Pour ce 1er octobre, tout autre lien avec l’électricité

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

À la barre :

 Jeanne Fadosi

Les poteaux télégraphiques
.
Au long des routes granitiques,
Voyageurs maigres et perclus
Vont les poteaux télégraphiques,
En caravane énigmatique
Vers les lointains irrésolus.
.
Ils vont droit devant eux, géants anachorètes,
Meurtris, gercés, leur interminable chemin,
Stoïques, le front haut insulté des tempêtes,
Et les soleils couchants enveloppent leur tête
D’une auréole de carmin.
.
Par les dunes, les bois, les falaises arides,
les landes et les champs, les villes et les bourgs,
ils vont, des couchants d’or aux orients livides,
acharnés, jamais las, sans mules et sans guides
droit devant eux ils vont toujours.
.
Portant leurs fils pesants où la bourrasque miaule,
En file indienne, lents, pensifs, silencieux,
Immensément ils vont d’un pôle à l’autre pôle.
Quel cordier monstrueux trame sur leurs épaules
Son jeu de fils mystérieux ?
.
Ils sont les vagabonds des routes incertaines,
Tranquilles, franchissant rivières et maisons ;
Ils s’en vont colportant les gloires et les haines,
Les douleurs, les amours, les bonheurs et les peines,
Par au-delà les horizons…
.
Ils sont les chemineaux efflanqués, maléfiques,
Qu’on voit marcher sans fin sur le bord du chemin.
Ils sont les pèlerins hâves, mélancoliques,
Qui s’en vont, poursuivant leur tâche apostolique
De répandre le verbe humain.
.
Albert Paul Granier

Quand les poètes chantent la science

Dans : Les coqs et les vautours (1917)

Bon jeudi,

Colette

26 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. martinemartin85
    Sep 30, 2020 @ 22:45:35

    Excellent choix que ce poème. Il fallait y penser aux poteaux télégraphiques. Bisous

    Réponse

  2. ANNE GUILLARD
    Oct 01, 2020 @ 01:22:22

    Tu as choisi un très beau poème pour cette seconde poésie du jeudi pour Jeanne, bravo.
    Bises

    Réponse

  3. Georges 2679
    Oct 01, 2020 @ 01:44:18

    Je trouve ce poème très joli et original ! Bonne journée. Amitiés

    Réponse

  4. marie
    Oct 01, 2020 @ 02:45:50

    Bonjour Colette, un beau poème qui met bien en lumière ces poteaux télégraphiques qui nous apportent les nouvelles, on les voit de moins en moins, dans certains villages ils sont enterrés mais n’en sont pas pour autant devenus inefficaces Bisous MTH

    Réponse

    • colettedc
      Oct 01, 2020 @ 09:58:09

      Bonjour Marie,
      Merci beaucoup à toi … c’est tout à fait gentil … tu as bien raison … pas moins inefficace, en effet … bon après-midi … bisous ❤ … amitié …

      Réponse

  5. claudie80860
    Oct 01, 2020 @ 03:37:37

    Ca me rappelle l’époque des poteaux en bois recouverts de goudron pour les protéger de la pluie.
    Gare à ceux qui s’adossaient dessus.
    J’en sens encore l’odeur.
    Bonne journée.

    Réponse

  6. Golondrina63Auv
    Oct 01, 2020 @ 05:46:18

    Chouette idée que ce poème ce matin
    Merci Colette
    Bises

    Réponse

  7. giselefayet
    Oct 01, 2020 @ 05:49:15

    Un tres bon choix Colette pour ce jeudi . Des poteaux qui disparaissent de nos villes mais qui sont encore bien présents à la campagne
    Bonne journée
    Bises

    Réponse

  8. Renée
    Oct 01, 2020 @ 10:02:32

    j’aime bien la manière dont il voit ces horrible poteaux. Bon choix Colette. Bisous XXXX

    Réponse

  9. Jeanne Fadosi
    Oct 01, 2020 @ 11:51:10

    Un excellent choix de poème en effet que ces poteaux télégraphiques qui ont façonné les paysages du XXe siècle. bises et belle soirée

    Réponse

  10. monique51
    Oct 01, 2020 @ 13:51:01

    Bonjour Colette,
    je passe te dire au revoir , je serai absente 1 semaine, besoin de repos avant d’entamer une série de traitements radiothérapie, mes marqueurs sont à l’abondants, alors avant que les metastases formes des tumeurs étant abonné à elles prendre le devant avec mon cancérologue , mais ce ne sera pas conséquent comme traitement faible densité des rayons dans un premier temps, je viens de lire un très beau texte de cet auteur merci
    pour ta présence depuis tellement longtemps merci d’être mon amie en espérant encore longtemps, bisou amitié et bonne fin de semaine la santé avec ❤

    Réponse

    • colettedc
      Oct 01, 2020 @ 14:03:48

      Bonsoir Monique,
      La meilleure des chances pour toi … et, de tout ❤ avec toi !!! Merci beaucoup, beaucoup … c'est super gentil … merci aussi de ta présence, je l'apprécie … douce fin de semaine … gros bisous ❤ … amitié …

      Réponse

  11. écureuil bleu
    Oct 01, 2020 @ 16:36:41

    Tu me fais découvrir un très beau poème. Bonne soirée et bisous

    Réponse

  12. Trigwen
    Oct 03, 2020 @ 17:46:15

    Excellent poème sur les poteaux télégraphiques ! Qui aurait pu penser à écrire sur un poème ces poteaux en les personnalisant et en leur donnant vie ? Personne avant Albert Paul Granier qui a su leu donner vie et les mettre en valeur.
    Lorsque je lis son texte, je pense au superbe morceau du groupe Dire Straits intitulé « Telegraph road » qui raconte la construction du télégraphe d’est en ouest aux Etats-Unis au XIXème siècle.

    Réponse

  13. dimdamdom59
    Oct 13, 2020 @ 18:12:20

    De nos jours on n’en voit plus guère, ils sont remplacés par les éoliennes qui, il faut le reconnaître sont envahissantes.
    Merci pour le choix de ton poème.
    Bisous Colette.
    Domi.

    Réponse

Un plaisir pour moi, que de vous lire en commentaire : Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 746 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :