À vos plumes chez Arlette 2018, N°18

mon-logo-fait-par-ghis

CHEZ ARLETTE

Pour cet atelier, simplement un thème :

LA RENTRÉE DES CLASSES

~

Actuellement ou les rentrées connues,

comment se passait notre rentrée ?

Les tenues et uniformes … obligatoires,

les meubles dans les classes … les conditions.

Ou, quelques souvenirs personnels ou situations !

Que ce soit crustillant ou pénible !

Il ne faut surtout pas regarder derrière, fini l’été (ou presque). Bien oui, c’est la rentrée. Il faut se faire une raison, l’heure a sonné et de bon gré, il faut y aller.

Après tant d’années, je me revois encore vêtue de ma robe noire par plis, ceinture à la taille, col de caoutchouc fermé par une boucle noire, ce pour les trois premières années. C’était bien austère, il faut le dire. Par la suite, il y a eu changement. Ce fut tout à fait bien accueilli, il va s’en dire. Nous portions alors un chemisier blanc accompagné d’une tunique marine. C’était déjà mieux. Habillement obligatoire pour le reste du primaire et du secondaire. Étant à la bonne école, entourée d’institutrices de choix, voyant cette chance qui s’offrait à moi, je l’eue aussi pour mon école normale. Alors, comment l’oublier ! Un ensemble à jamais gravé dans ma mémoire.

Comme j’étais de petite taille, je me retrouvais à peu près tout le temps assise en avant de la classe. Au début, à un pupitre à deux places avec un trou rond au centre pour l’encrier. Tablette en dessous ! Attention, n’en occuper seulement que la moitié. Bien cacher son cahier pour ne pas que la voisine puisse copier sur nous. Avec le temps, nous avons eu des bureaux individuels, bien entendu.

Ah ! Ces cahiers neufs, dont je possédais toujours un double à la maison, cela me servait surtout le vendredi midi, car je prenais mon repas chez-moi, étant à cinq minutes de marche du couvent ; le sujet de composition de l’après-midi étant dévoilé, j’y dessinais un petit quelque chose d’introduction à mon texte, sur la première des quatre feuilles, extraites du centre de ce cahier, afin de mettre mes mots en valeur et de récolter ainsi une meilleure note. Cela fonctionnait à tout coup.

À l’heure de la recréation, malicieusement, l’œil en coin, je surveillais le moment de courir à la maison accompagnée de deux ou trois compagnes. Le plaisir de dégringoler l’escalier de la cave, d’y remonter avec une pomme en guise de goûter et de filer à toute vitesse dans la cour de l’école.

Ce que j’appréciais également au plus haut point, c’était d’effacer et de laver le tableau noir ce, le plus longtemps possible, en fin de journée. Ensuite, de reconduire une amie chez-elle, elle de me reconduire chez moi et, ainsi de suite ; dans le but de retarder le moment de mes leçons et devoirs.

Oui, c’était le bon temps ! Tous ces beaux et agréables moments sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Bonne rentrée à celles et ceux qui reprennent le chemin de l’école !

~

Bonne fin de semaine

à

toutes et tous !

Beau mois de septembre !

Colette

Publicités

Chez Lenaïg, thème : Les hôtels

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

~

Une douce ambiance

Un hôtel de renommée

Un cinq étoiles

~

Vie de passage

Rêve d’une chambre d’hôtel

Vie de surface

~

Moderne et charmant

Repas  variés  au choix

L’hôtel du bonheur

~

Un choix varié

Atmosphère chaleureuse

Menus saisonniers

~

Sommeil prolongé

Coûteuse   solitude

Déjeuner servi

~

… et d’ABC :

Hôtel du bonheur

avec hôtes souriants

porte du paradis

~

Bon vendredi mes ami(e)s !

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Flot d’émotions

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°176

Nuit noire

Tout est si noir,

personne aux alentours.

Je quitte alors le nid douillet de ma chambre

où je me sens pourtant si bien.

Je descends l’escalier sur la pointe des pieds

et, j’ouvre la porte donnant sur l’extérieur.

Il fait si sombre !

Pas même une seule petite étoile au firmament.

Je file péniblement vers le ruisseau.

Tout à coup, stupeur !

Quel flot d’émotions lorsque j’aperçois une dame

vêtue d’une longue chemise de nuit blanche.

