Fait vécu

À vos plumes chez Arlette

Année 2, semaine 11

Avec 4 verbes : décider, libérer, convenir, sortir / ressortir

4 noms : parapluie, retard, période, audace

4 adjectifs : gaie, honteuse, généreuse, coquine

En  cette PÉRIODE GAIE de la jeune vingtaine, Adèle et Julia partagent le même logement. Cette dernière, toujours légèrement  en RETARD pour partir au travail, s’informe de la température auprès de son amie car la veille, il pleuvait … « Il pleut » de lui dire Adèle. «  N’oublie surtout pas ton PARAPLUIE » ! Pleine d’AUDACE cette COQUINE, alors que l’autre, distraite comme d’habitude, SORT de la maison, le parapluie tout grand ouvert; saute une flaque d’eau sans réaliser le moins du monde la présence du soleil. C’est au moment de se LIBÉRER les mains pour ouvrir la portière de son véhicule qu’elle aperçoit le sourire malicieux d’Adèle postée sur le coin de la galerie. Elle DÉCIDE  alors de ne pas réagir comme il aurait été CONVENU dans une telle circonstance mais, toujours aussi GÉNÉREUSE, lui fait livrer des fleurs le jour même au bureau. C’est Adèle toute HONTEUSE  qui n’y comprend plus rien. Dans la joie, elles terminent au restaurant d’un commun accord cette journée chaude de fin juillet. La taquinerie, c’est bon pour le moral parfois n’est-ce-pas !

~~~~~~~~

Belle et bonne journée à chacun et chacune !

En toute amitié,

Clette

 

Légère comme l’air, légère comme tout …

Plaisir d’Écrire chez Mumu N°62

 

 

Avec les mots :

  écran, fosse, fémur, dent,

extraire, prévenir, boire, fumer.

Bonne et belle semaine mes ami(e)s !

Clette

Tous dans la nature

Voici la fin de l’histoire des petits merles

dont je vous parlais dans mon billet du 20 juillet.

De deux, dès le lendemain de mon retour

à Québec, ils sont devenus trois.

J’ai reçu en fin d’après-midi hier

les dernières photos prises par les occupantes

de la semaine dernière :

Ce qui est curieux, c’est que les parents oiseaux

dès que les deux premiers éclos ont pris leur envol,

ne sont pas revenus s’occuper du p’tit dernier

qui lui avait encore besoin de recevoir

de la nourriture portée par eux …

Le pauvre, il a abouti sur la galerie et hop !

dans la piscine … on l’a recueilli de justesse 

et de toute extrémité avant

qu’il ne disparaisse à tout jamais …

Il avait très froid et faim … il a donc eu droit

à une p’tite maison particulière

avant de prendre aussi son envol …

Oui, ils sont maintenant tous sains et saufs

en pleine nature !

Sur ce, je vous souhaite

un bon dimanche en toute amitié, 

Clette

Fin de mes vacances …

Voici quelques images de ma dernière semaine

de vacances :

À la maison  …

Au parc municipal

Au lac Trois-Saumons

À Montmagny

Enfin retour en soirée hier

Agréable week-end à tous et toutes !

Avec toute mon amitié,

Clette

Absente encore cette semaine …

Tôt en ce lundi matin 23 juillet,

je pars rendre visite aux miens à la campagne.

Quel plaisir pour moi

de me retrouver dans le village qui m’a vu naître !

Excellente semaine à tous et toutes !

Je vous … me souhaite plein de

si ce n’est dehors et bien, dans le !

Oui, à très bientôt !

Clette

Bon dimanche à chacun et chacune

 Nous, les canadiens français, nous utilisons une expression courante :  » la chienne à Jacques  »  ! Voilà que je viens d’en recevoir par courriel l’origine que je m’empresse de partager avec vous.

*/ Connais-tu l’origine de  » la chienne à Jacques  » ! ? /*

*/ hé bien … la voici ! /*  La chienne à Jacques  !!!

Nous avons souvent employé cette expression et nous ne savions pas d’où elle provenait. *

* Cette expression signifie habituellement que notre habillement ou notre accoutrement laisse à désirer et n’est pas conforme aux conventions sociales ou de modes imposées. On dit souvent d’une personne dont les vêtements sont non assortis qu’elle est habillée comme la chienne à Jacques.

Mais qui est ce Jacques ? Et, que dire de sa chienne ? *

* Il a pourtant bel et bien existé.

Cette expression proviendrait du bas du fleuve où vivait un certain Jacques Aubert au début du 19e siècle. *

* Jacques était un célibataire endurci et ne possédait pour seule compagnie *

*qu’une chienne qui avait une maladie

