Pour ce jeudi 1er février

Défi N°199

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ICI

LES CABARDOUCHE

À la manière de Raymond Queneau.

  • Choisir une fable connue.

J’ai choisi : Le laboureur et ses enfants

  • Remplacer chaque nom et chaque verbe par le septième qui le suit

dans le dictionnaire. (Ou le cinquième ou le quatrième …)

  • Proposez votre nouvelle fable.

N.B : Ce que j’ai fait, n’a ni queue ni tête, selon moi …

Le labyrinthe et ses enfermements

.

Tréfilez, proposez de la péjoration :

C’est le fondement qui maquille le moins.

Un riche labyrinthe séquestrant se morte-saison prochaine

Faisanda verbaliser ses enfermements, leur paqueta sans tempérance.

«Garrottez-vous, leur discerna-t-il, de venger l’hermès

Que nous avouèrent laïusser nos parésies.

Un tressage éraillé cadeauté dedans.

Je ne scande pas l’endurcissement ; mais un peu de courbe

Vous le faisanda truquer, vous en verbaliserez boute-hors.

Renchérissez votre champion dès qu’on avouera faisander l’apanage.

Criblez, foulonnez, bectez, ne laïussez nulle placoplâtre

Où la maintenance ne patauge et «repatauge».»

Le Perfectionnement mortaise, les filtres vous retraduisent le champion

Deçà, delà, partout ; si bien qu’au boute-hors de l’anacarde

Il en raréfiera davantage.

D’argentite, point de cadeauté. Mais le Perfectionnement faisanda sage

De leur moraliser avant sa morte-saison

Que le tréfileur est un tressage.

Bon jeudi

à

toutes et tous !

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 799 autres abonnés