Prise de frayeur, le cœur me débat, la tension monte

et plus encore quand un bras sorti de je ne sais d’où,

la pousse dans l’eau : Plouc !

J’essaye de me ressaisir mais,

le temps est maître de ce que je vois devant moi.

C’est à ce moment précis que mon cadran me signale

que c’est bel et bien le moment de me lever.

~

Bon jeudi

à

chacune et chacun !

Colette

Jeu des acrostiches chez Lenaïg, thème : Significations

ob_ef2837_20180129-233429-2

C’EST ICI

En ce mercredi le mot sera :

SIGNIFICATIONS

~

Souris à la vie 🙂

Ignore ce qui n’en vaut pas la peine, 😥

Garde confiance en toi-même ; 😆

N’oublie pas, les miracles arrivent à ceux qui croient ! 😀

Important : Courage ! L’entrain tu auras ! 🙂

Force et puissance seront ton lot ! 😉

Imprègne-toi de ce qui est positif. 🙂

Chance, mise de ton bord. 😀

Avec ce que tu saisiras : 😆

Ton bonheur tu feras ! 🙂

Il ne faut pas que tu oublies ; :mrgreen:

On gagne rien à ne rien faire ! 😉

Ne te rabaisse surtout pas ! 😛

Souris, goûte la joie de vivre ! 😆

~

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Mardi poésie chez Lady Marianne : Tortueux (ou synonymes)

ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

LADY MARIANNE

TORTUEUX (TORDU), thème proposé par Jak

~

La maison sur la montagne

.

Cécile Sauvage

.

Notre maison est seule au creux de la montagne
Où le chant d’une source appelle des roseaux,
Où le bout de jardin plein de légumes gagne
La roche qui nous tient dans son âpre berceau.
Septembre laisse choir sur les molles argiles
La pomme abandonnée aux pourceaux grassouillets.
Nous avons dû poser des cailloux sur les tuiles ;
Car la bise souvent s’aiguise aux peupliers,
Le volet bat la nuit, le crochet de la porte
Danse dans son anneau. Nous avons peur et froid.
La mare des moutons réveille son eau morte
Et soudain un caillou branlant tombe du toit.
J’aime, sous mon poirier rongé de moisissures,
Des champignons serrés voir surgir le hameau,
Un petit dahlia me plaît par ses gaufrures,
Mes brebis ont le nez et les yeux du chameau.
Notre univers s’étend au gré de notre rêve,
Le silence est mouillé par la voix du torrent,
La lune de rondeur sort quand elle se lève
D’un nid de thym perché sur les monts déclinants.
Assise dans le jour de la porte qui pose
Son reflet sur la cruche verte et le chaudron,
Pour la pomme de terre au ventre dur et rose
Je couds des sacs. Je vois blondir le potiron.
Les pruneaux violets se rident sur leurs claies,
La salade du soir est dans le seau de bois
Et des corbeaux goulus qui frôlent les futaies
Font en se querellant tomber de vieilles noix.
C’est le temps où la feuille aux ramures déborde,
La montagne nourrit des herbes de senteur,
Notre chèvre s’ennuie et tire sur sa corde
Pour atteindre aux lavandes fines des hauteurs.
Le maître près d’ici laboure un champ de pierres ;
Je vais pour son retour tremper le pain durci,
Préparer à sa faim une assiette fruitière
Et le verre où le vin palpite et s’assoupit.
Nous nous plaisons de vivre à côté de l’espace ;
Un vol d’abeilles tourne avec des cris de fleurs,
La neige qui l’été reste dans les crevasses
Semble se détacher des nuages bougeurs.
Des guêpes au long corps tettent les sorbes mûres,
La maison qui se hâle a des mousses au dos,
La cloche des béliers sonne nos heures pures.
Pour nous chauffer, sitôt que la lune a l’oeil clos,
Le soleil comme un boeuf fume dans l’aube nue ;
Car sur nos pics le ciel de lin tiède est tendu
Et notre front obscur est touché par la nue
Lorsqu’elle vient dormir dans les chênes tordus.

.

Cécile Sauvage, Tandis que la terre tourne

~

Bon mardi

à

toutes et tous !

Colette

Bon début de semaine

Vous avez sans doute remarqué

que je fus peu présente, ce dimanche 26 !

En voilà la raison :

Bon début de semaine

 Oui, j’étais bel et bien en ce lieu tout l’après-midi.

