sommes alors confinées à nos chambres.

Le 15 janvier, je reçois une jolie carte d’Arlette Vanbostraete :

d'Arlette V.

Merci beaucoup à toi Arlette ; c’est tout à fait gentil !

Gros becs 💗💗💗

Le 16 janvier, nous avons une magnifique et féérique tempête de neige (vue de mes fenêtres de chambre).

Le 18 janvier, en début de soirée, décès de notre première compagne atteinte de la Covid.

Le 19 janvier, je devais avoir ma coupe de cheveux. Cela n’a pas eu lieu, bien entendu.

Le 28 janvier, notre deuxième compagne atteinte de la Covid nous revient complètement guéri ! Super !!!

Je reçois une jolie carte de Josette D’Hoest :

de Josette D'Hoest

Merci beaucoup Josy ; c’est tout à fait gentil !

Gros becs 💗💗💗

Le 30 janvier, je viens de terminer la lecture du manuscrit du livre de Martine Martin : Souviens-toi du bus 96.

1816

Grand merci Martine pour cet envoi fort apprécié pendant mon confinement. Que de bons moments passés à te lire. Ton livre est tout à fait captivant, et une fois la lecture commencée, il est très difficile de l’arrêter.

(J’ai dû le faire, cependant, car en confinement, dans une grande maison, il faut suivre les directives proposées à toutes. Nous prenons bien soin de nous, afin de nous protéger de ce virus. On frappe à la porte pour recueillir notre température du jour, pour nos collations, et bien entendu pour nos trois repas).

J’ai beaucoup aimé les endroits choisis tout au long de ton roman, entre autres, y reconnaître des noms de ceux lus régulièrement sur tes blogs, et des lieux où je suis passée, lors de mon voyage en France.

En toute fin, quelle surprise, ce contenu inattendu, comme tu sais si bien le faire.

Bravo Martine !!!

Pour terminer, des photos de mon lieu de confinement (ma chambre) :

100_9940

100_9934

100_9939

100_9944

BON MOIS DE FÉVRIER

à

toutes et tous !

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 791 autres abonnés