Détesté / Aimé

Détesté-Aimé--e1548860949325

PAR ICI

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 28 septembre), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

~

😀 Ce dimanche 1er septembre, ce qui commence super bien le mois : baignade à la piscine !!!

De retour_7

😥 Ce qui s’avère la dernière de la saison pour cette année … hélas !

😀 Dès ce 3 septembre, ce fut la reprise en grande, des cartes postales des Croqueurs de Mots. Merci encore une fois, Domi, pur cette excellente idée ! Je continue cette suite dans l’ordre de réception :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Josette (Pimprenelle), Marie-Thérèse (Marie des Vignes), René, Annick (Lotus), Rose (Golondrina), Dominique (Dômi) et Gini (Assoula). Encore une fois, merci à toutes et tous, celles et ceux d’août et celles et ceux de septembre !!!

😀 Jeudi 5 septembre, je passe une belle et bonne journée à la campagne.

😀 15 septembre, je fais les prières universelles à la messe télévisée de Radio-Canada (à notre Oratoire Saint-Joseph de Québec.

De même ce 29 septembre, j’y ferai la 2e lecture.

😀 26 septembre, je reçois, de la belle escapade de Renée, cette jolie carte postale des Chutes du Rhin (Rheinfall), canton de Schaffouse, Suisse. Les plus hautes chutes de l’Europe. Grand merci à toi, Renée ! C’est super gentil !!!

😀 Au cours de ce mois, j’ai lu :

Le Roman de Julie Papineau_La tourmente)Tome 1

Le Roman de Julie Papineau – La Tourmente –Tome 1

De Micheline Lachance. Je ne me lasse pas de ses écrits historiques.

Journaliste, ex-rédactrice en chef du magazine Châtelaine et biographe du cardinal Paul-Émile Léger, Micheline Lachance a préféré la voie romanesque pour nous raconter ce personnage au destin peu commun. L’auteur n’a pas négligé pour autant d’interroger les documents d’époque, notamment la très intéressante correspondance de Julie Papineau avec son mari Louis-Joseph Papineau et ses enfants, Amédée, le passionné, et le fragile Lactance.

Sous des dehors de femme délicate et menue, Julie séduit, par sa détermination et son caractère, le beau et fier Louis-Joseph Papineau, qu’elle épouse à la cathédrale de Québec.

Tout en se consacrant à ses enfants, Julie Papineau mène la vie des grands bourgeois : bals chez le gouverneur, promenades à cheval à la seigneurie et déjeuners chez monseigneur Lartigue. Elle fréquente le docteur Robert Nelson, le maire de Montréal, Jacques Viger, sa femme Marguerite, le gouverneur Aylmer et d’autres personnages marquants de l’époque …

Mais, en cet été 1832, Julie se retrouve dans la mêlée qui aboutira à la rébellion de 1837. Tout bascule. Toujours passionnément amoureuse de ce héros du Bas-Canada que fut Papineau, elle restera néanmoins lucide devant le rôle ambigu du chef des patriotes lors de la fameuse bataille de Saint-Denis qui l’obligera à fuir aux États-Unis. Elle ira le rejoindre, le cœur battant, troublée à l’idée que l’homme de sa vie ait pu abandonner les siens …

Ainsi s’achève ce mois. Mais pour terminer, voici quelques photos de saison :

~

Bonne fin de semaine,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 746 autres abonnés