C’est que je ne laisse pas passer une occasion

de terminer les beaux jours d’été en beauté.

Au retour, une délicieuse crème molle

enrobée de chocolat ! Miam ! Miam !

Bon lundi

à

chacune et chacun !

Colette

Détesté / Aimé

deteste-aime_maski-grustno-veselo-1

PAR ICI

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 25 août), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

~

😀 Comme vous avez pu le constater sur mon billet du 31 juillet, j’ai eu le bonheur de me rendre quelques jours à mon oasis de paix, en cette première semaine  du mois d’août.

😀 En plus, d’y retourner une ½ journée le dimanche 12.

😀 Les 17 et 18 août, retrouvailles avec une ancienne amie. Ce fut super.

😦  Le 23 août, mise en terre des cendres de trois de nos compagnes mais, c’est le chemin de tout le monde et,  😀  c’est le passage vers la vraie Vie !

😀 J’ai bien aimé mes moments de lecture en début de soirée dans la balançoire de la terrasse à l’étage de ma chambre.

100_8066

😀 J’ai lu le roman Rue des Remparts de Micheline Lachance. C’est un roman inspiré de faits réels, incluant les personnages du temps mais, aussi une œuvre de fiction, tout de même. L’auteure a redonné vie à tous ces êtres fascinants comme elle le dit si bien elle-même, qui, deux cent cinquante ans avant nous ont emprunté les mêmes rues de Québec et de Montréal, aimé à mort leur patrie qui deviendra la nôtre et enterré leurs proches tombés au champ d’honneur dans nos cimetières. Le volume comprend huit cahiers (503 pages).

rue-des-remparts

Micheline Lachance dans Rue des Remparts nous présente une figure mythique de l’histoire du Canada : une extraordinaire mise en scène de notre histoire.

Elle est historienne, journaliste et romancière ayant reçu de nombreux prix littéraires et journalistiques.

Point n’est besoin de vous dire que j’ai aimé parcourir les pages de ce volume et que je me prépare à la lecture de ses autres livres.

😀 Et, quel bonheur, il reste encore quelques fleurs au jardin :

Bonne fin d’août

et

agréable fin de semaine

à

toutes et tous !

Colette

Chez Lenaïg, thème : Retour aux sources

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

C’EST ICI

Sois digne du pain quotidien :
Blazon de l’association des Chouinard

~

Beaumont-la-Ronce

Du canton de Nouzilly

Joyau de la France

~

Pays très fertile

Du langage de Ronsard

Jardin de la France

~

Jacques mon ancêtre

Tout droit de la Touraine

En Nouvelle-France

~

Charretier royal

Puis sur le Cap Diamant

Un jour convola

~

Lui et la belle Louise

Et vers Saint-Jean-Port-Joli

Seize enfants nés

~

Branches bourgeonnantes

D’un  océan  à  l’autre

Arbre grandissant

~

… et d’ABC :

Nos petits cousins

de l’autre côté de l’océan

racines communes

~

Bon vendredi mes ami(e)s !

Colette

Les défis de la Plume d’Evy, thème : Ce lien qui nous relie

ob_a34eb5_baniere-evy-3

LA PLUME D’EVY

N°175

~

L’évocation d’un lieu,

Au long de nos années ;

Si parlant à nos yeux,

De moments appréciés.

.

Une visite ; encore mieux,

Des coins de notre enfance.

Lien de soie savoureux,

Des joies de l’existence.

.

Profusion incessante,

De bonheur, de vie, d’être :

Ce lien, une évidence,

Loin du chic, du paraître.

.

Tu n’es plus sur ce banc ;

Tu es là, dans mon cœur.

Ainsi passent les ans ;

Dans ce lien en douceur.

N.B. : Le banc sur lequel se reposait mon frère (décédé en 2016)
lors de ses marches journalières.

~

Bon jeudi

à

chacune et chacun !

Colette

Jeu des acrostiches chez Lenaïg, thème : Contraventions

ob_ef2837_20180129-233429-2

C’EST ICI

En ce mercredi le mot sera :

CONTRAVENTIONS

~

Ce délit,

On l’oublie !

Nous roulons,

Transgressons !

Réglementation

Avec sanction.

Violation :

En amende.

Nous implorons

Tout le tralala !

Il y a contredanses,

On s’oublie !

Nous voilà

Sous verrous !

Bon mercredi mes ami(e)s !

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 525 autres abonnés