Pour ce lundi 20 janvier : Texte à trous

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°230

À la barre :

FANFAN

Ô fureur ! Ô désespoir ! Ô défaut ennemie !

N’ai-je donc tant été que pour cette offense ?

Et ne suis-je chaulé dans les travaux blessants

Que pour subir en un jour sécher tant de succès ?

Mon bras, qu’avec estime toute la ville admire,

Mon membre, qui tant de fois a épargné cet effet,

Tant de fois affermi le siège de son chef,

Trahit donc ma noise, et ne fait rien pour moi ?

Ô féroce souvenir de ma gloire passée !

 Mission de tant de jours en un jour détrônée !

Nouvelle tenue , fatale à mon bonheur !

Précipice élevé d’où tombe mon éloge !

Faut-il de votre poli voir triompher le marquis,

Et crever sans vengeance, ou vivre dans la fessée ?

Marquis, sois de mon émir à présent gouverneur:

Ce haut grade n’admet point un mec sans éloge ;

Et ton jaloux dédain, par cet humiliant insigne,

Malgré le choix du chef, m’en a su rendre ordurier.

Et toi, de mes exploits vaniteux instrument,

Mais d’un tronc tout de givre  inutile ornement,

Fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette avanie,

M’as servi de comédie, et non pas de remède,

Va, quitte désormais le benjamin des terriens,

Passe, pour me châtier, en de préférables mains.

(Vous aurez reconnu la tirade de Don Diègue dans

le Cid de Corneille)

Bonne semaine,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 683 autres abonnés