Pour ce lundi 1er avril : Moi, le pommier

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

À la barre :

DURGALOLA

Pour le défi de ce lundi, nous devons imaginer que nous sommes un arbre (chêne, bananier, charme, ce que nous préférons) et, nous devons ensuite raconter notre histoire en une trentaine de lignes.

Au début de notre texte, nous devons insérer une citation ou un proverbe relatif à un arbre.

Moi, j’ai trouvé ce dicton qui me convient si bien.

Soleil le dernier jour de février – Met des fleurs au pommier

Dicton de Dictons

Cela ne m’étonne pas du tout car, ce dernier jour de février, c’est mon anniversaire. En plus de parer mon arbre de fleurs, ce jour-là, j’en reçois sous toutes les formes : coupées, en pot, en mots, en compliments sucrés mais nos salés, tout de même.

Pour le moment, je suis encore encerclé de neige. Oui, oui, ne riez pas, c’est normal car, mon pays, c’est l’hiver. Cependant, la pluie qui tombe présentement à 100%, en ce dimanche, me dégage de plus en plus. Petit à petit, que je me dis, l’oiseau fait son nid.

Comme vous le constatez, du moins, je l’espère, je suis un pommier, planté ici depuis trois ou quatre ans. Chut ! Approchez, je vais vous transmettre un secret : Sous moi, avant, ce terrain était un cimetière. Oui, oui, ne sursautez pas car, c’est tout à fait vrai et de plus, je m’y sens si bien et, à mon aise, vous savez ! Le terrain a été désacralisé. Tout a été fait dans l’ordre des choses.

La nature est si bonne ! Tout autour de moi, ce n’est que beauté ! Je ne suis pas seul, nous sommes deux. Présentement, vous ne pouvez l’apercevoir mais, il est tout juste devant moi, à l’autre bout de ce petit terrain.

IMG_1706

J’ai beaucoup de visiteurs, lorsque les jours sont cléments et lorsque je fleuris et que je m’épanouis de tout mon être de pommier. On m’admire, on s’émerveille de ma beauté et on me photographie aussi ; c’est grâce à tout cela, que vous pouvez me voir en ce jour.

Chaque année, je grandis un peu plus et je m’efforce de devenir de plus en plus fort et productif. J’y rencontre un très gros obstacle, cependant ! Lorsque vient le temps de porter mes pommes, elles n’ont pas même le temps de se rendre à maturation, les pauvres ! Cela me peine, vous savez ! J’aimerais tant récompenser mes visiteurs en leur offrant une belle pomme toute rouge en son temps mais, je m’y retrouve dans l’impossibilité.

Vous savez, ces petits mammifères à queue touffue en forme de plumeau (pardon Brigitte), bien, ils viennent dévorer ma récolte sans me demander la permission. Ils sont si nombreux à part ça, ces écureuils ! En tout cas, c’est ce que j’ai entendu, un de ces jours, à leur sujet ; alors que j’étais dépressif à force de me faire dévaliser ainsi.

IMG_1637

Au temps de la récolte, l’an dernier, il restait seulement une belle pomme rouge sur une de mes branches. À ce moment-là, j’ai eu peur pour ma vie mais non, on a une grande indulgence envers moi. J’en remercie le ciel et, je ferai tout ce que je peux encore, cette année, le moment venu. Je garde confiance.

J’espère que vous avez aimé mon histoire car, c’est de tout cœur que je vous la livre.

Bonne semaine

et

beau mois d’avril,

Colette

 

Publicités

Les défis de la Plume d’Evy : Le petit peuple

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°206

~

Cette semaine : Le petit peuple

– aux sous-bois, un monde fabuleux

~

Calme, tranquilité du petit peuple.

Au jardin,

au sous-bois,

quel monde fabuleux.

Petites étincelles dans la nuit !

Ne parlent pas,

ne font que t’apaiser.

Regarde,

observe ces petits veilleurs ;

autant de jour que de nuit.

Là, tout bonnement pour toi.

Pas si loin, tout proche de toi ;

là, tout simplement.

Court,

petit écureuil plein d’entrain.

libellule_023

Gif.toutimages

La libellule te rejoint

dans

ce petit peuple fabuleux.

