Mardi poésie chez Lady Marianne : La campagne

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

LA CAMPAGNE, thème proposé par Tortue

~

La Glaneuse

.

Nérée Beauchemin (1850-1931)

Écrivain et médecin québécois

.

Dans l’encadrement clair de la grand’porte ouverte,
Que le géranium tout odorant fleurit
De son aigrette rouge et de sa feuille verte,
La glaneuse robuste apparaît, et sourit.

.

Debout, le buste droit, la poitrine gonflée
Du souffle que dilate et rythme le travail,
Elle attend, tout de toile et de laine habillée,
Le départ pour les champs des gens et du bétail.

.

Et la cour de la ferme et la longue rangée
Des bâtiments, fenils et granges, ont frémi,
Aux rustiques rumeurs dont la brise est chargée,
Par un matin joyeux d’avoir longtemps dormi.

.

Bonjour à toi, bonjour, à la fois semblent dire
Les blés dont la rosée achève le roui;
Et les herbes des prés que le vent fait bruire
Semblent balbutier un poème inouï.

.

À toi, tout le cristal dont mon eau se fait gloire,
Dit le puits. C’est pour toi, c’est pour ton riche amour,
Ô reine des moissons, que j’offre et donne à boire,
À ton homme, à ta fille, à tes fils, tout le jour.

.

Mais voici que soudain, frappant toutes les choses
Et les êtres qu’enchaîne encore le sommeil,
Gloire à toi, dit l’Aurore : à toi, toutes mes roses!
Femme, à toi, tout mon or, répond le grand Soleil.

.

Nérée Beauchemin, Patrie Intime

.

CatégoriesNérée BeaucheminCampagneNatureTravail

~

Bon mardi,

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : L’amitié

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°197

~

L’amitié, cette fine pointe de l’amour, est baume pour le cœur. Lorsqu’elle est sincère, que d’instants merveilleux elle apporte. Si toutefois, sur le chemin, se produit des déceptions, des instants imprévus, ce qui est inévitable ; cette vieille complice ne saurait amoindrir la confiance réciproque de ces inséparables de toujours. Des moments intenses, ils vivent l’un l’autre, ayant pour devise la solidarité, ce bon goût, connu d’eux seuls. Ils n’exigent rien de l’un comme de l’autre mais, ils usent de tolérance. Au fil des ans, ils ont trouvé ce beau trésor, dont personne ne saurait leur ravir.

 ~

Bonne semaine,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 829 autres abonnés