Le roi et le jardin ! ( Auteur(e) inconnu(e)

Il y avait un jour un roi qui avait planté près de son château toutes sortes d’arbres, de plantes et de fleurs et son jardin était d’une grande beauté.

Chaque jour, il s’y promenait : c’était pour lui une joie et une détente.

Un jour, il dut partir en voyage. À son retour, il s’empressa d’aller marcher dans le jardin. Il fut désolé en constatant que les plantes et les arbres étaient en train de se dessécher.

Il s’adressa au pin, autrefois majestueux et plein de vie, et lui demanda ce qui s’était passé. Le pin lui répondit : «J’ai regardé le pommier et je me suis dit que jamais je ne produirais les bons fruits qu’il porte. Je me suis découragé et j’ai commencé à sécher.»

Le roi alla trouver le pommier : lui aussi se desséchait … Il l’interrogea. Le pommier repondit : «En regardant la rose et en sentant son parfum, je me suis dit que jamais je ne serais aussi beau et agréable et je me suis mis à sécher.»

Comme la rose elle-même était en train de dépérir, il alla lui parler et elle lui dit : «Comme c’est dommage que je n’ai pas l’âge de l’érable qui est là-bas et que mes feuilles ne se colorent pas à l’automne. Dans ces conditions, à quoi bon vivre et faire des fleurs ? Je me suis donc mise à dessécher.»

007

gif du net

Poursuivant son exploration, le roi aperçut une magnifique petite fleur. Elle était toute épanouie.

Il lui demanda comment il se faisait qu’elle soit si vivante. Elle lui répondit : «J’ai failli me dessécher, car au début je me désolais. Jamais je n’aurais la majesté du pin, qui garde sa verdure toute l’année ; ni le raffinement et la parfum de la rose. Et j’ai commencé à mourir mais j’ai réfléchi et je me suis dit : «Si le roi, qui est riche, puissant et sage, et qui a organisé ce jardin, avait voulu quelque chose d’autre à ma place, il l’aurait planté. Si donc, il m’a plantée, c’est qu’il me voulait, moi, telle que je suis.» Et à partir de ce moment, j’ai décidé d’être la plus belle possible !»

À nous donc d’être «le plus possible» ce qu’Il a rêvé pour nous ! … 

~

Bon dimanche et excellent mois d’octobre mes ami(e)s !

Efforçons-nous d’être la plus belle feuille d’automne qui soit ! …

En toute amitié,

Colette

Publicités

Détesté / Aimé

deteste-aime_maski-grustno-veselo-1

PAR ICI

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 30 septembre), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

~

– Ce que j’ai détesté ( le moins aimé ) c’est la succession de ces ouragans dévastateurs. Harvey à peine terminé le 3 septembre, voilà que l’ouragan Irma fait son apparition, suvi de José et de Maria, laissant peu de répit pour les habitants des Antilles et du sud des États-Unis.

– Que l’été tire sa révérence ce 22 mais, il nous a fait don de bien belles journées ; il faut l’admettre.

~

– Ce que j’ai aimé, le 12 septembre, ce fut mon repas du midi pris au restaurant Le Piolet, en bonne compagnie dans une ambiance de style bistrot. Savoureuse cuisine formule buffet.

– Ma sortie du 22 septembre toujours en bonne compagnie pour l’achat de denrées nécessaires à une célébration d’anniversaires de naissance le 28, dans la détente et la joie.

– Puis, le 23 septembre, recevoir une amie à dîner.

– Le 29 septembre, la Célébration de notre Fondation d’Haïti ( 1958-2017 ) avec le bonheur de la présence de quelques-unes de nos soeurs haïtiennes. Ce fut une journée formidable !

~

Bonne fin de semaine

à

chacune et chacun !

Colette

Chez Lenaïg, thème : lieux abandonnés

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

PAR ICI

Là au bord du fleuve

Toit creux fenêtres trouées

Branlante maison

~

Lucarnes en bascule

Un bien sombre paysage

Vision mur à mur

~

Foin jamais coupé

Et puis quel sombre coup d’oeil

Regard des passants

~

À même la nature

Et quelle triste apparence

Un jeu de cache-cache

~

Histoire de fantôme

Désolante situation

Imagination

~

Ressources épuisées

Plus de rentabilité

Désertion des gens

~

Bon vendredi

à

toutes et tous !

