Pour ce jeudi 16 janvier : Un extrait d’une pièce classique …

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

Défi N°230

À la barre :

FANFAN

Pour ce jeudi poésie : elle nous demande :

un extrait d’une pièce classique

Molière, Corneille ou Racine.

Extrait : Théâtre classique

Les précieuses ridicules

Comédie

Représentée au Petit-Bourbon

Molière

1660

Scène Vll

Mascarille, deux porteurs.

.

 MASCARILLE : Holà, porteurs, holà ! Là, là, là, là, là, là. Je pense que ces *marauds-là ont dessein de me briser à force de heurter contre les murailles et les pavés.

.

PREMIER PORTEUR : Dame ! C’est que la porte est étroite : vous avez voulu aussi que nous soyons entrés jusqu’ici.

.

MASCARILLE : Je le crois bien. Voudriez-vous, *faquins, que j’exposasse l’embonpoint de mes plumes aux inclémences de la saison pluvieuse, et que j’allasse imprimer mes souliers en boue ? Allez, ôtez votre chaise d’ici.

.

DEUXIEME PORTEUR : Payez-nous donc, s’il vous plaît, Monsieur.

.

MASCARILLE : Hem ?

.

DEUXIEME PORTEUR : Je dis, Monsieur, que vous nous donniez de l’argent, s’il vous plaît.

.

MASCARILLE, lui donnant un soufflet. Comment, coquin, demander de l’argent à une personne de ma qualité !

.

DEUXIEME PORTEUR : Est-ce ainsi qu’on paye les pauvres gens ? Et votre qualité nous donne-t-elle à dîner ?

.

MASCARILLE : Ah ! Ah ! Ah ! Je vous apprendrai à vous connaître ! Ces canailles-là s’osent jouer à moi.

.

PREMIER PORTEUR, prenant un des bâtons de sa chaise. Çà ! Payez-nous vitement !

.

* Maraud : Terme injurieux qui se dit des gueux, des coquins qui n’ont ni bien ni honneur, qui sont capables de faire toutes sortes de lâchetés.

*Faquin : se dit aussi en quelque sorte figuré, pour un homme sans mérite, sans honneur, sans cœur, digne de toute sorte de mépris.

Bon jeudi,

Colette

 

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 742 autres abonnés