~

Bon dimanche,

Colette

Détesté / Aimé

Détesté-Aimé--e1548860949325

PAR ICI

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 30 mars), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

~

😥 Le lundi 4 mars, en après-midi, je me rends au chevet d’une amie de longue date, dont les heures sont comptées. Ce que j’ai bien fait d’y aller !

😥 Dans la nuit du 5 mars à trois heures donc, le 6 mars au matin, nous apprenons son décès.

🙂 Le 9 mars, surprise ! En tout début d’après-midi je traverse le pont pour me rendre sur la rive sud dans ma famille. Une belle occasion se présente alors, j’y vais. Je suis particulièrement curieuse d’y vérifier l’accumulation de la neige.

Voici des photos prises du patio de notre maison familiale :

😀 Le dimanche 10 mars, je lis les prières universelles à la messe Le Jour du Seigneur à notre Oratoire Saint-Joseph de Québec, diffusée par Radio Canada.

😥  Le 18 mars, rendez-vous annuel chez le dentiste.

😀 Rien de spécial : Youpie !

😀 Le 26 mars c’est ma coupe de cheveux. Ce que ça fait du bien. Je me sens plus légère !

😥  Le 29 mars, c’est l’anniversaire du décès de ma mère (39 ans déjà).

001 (8)

😥 Le dimanche 31 mars, aura lieu, en fin d’avant-midi, une liturgie de la Parole à la mémoire de mon amie décédée plus tôt en début de ce mois.

😥 J’aimerais bien vous montrer de jolies fleurs sur notre parterre mais il est encore bien trop tôt pour nous, de ce côté-ci de l’océan, hélas !

😀 Alors voici ce qu’on peut y voir encore :

~

Bonne fin de semaine,

Colette

Chez Lenaïg, thème : Le chien

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Un regard perçant

Si  triste   abandonné

Coeur en offrande

~

Fidèle compagnon

Toute sa vie pour son maître

Le meilleur ami

001 (7)

Toujours aux aguets

Surveillance des entrées

Un bon protecteur

~

… et d’ABC …

tendre compagnon

son regard parle pour lui

fidèle des fidèles

~

… et de Gisèle F. …

Ami sans faille

Donnerait même sa vie

Chien un coeur épris

~

Bon vendredi,

Colette

Pour ce jeudi 28 mars : L’arbre

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

N°218

À la barre :

DURGALOLA

Nous est demandé un poème écrit par une poétesse.

L’arbre

.

J’avais un grand arbre vert
Où nichait mon enfance ailée,
Un arbre grand troué de lumière
Qui remplissait le haut de mon âme.

.

J’avais de douces branches vertes
Où chantait mon enfance triste,
Des branches vertes et sonores
Qui répétaient les chagrins de mon âme.

.

J’avais mille feuilles vertes
Où palpitait l’élan de mon enfance,
Des feuilles lisses et captives
Comme les oiseaux de mon âme.

.

J’avais un grand arbre vert
Où se dénouait la fleur de mon enfance,
Pour quel printemps, pour quelle abeille ?
Pour quelle joie, pour quelle souffrance ?

Rina Lasnier

.

Rina Lasnier 1910-1997

Poète dramaturge québécoise, membre fondateur de l’Académie canadienne-française, maintenant l’Académie des lettres du Québec et du Conseil des arts de la Province de Québec. Aussi membre de la société royale du Canada. Ses poèmes souvent symboliques oscillent entre le temporel et l’éternel, l’angoisse et l’espoir et la relation entre la nature, l’homme et Dieu.

Bon jeudi,

Colette

Hachi

ICI

Prompt rétablissement madame JB !

Reviens-nous en pleine forme !

.

H est une lettre équilibrée dont ce prénom peut bénéficier.

Amérindienne nord, du peuple Séminole, il origine ce prénom.

C’est aussi dit, par ailleurs, que ce prénom origine du Japon.

Hé ! Venez que je vous dise : il signifie « cours d’eau ».

Il est aussi mentionné « rivière » (river) pour ce prénom.

.

Le prénom Hachi est un prénom peu populaire.

