Chez Arlette (Le théâtre)

Le but de ce défi :

Employer le plus de mots possible, ayant rapport au théâtre,

mais dans un autre contexte.

~

Appuyée à la rampe du balcon, côté cour, à gauche du côté jardin, non dans les coulisses, mais bien aux premières loges,  dans ce décor campagnard, du poulailler, j’entends le Cot ! Cot ! Cot ! des poules. De la petite allée étroite, ma mère en revient, portant une pleine corbeille de bons œufs frais. À l’avant de la maison, du parterre de fleurs, mon père remplit d’eau un couvercle de boîte, en guise de baignoire pour les oiseaux. La chatte grise, je le sais, je le sens, dort dans le meilleur fauteuil du salon. Pas question, dans son cas, d’utiliser le simple banc du hall d’entrée. Ah ! Ce n’est pas un drame, mais une scène habituelle, dès que nous sortons à l’extérieur ; presqu’une comédie dans le but de se faire prendre dans nos bras. Ça fonctionne à tout coup. Pendant ce temps, la voisine d’en arrière, assise sur un genre de strapontin très bas, trait sa vache. Dans la montée menant à leur habitation, deux jeunes amoureux se bécotent de la banquette de leur voiture. Au premier rang, la femme d’en face, fidèle à son rôle de commère, de sa salle à manger, écarte son rideau pour mieux voir. Bien entendu, eux, se fichent d’être sous les projecteurs et ne se soucient aucunement qu’elle se retrouve là, car c’est un acte bien légitime, pour eux. Au loin, une musique, parfois douce, parfois laissant échapper un air d’opéra envahit le village, venant d’ici et là, selon la portée du vent. Trois-coups de frappe dans les mains. Oh ! C’est l’heure de rentrer pour le repas. Je sors de ma rêverie et entre à l’intérieur. Surprise ! Le lustre du plafond est allumé, ma mère s’avance, portant un plateau de friandises, quelques-unes de mes amies sont là, c’est le comble, les applaudissements fusent, on souligne ma réussite, car j’ai gagné le premier prix en composition. Je rougis de plaisir devant mes spectateurs d’un jour, jour qui restera marqué dans ma mémoire.

~

Vous l’avez sans doute deviné : mes mots sont soulignés.

~

Pour participer :

https://pelagie46.wordpress.com/2016/03/05/a-vos-plumes-le-theatre/

~

Bonne poursuite de ce vendredi

et

agréable fin de semaine !

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 839 autres abonnés