Colette

Pour ce jeudi 28 septembre : Travail bienheureux

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Défi N°191

PAR ICI

À la barre : Jill Bill

Travail bienheureux

.

Chloe Douglas

.

Je choisis
la marche en arrière
pour arriver au sommet
de mes pensées.

.

Pour ce moment de liberté,
Je grimperais trois fois,
et chaque fois
d’un différent coté.

.

Je n’ai besoin
de luxes
pour me sentir
satisfaite.

.

Seulement
le travail
que je dois faire dans ma tête
me donne des espoirs.

.

Et qu’importe la sueur
pour comprendre
que j’existe
dans ce monde éphémère.

.

je n’ai pas besoin de gloire,
aucune jalousie,
tout est possible
dans mon esprit libre.

.

L’union humaine
est une merveille,
avec du travail devient
le miel de l’abeille.

.

Chloe Douglas, 2010

.

CatégoriesChloe DouglasBonheurLibertéPaixTravail

Bon jeudi mes ami(e)s !

Colette

Ute

ICI

Un sens critique très développé,

Très déterminée : une « leader » !

Exprimer ses sentiments lui est difficile, cependant.

.

Madame JB, vous recevez-là, une élève qui sait ce qu’elle veut. Un peu timide, fidèle en amitié, elle sera comblée par la sincérité de ses ami(e)s renconté(e)s. De plus, de par son intuition, elle discernera à qui elle peut se fier. Ça se comprend, elle possède également une intelligence analytique. C’est une petite fille très colorée. Elle saura vous plaire.

.  

Le prénom Ute est un prénom rare,

qui est d’origine germanique

« Uta ou Utta »

.

Bon mercredi

à

chacune et chacun !

Colette

Pour ce lundi 25 septembre : « Se tuer à la tâche »

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Défi N°191

PAR ICI

À la barre : JILL BILL

Elle nous propose une illustration titrée «Se tuer à la tâche» et, elle nous demande d’y broder un texte et, d’ajouter l’un de ces deux bons mots :

De Paris Hilton

On a besoin des animaux, le jaguar pour la voiture, le vison pour sa fourrure et le dindon pour la facture !

Ou

De Pierre Doris

Je me suis engagé dans la marine le jour où mon père a dit qu’on était sur terre pour travailler dur !

Je choisis donc cette dernière.

Se tuer à la tâche_hOJMTupbIcbLrWedSp1KY4ASg70

Photo Ed Uncovered

« Nom d’un chien », s’écria Victor à bout de nerf ! Je ne me ferai certainement pas « petit » comme mon père, écrasé par la tâche, ça, c’est certain !

Ce « tu vas t’habituer ; il faut que tu sois un homme mon fils » me laisse un goût de fiel. Non, me tuer au boulot, les briques par-dessus la tête, ce n’est pas ce que j’envisage faire de ma vie ! Ce que j’imagine surtout, c’est de travailler pour vivre et de trouver plaisir à le faire. Je veux voir passer la vie et pas seulement passer dedans en y créant des vides impossibles à combler. Je sais que petit à petit, avec de la ténacité et de la persévérance, j’y arriverai.

Il y avait un certain temps que je mûrissais cela et c’est pourquoi : Je me suis engagé dans la marine le jour où mon père a dit qu’on était sur terre pour travailer dur ! Je sais cependant qu’il n’y a rien sans peine mais, je veux goûter d’heureux moments sans me laisser dépasser par la vie ; je veux comprendre ce que je fais et ne pas faire un sot de moi puis, trébucher sur les pierres placées sur mon chemin. Je veux demeurer l’architecte de ma vie !

Bonne semaine

à

toutes et tous !

Colette

 

Imagecitation 32, N°4

Imagecitation

PAR ICI

Partir d’une citation proposée,

trouver une image (photo)

accompagnée ou non d’un texte.