et avait perdu tout son poil. *

* Pour qu’elle survive l’hiver, *

* Jacques Aubert la revêtait de vieux chandails usés et inutilisables. *

* Conséquemment, ses voisins et connaissances voyaient passer *

* cette chienne vêtue de vieux vêtements.

Quand on voulait se moquer de quelqu’un qui était mal vêtu, on disait de lui qu’il  était habillé comme la chienne à Jacques.

Quelle tête ferait Jacques Aubert et sa chienne aujourd’hui en sachant qu’ils font maintenant partie du folklore canadien français.

 Source :

Société franco-ontarienne d’histoire et de généalogie *

Bonne fin de journée en toute amitié,

Bonne Fête Nationale à nos ami(e)s belges

Clette

Je reviens …

Oui, je reviens mais, pour peu de temps …

J’ai vécu une semaine formidable !

La température était vraiment

mais vraiment superbe !

J’ai passé beaucoup de temps

dans la piscine car l’eau était bonne au possible !

J’ai pu lire à mon goût

ça, c’est rare …

J’ai eu le bonheur d’accueillir la naissance

de deux petits merles tout en haut de la galerie …

J’ai aussi été témoin du soin si extraordinaire

du père et de la mère envers ces petits !

QUE C’EST BEAU

Je ne sais pas si j’aurai le temps de visiter tout l’monde

avant mon autre semaine de vacances

qui arrive bientôt mais, je ferai tout mon possible ! 

Bon et agréable week-end  

à tous et toutes et grand merci

pour vos si gentils passages chez-moi

pendant mon absence !

Amitiés,

Clette

N.B. : je viens de recevoir un appel téléphonique … un troisième petit oiseau vient d’éclore ce samedi matin …

Du 13 au 20 juillet inclus …

Oui, du 13 au 20 juillet inclus,

je pars à la campagne pour une semaine.

Que ce week-end soit bon

pour chacun et chacune de vous

ainsi que toute cette semaine !

Comme je serai absente le 14 juillet,

je souhaite une bonne Fête Nationale

à mes amis et amies français

Je serai donc aussi à regret dans l’impossibilité

de participer aux ateliers cette semaine.

À bientôt,

Clette

Sommes les seuls …

 « Nos rêves et nous sommes les seuls

à savoir ce qu’il nous en a coûté

pour les rêver »

Belle journée

à chacun et chacune et ça,

quel qu’en soit le moment du jour

auquel vous arrivez ici !

Amitiés,

Clette

Amour, ponctuation et subtilité

   

 Madame la VIRGULE et monsieur du TRÉMA devaient se marier. Mais voilà qu’elle apprend que son futur, l’infâme, est actuellement épris d’une autre femme.

Elle le fait venir.

Ils sont dans le salon. Très nerveuse, elle sonne. Un serviteur fidèle entre, son nom est GUILLEMET. Ayant besoin d’air, elle montre au serviteur les fenêtres : ouvre-les GUILLEMETS.

GUILLEMET les ouvrit.

Alors, calmée un peu par les odeurs champêtres, de nouveau monsieur entre … et à GUILLEMET :

Les fenêtres ferme-les GUILLEMTS.

GUILLEMET les ferma.

 Madame la VIRGULE et monsieur du TRÉMA restèrent seuls. J’étais lui dit-elle fort aise mon cher monsieur d’entrer dans votre PARENTHÈSE. Mais, puisqu’une autre femme est mieux à votre goût que moi, ne riez pas car je sais tout, elle est jeune et jolie. Elle se nomme CÉDILLE danseuse à l’Opéra dans le premier quadrille. Restons-en là, tout ça dit d’un ACCENT AIGU.

Le pauvre du TRÉMA piteux mais convaincu qu’on se sort toujours d’affaire en étant brave, riposta d’un air digne avec un ACCENT GRAVE

Madame :

 Assez monsieur, POINT D’EXCLAMATION !

Je ne souffrirai POINT D’INTERROGATION ?

Adieu !

Du TRÉMA certes était philosophe mais vraiment sous le coup d’une telle APOSTROPHE et comprenant le faux de la situation,  renonça soudain à tout TRAIT D’UNION. Prenant l’air pincé de quelqu’un qui se vexe, il fronça les sourcils en ACCENT CIRCONFLEXE. Et, se sentant coupable sur plusieurs POINTS, sortit brusquement en serrant les DEUX POINGS.

Une femme frappée d’un coup si traître, c’est affreux ! C’est humiliant ! Vous croyez peut-être que madame VIRGULE en mourut ! Ah ! non, elle s’éprit d’un autre POINT.

Et bientôt, eut lieu sans que ce fut ridicule le mariage très sélect de POINT et VIRGULE.

Ils  eurent des enfants POINT à la ligne.

Bonne continuation de ce jour et agréable demain !

Clette  

Previous Older Entries

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 710 autres abonnés