Pour ce jeudi 10 mai : le fantastique

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

À la barre :

GISÈLE

Victor HUGO (1802-1885)

.

Recueil : Les contemplations

.

Un jour je vis, debout au bord des flots mouvants

.

Un jour je vis, debout au bord des flots mouvants,
Passer, gonflant ses voiles,
Un rapide navire enveloppé de vents,
De vagues et d’étoiles ;
.
Et j’entendis, penché sur l’abîme des cieux,
Que l’autre abîme touche,
Me parler à l’oreille une voix dont mes yeux
Ne voyaient pas la bouche :
.
« Poëte, tu fais bien ! Poëte au triste front,
Tu rêves près des ondes,
Et tu tires des mers bien des choses qui sont
Sous les vagues profondes !
.
La mer, c’est le Seigneur, que, misère ou bonheur,
Tout destin montre et nomme ;
Le vent, c’est le Seigneur ; l’astre, c’est le Seigneur ;
Le navire, c’est l’homme. »

Bon jeudi

à

toutes et tous !

Colette

Publicités

À vos plumes chez Arlette 2018, N°7

a-vos-plumes-1-fevrier-20181

CHEZ ARLETTE

Avec les mots :

Weekend, association, surprise, spécialité,

magique, improvisé, local, perspective,

casser, goûter, engranger, envisager.

~

Magique, me direz-vous ! Peut-être mais, pas nécessairement et ce, aussi bien au point de vue local d’ici comme d’ailleurs. Imprévu, ah ! Ça, pas sûr non plus. Des agissements improvisés, ça peut aller mais, il n’y a pas que ça. Je dirais même il y a plus que ça. À force de se casser la margoulette, peut-être bien notre spécialité, puisque  c’est ce à quoi goûte pas mal tout l’monde un jour ou l’autre, on engrange de l’expérience en perspective et, l’on envisage la vie tout autrement. Grâce à l’association de circonstances, au fil des évènements vécus, au bout d’un certain temps, la surprise est là, devant nous. Notre idée est faite. Nous savons sur quel pied danser. Tant qu’à y être, danser, une bonne activité pour le weekend, à venir, n’est-ce pas !

~

Amicalement,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 498 autres abonnés