Francette

Francette

Toujours à la poudre d’escampette,

peu disciplinée ; faut l’admettre.

Parfois pointilleuse, mais si chouette !

 

Dans ta rêverie, dont tu es sujette,

un peu perdue, bouche entrouverte ;

déplie-toi, de cette passivité qui te guette.

 

Ce n’est que petit à petit ma Francette,

qu’on te découvre miette par miette ;

toi, si émotive et si douce, ma brunette !

 

Pour participer :

http://jill-bill.over-blog.com/article-la-liste-des-prenoms-du-mercredi-93828934.html

 

Amitiés,

Colette

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 708 autres abonnés