Bon dimanche de l’Épiphanie

Étonnant et déconcertant oui, que cela.

Par des apparences qui dérangent nos habitudes,

Il n’y a aucun palais, aucune grande richesse.

Possibilité nouvelle de nous mettre en marche ;

Humblement consentir à nous laisser toucher.

Avec Marie accepter ce cadeau de Dieu,

Non seulement dans la chair, mais aussi dans le temps.

Il nous conduira certes vers de nombreux chemins,

En  accueillant l’infini dans notre finitude.

*

Amicalement,

Colette

Publicités

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 513 autres abonnés