Mardi poésie chez Lady Marianne : poème libre

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

Prompt rétablissement Marianne !

~

Émile Nelligan (1879-1941)

.

Soirs d’automne

.

Voici que la tulipe et voilà que les roses,

Sous les gestes massifs des bronzes et des marbres,

Dans le Parc où l’Amour folâtre sous les arbres,

Chantent dans les longs soirs monotones et roses.

.

Dans les soirs a chanté la gaîté des parterres

Où danse un clair de lune en des poses obliques,

Et de grands souffles vont, lourds et mélancoliques, à

Troubler le rêve blanc des oiseaux solitaires.

.

Voici que la tulipe et voilà que les roses

Et les lys cristallins, pourprés de crépuscule,

Rayonnent tristement au soleil qui recule,

Emportant la douleur des bêtes et des choses.

.

Et mon amour meurtri, comme une chair qui saigne,

Repose sa blessure et calme ses névroses.

Et voici que les lys, la tulipe et les roses

Pleurent les souvenirs où mon âme se baigne.

.

Émile Nelligan

~

Émile Nelligan est un poète québécois influencé par le mouvement symbolique ainsi que par les grands romantiques.

De : Wakipédia

~

Bon mardi,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 715 autres abonnés