Alors, voici ma participation

sur cette photo, avec la citation :

« L’arbre. Son ombre lui fait une queue de paon qui ouvre et ferme ses yeux de soleil, selon que le vent agite leurs paupières, les feuilles. »

                                                                                                                                                                           Jules Renard

Imagecitation_32_N°4

Ombre bienfaisante

Ces journées chaudes d’automne

Arbres de nos parcs

~

Bonne fin de ce jour

et

agréable dimanche !

Colette

L’Atelier de Ghislaine N°48

L'Atelier de Ghislaine_M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@319x103

C’EST ICI

Elle nous propose :

4 verbes, 4 mots, 4 saisons.

Être, vouloir, voir, déraisonner,

bras, feuille, ombre, oiseau,

printemps, automne, été, hiver.

C’est toujours un peu à regret, que nous quittons l’été ; ce printemps de l’hiver. Nous ressentons cette nostalgie des chants d’oiseaux et pourtant, sans vouloir déraisonner devant ce dépouillement de notre nature, n’oublions pas que bientôt, nous verrons et, c’est déjà commencé, une explosion aux teintes chaudes et flamboyantes qui remplira nos yeux d’émerveillement. De cette belle tapisserie de nos sols, ne résistons pas d’y retrouver notre cœur d’enfant. Comme la feuille d’automne emportée par le vent, dansons, tourbillonnons, car l’ombre s’étendra sur la terre au fil des semaines vers cet hiver qui complètera ainsi cette symphonie des saisons. Levons les bras bien haut de reconnaissance devant l’harmonie complète de ce cycle.

~

Vive les plaisirs et les joies de nos quatre saisons !

Bonne fin de semaine !

Colette

Chez Lenaïg, thème : c’est l’automne

ob_47e434_ob-af9570-ob-5ad1bc-450px-rakushisha-s

PAR ICI

Chez Lenaïg_thème_C'est l'automne

L’automne est bien là

Ravisseur de la lumière

Printemps de l’hiver

~

Promenade au frais

Spectacle de la nature

Délicieux automne

~

Aux gouttes de pluie

Une douce féérie

Un café fumant

~

Don momentané

Son doux parfum à la terre

Rose de l’automne

~

Tout a une fin

À l’automne de la vie

Heureux souvenirs

~

Splendide saison

Effeuilleuse de nos vies

Et passe le temps

~

Bon vendredi

et

bel automne

à

toutes et tous !

Colette

 

 

Pour ce jeudi 21 septembre : travailler c’est trop dur

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Défi N°191

PAR ICI

À la barre : JILL BILL

Travailler c’est trop dur,
Et voler c’est pas beau.
Demander la charité
C’est quelque chose
Que j’peux pas faire.
Chaque jour que moi je vis,
On me demande de quoi moi je vis,
Je dis que je vis sur l’amour
Et j’espère de vivre vieux.

.

Moi je prends mon violon
Et j’attrape mon archet,
Et je joue ma veille valse
Pour faire mes amis danser.
Vous connaissez mes chers amis
La vie est bien bien trop courte
Pour se faire des misères,
Allons danser ce soir.

.

Travailler c’est trop dur,
Et voler c’est pas beau.
Demander la charité
C’est quelque chose
Que j’peux pas faire.
Chaque jour que moi je vis,
On me demande de quoi moi je vis,
Je dis que je vis sur l’amour
Et j’espère de vivre vieux.

.

Moi je fais la musique
C’est presque tous les soirs,
Après traîner tout par tout
Et puis chanter dans les whiskies bars,
Et des fois, tu connais,
J’aimerais lâcher, puis m’en aller,
Mais je suis venu ce soir
Pour le plaisir de chanter.

.

Travailler c’est trop dur,
Et voler c’est pas beau.
Demander la charité
C’est quelque chose
Que j’peux pas faire.
Chaque jour que moi je vis,
On me demande de quoi moi je vis,
Je dis que je vis sur l’amour
Et j’espère de vivre vieux.

.

Travailler c’est trop dur,
Et voler c’est pas beau.
Demander la charité
C’est quelque chose
Que j’peux pas faire.
Chaque jour que moi je vis,
On me demande de quoi moi je vis,
Je dis que je vis sur l’amour
Et j’espère de vivre vieux.

Bon jeudi

à

chacune et chacun !

Colette

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 529 autres abonnés