La magie des mots chez Mandrine

La magie des mots chez Mandrine

Première page et première phrase

du livre de Sarah McCoy :

Un parfum d’encre et de liberté.

Cette phrase :

«La vieille maison tremblait sous le poids de la neige.»

Ainsi débutera mon texte, Mandrine

~

«La vieille maison tremblait sous le poids de la neige.» En ce début d’automne, Alice en frissonne encore, en pensant à sa grand-mère Anna, qui à ce temps-ci, l’an dernier, à pareille date, habitait toujours ces lieux. L’été dernier, les tantes, les oncles, les cousines, les cousins se sont succédés ; question d’y ramener un petit souvenir d’elle, façon bien à eux, de la leur garder bien vivante. La maison est bien grande maintenant. Sa chambre est vide, sa place à table également. La chaise dans laquelle elle trouva son aïeule sans vie, la conduit chaque soir au bord des larmes. Pourtant, elle sait que la nature avait fait son temps. 95 ans, c’est respectable. Ce qui la console un peu, c’est qu’elle saisit bien que la vie n’est qu’un passage sur cette terre. C’est pourquoi, chaque fois que c’est possible, elle fleurit la tombe de sa chère grand-mère adorée. L’hiver à venir, la maison tremblera encore sous le poids de la neige, Alice, mais grand-maman sera toujours bien vivante dans ton coeur.

~

Pour participer :

https://mandrine6.wordpress.com/2016/09/30/et-si-nous-reprenions-la-magie-des-mots/

~

Bonne semaine mes ami(e)s

et

excellent mois d’octobre !

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 710 autres abonnés