Blog zéro carbonne

Publicités

Mémoire d’éléphant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Oh ! Elle habitait bien loin du zoo cette petite fille en ce temps ! Dans ce lieu si paisible de la campagne, elle était cependant bien entourée de petits animaux lesquels elle affectionnaient d’une manière toute spéciale. Au grand désespoir de sa maman, durant les grandes chaleurs de l’été, elle passait des heures à l’intérieur du poulailler pour ensuite se diriger vers les lapins et leur porter des feuilles de trèfles. Il était bien inutile de la chercher au loin car on savait qu’elle reviendrait à son heure et c’était là une grande assurance. Il y avait également le cheval et les vaches du voisin arrière qui étaient pas mal fascinants pour elle. Un jour, un garçon de la ville parmi tant d’autres enfants qui passaient par là accompagné de sa maman, fit une réflexion qui lui fit perdre bien de ses illusions car pensait-elle dans sa p’tite tête que ceux-ci possédaient un langage pas mal plus soigné que celui de son humble village. Quelle ne fut pas sa suprise de l’entendre énoncer : « Y sont’a-beaux ces lapins là, qui sont’a-beaux » ! Comment se fait-il qu’elle se souvienne aussi clairement de cela après tant et tant d’années ! Et bien, je vous l’ai déjà dit ! Chut ! C’est qu’elle a une mémoire d’éléphant !

La ronde des mots chez Geneviève N ° 5

http://kling38.wordpress.com/

Avec les mots : zoo, animaux, enfants (petits et grands), été, chaleur, chercher, (le) lieu, revenir

 

Clette

  

colette_chouinard@hotmail.com

Rejoignez 609 autres abonnés