.

Chez nous, le hachis, nous le dégustions à table, en famille. C’était et cela demeure encore une bonne manière de finir les restes.

.

Sur ce,

Bon appétit ! Pardon,

Bon mercredi,

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne, thème : La forêt

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

~

LA FORÊT, thème proposé par Mamykool

~

La Forêt et le Bûcheron

.

Un bûcheron venait de rompre ou d’égarer
Le bois dont il avait emmanché sa cognée.
Cette perte ne put sitôt se réparer
Que la forêt n’en fût quelque temps épargnée.
L’homme enfin la prie humblement
De lui laisser tout doucement
Emporter une unique branche
Afin de faire un autre manche.
« Il irait employer ailleurs son gagne-pain ;
Il laisserait debout maint chêne et maint sapin
Dont chacun respectait la vieillesse et les charmes.»
L’innocente forêt lui fournit d’autres armes.
Elle en eut du regret. Il emmanche son fer :
Le misérable ne s’en sert
Qu’à dépouiller sa bienfaitrice
De ses principaux ornements.
Elle gémit à tous moments :
Son propre don fait son supplice.
Voilà le train du monde et de ses sectateurs.
On s’y sert du bienfait contre les bienfaiteurs.
Je suis las d’en parler. Mais que de doux ombrages
Soient exposés à ces outrages,
Qui ne se plaindrait là-dessus !
Hélas ! j’ai beau crier et me rendre incommode,
L’ingratitude et les abus
N’en seront pas moins à la mode.

.

Jean de la Fontaine – (1621 – 1695)

 ~

Bon mardi,

Colette

Les défis écriture de Ghislaine, N°90

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4@299x128

GHISLAINE

Avec les mots :

Récit, courses, sanction, égal, faire,

trouver, placer, pensant.

~

Petit bonheur d’école

Je vais vous relater un court récit de mes courses lors de mon adolescence. Il ne s’agit pas du tout de compétitions équestres ni même sportives, vous savez mais, tout simplement d’un simple défoulement dans la grande salle du couvent. J’aimais bien traîner après les heures de classe pour placer les bureaux faisant une ligne égale de chaque rangée, laver le tableau noir etc. … Toujours est-il, que cette fin d’après-midi dont il est question ici, je me suis retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Ce que j’ignorais mais que je sais parfaitement maintenant parce que je succombe encore plus souvent qu’à mon tour, les religieuses, ça court aussi. Alors là, celle de la classe des petits, toute jeunette encore, se trouva dans ma direction et ce, à la même vitesse que moi, je vous le jure ! Paf !!! Pensant recevoir une bonne sanction, les deux bras me sont tombés en l’entendant me dire : On laisse tomber ! Moi aussi, je devais marcher et non courir. Avec son beau sourire elle ajouta : Que personne ne le sache ! Nous aimions bien nous rappeler ce moment par la suite. Elle est décédée en septembre dernier. Nous n’avions pas tant de différence d’âge, tout de même !

~

Bonne semaine,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy : Une perle

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°205

~

Perle de rosée

Toi, perle de rosée

Roulant sur le velours,

Petite perle d’amour !

Gentiment déposée

Fragile petite chose,

Sur dame la rose.

Toi, ainsi conviée,

D’ici, vous renconter.

Devenir son amie,

En ce matin béni.

~

À vous toutes et tous,

un bon dimanche,

Colette

Thème de mars chez ABC : « En attendant … »

Thème de mars chez ABC_89tgvdClTQPJytwM88fGBfkieO4@250x196

ICI

« En attendant … »

~

En attendant que fonde la neige,

Que d’elle pointe le perce-neige :

Bienvenue soleil si cher à nos cœurs !

Éclosion des bourgeons en belles fleurs,

Que l’herbe verte rappelle les beaux jours ;

De l’éclat et couleurs aux  alentours.

Répandent leur bon parfum au jardin,

Au doux chant des oiseaux au gai refrain.

                                                                                                                    Photo : Colettedc

Faudra attendre que fonde la neige,

Que d’elle pointe le perce-neige.

~

Bonne fin de semaine,

Colette

 

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 619 autres abonnés