Pour ce lundi 16 mars : Rêve inachevé

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

À la barre :

MARIE CHEVALIER

Elle nous dit :

Il nous est arrivé sans doute à toutes et tous d’être plongés dans un doux rêve et de nous réveiller en sursaut.

Comme nous aurions aimé poursuivre ce rêve inachevé !

Décrivez-nous ce que vous ressentez et surtout parlez-nous de ce rêve dans un petit texte court.

C’est un chaud après-midi d’été, je ne m’ennuie pas du tout car, tant de choses à faire. L’idée me vient de faire disparaître de mes fenêtres de chambre ces tâches d’eau sèches laissées par la dernière pluie. Un genou que le rebord de la fenêtre et un pied sur l’escabeau (je souris, oui, me rappelant ma chute de l’automne dernier), j’admire nos gros arbres. De là, je ne vois aucunement la ligne d’horizon. Je me sens si paisible devant ce magnifique paysage quand, tout à coup, mon regard plonge vers le bosquet tout en bas où se dissimule tant bien que mal ce bizarre d’inconnu, un écureuil sur la tête et un autre sur l’épaule. S’ils peuvent lui mordre les oreilles, que j’me dis ! Son accoutrement sort tellement de l’ordinaire qu’on se croirait un jour l’Halloween (ce qui me replonge davantage dans ma chute d’escabeau de ce lendemain de déguisement). Halte-là, toi … et sans plus réfléchir, je lui verse mon seau d’eau tout droit sur la tête. Puis, je ferme tranquillement la fenêtre d’où je suis et, je retourne calmement à mon bureau. S’il sonne pour se plaindre, personne ne pourra imaginer que ce puisse être moi la coupable … à ce moment précis, mon cadran me signale que c’est bien le moment de me lever … je ne souhaite pas poursuivre mon rêve car pas si doux que cela, vous constatez mais, de demeurer au lit encore un peu de temps pour me détendre et remercier le ciel que ce ne soit par vrai …

Bonne semaine,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 710 autres abonnés